Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Quel joyeux Noël !

Quel joyeux Noël !

Quel joyeux Noël !

Télécharger en PDF et imprimer

Grâce à un très insoupçonné attentat tragique, Hollande le pingouin et Valls, l’isatis , ont presque retrouvé leur impeccable et fort confortable livrée d’hiver. Les voilà bien emmitouflés, mieux protégés de bien rigoureuses intempéries électorales de décembre. Certainement pas suffisamment encore, si l’on interprète comme le besoin d’une couche protectrice supplémentaire ce qu’espère dégoter Pingouin grâce à sa COP21.

Car, paradoxalement, Pingouin et Isatis craignent le réchauffement climatique. Pingouin goûte, avec grande délectation, les frimas répandus sur son quinquennat par un certain nombre d’éléments de son gouvernement valseur. On peut même penser qu’il a pour eux une affection masochiste.

Obnubilé par son impudent ministre des Affaires étrangères, il laisse faire et patronne même la déplorable politique extérieure de Fabius. Il ne veut pourtant pas s ‘en débarrasser même s’il est forcé de la bousculer radicalement après l’évidence de la nocivité de sa détermination. Il adore sans compter les pas de cette valse macabre dans un blizzard à quatre temps !

Il ne semble bien que dans la bise que souffle Taubira contestant hargneusement le virage sécuritaire qu’il fut bien forcé de penser pour dédouanement facile. Il faut croire qu’elle le glace délicieusement quand elle refuse de prononcer les mots : « déchéance de nationalité » concernant les terroristes bi-nationaux nés en France. Son suave fluide glacial doit le stimuler puisque, déjà, elle n’approuvait pas la  loi sur le renseignement, soi-disant par crainte de dérives liberticides. Il n’arrête pas de la cocooner et plutôt que de la renvoyer en sa chère Guyane, il protège ses déterminantes froidures !

Il y a bien d’autres glaçons sur lesquels aime se reposer Pingouin pour dériver quiètement vers la banquise qu’il espère tant conserver : Marisol Touraine en piqûres d’eau d’Iceberg pour raffermir ses chairs ; Pellerin, en belle fleur de toundra asiatique…. Mais, ne voilà-t-il pas qu’il cajole particulièrement celui qui ne cesse plus de souffler alternativement le froid et le glacial, sans la moindre crainte de désaveu ! Ce refroidissant si gai ministre de la Défense Nationale, en valseur émérite, passe, de son rôle auprès des armées sur théâtres intérieurs et extérieur, à la tâche absorbante de postulant à la présidence de la Région Bretagne. Il sera maintenu même à mi-temps en son ministère parce que son maître, le grand pingouin le veut auprès de lui comme préposé supérieur es refroidissement.

« Mais quel caca fouillat ! » dirait pour semblable pagaille les enfants en cour de récréation de maternelle. A l’heure où douce France a tant besoin d’un urgent  printemps, continue la baisse de température au goût présidentiel, surtout avec un triste sapin de noël aux finances. L’hiver hollandien ne peut que durer, désolamment glacé avec tous ces bonhommes et bonnes femmes de neige.

Peut-on espérer seulement un renouveau de douceur, avec le retour d’une sève vivifiante ! Nous attendons le retour du soleil, l’explosion des bourgeons en apaisante verdure, avant la chaleur colorée des fleurs de chez nous.

Joyeux noël !

Gustin Sintaud

Crédit photo : DR

Répondre