Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Meilleurs vœux 2016 à nos lecteurs et amis

Janus

Meilleurs vœux 2016 à nos lecteurs et amis

Télécharger en PDF et imprimer

Que peut souhaiter à ses lecteurs un magazine comme le nôtre ?

D’abord du caractère, à l’heure de l’homme sans qualités et de la dévirilisation de l’homme européen. Le caractère, c’est la force de l’obstination et pour nous, l’envie de multiplier les sources d’information, de compréhension pour mieux appréhender notre environnement, ses enjeux, les trajectoires des uns et des autres, pour mieux maîtriser notre destinée politique.

Pour cela, Métamag vous demande de ne pas vous taire, de réagir publiquement ou d’accompagner par vos propres mots et écrits ceux qui au quotidien et à visage découvert sur ce site parlent et écrivent sans censure. Nourrissez l’actualité de vos propres idées mais effectivement usez et même abusez de nous pour lutter, mettre à bas, discuter et affirmer.

Prenez aussi votre temps, le temps de vous arrêter pour lire, le temps de réfléchir, voire de nous contredire, le temps de remettre en question et surtout de vous remettre en question, prenez le temps d’éteindre la télé et de ne plus alimenter la presse purée dans laquelle nous baignons tous.

Il faut mettre aussi les journaux du système à genoux.

Nous vous souhaitons aussi du courage pour que les valeurs nées de la multiplicité, de l’histoire et des traditions fassent de la France ce qu’elle a toujours été un endroit auquel le monde entier aspire. Nous voudrions retrouver ce Paris Lumière qui nourrit la littérature bohème des Latinos.

A défaut d’objectivité, nous vous souhaitons du discernement afin de savoir faire la différence entre l’expression d’un sentiment, l’information émotionnelle, la propagande des collabos, la stigmatisation trop systématique et la critique constructive. Les musulmans par exemple ne sont que l’instrumentalisation du système d’asservissement des peuples, les guerres de religion que des détournements concertés de la lutte des classes, les réfugiés qu’un plan concerté de destruction de l’Europe sur fond de grand remplacement.

Nous vous souhaitons de l’envie, l’envie de faire, d’agir et de participer au grand renversement et non plus subir ce que vous fustigez au quotidien.

Nous vous souhaitons de la réussite dans vos entreprises et du succès dans vos initiatives mais que celles-ci aient la dimension de la Grandeur et la portée de l’Excellence.

Nous vous souhaitons de l’ouverture d’esprit et la capacité de savoir ouvrir des portes pour lutter contre le cloisonnement qui étouffe et sclérose mais aussi de ne pas craindre le communautarisme source permanente de l’énergie identitaire.

Nous vous souhaitons de l’humour et de la capacité à vous décaler pour pouvoir accepter d’autres axes de lecture et d’action.

Nous vous souhaitons de la distance vis-à-vis du concept d’Humanité mais aussi vis-à-vis d’une échelle de temps qui dépasse notre stricte existence, de la distance vis-à-vis des systèmes posés qui ont tous prouvé être incapables de survivre à l’histoire.

Nous vous souhaitons d’accepter et de nourrir le terreau du renouveau et de ne pas laisser s’y développer ce qui pourrait en épuiser la substance au profit du tout à l’Ego…

Nous vous souhaitons de la vision pour cesser d’être passéistes ou trop nostalgiques d’un passé qui ne reviendra pas et pour pouvoir envisager un avenir qui sans cela n’existera pas non plus.

Nous vous souhaitons de la mémoire pour vous souvenir de l’Histoire et y trouver les bonnes raisons de continuer à croire, à vivre et à participer à sa trajectoire peu commune.

Nous vous souhaitons de l’amour comme moteur, source et motivation de vos actions à l’échelle personnelle, et collective.

Bref, en vous proposant son éclairage unique dans le panorama médiatique français de l’actualité, Métamag vous souhaite d’appréhender l’effet papillon aussi profondément que possible sans vous brûler les ailes, de jouir de l’expérience d’Icare afin d’éviter la chute et d’accéder à la lumière de la connaissance.

Nous vous proposons en quelque sorte de sortir de la caverne de la grande manipulation.

La rédaction

Illustration : Jules César décida que le 1er janvier serait le jour de l’An…Le mois de janvier doit son nom à Janus, qui avait deux visages : l’un vers l’avant, l’autre vers l’arrière.
  1. kralgral
    kralgral18 janvier 2016

    Magnifiques voeux, à garder à son chevet, à son agenda, comme marque-page, ou encadré, mais encore mieux : bien rangé dans sa tête…..
    Merci, je vous souhaite de nombreux et nouveaux lecteurs….

  2. NOILLAR
    NOILLAR19 janvier 2016

    Merci pour cette pléthore de vœux tout aussi positifs les uns que les autres.
    Je m’emploie à pas mal de ces vœux déjà depuis longtemps.
    Je conseille votre revue de presse à mes proches; peu de ceux-ci, je crois, suivent mes conseils tellement il est plus confortable de s’affaler devant la téloche, à boire les niaiseries d’un David Pujadas et à imaginer très sérieusement qu’un Patrick Sébastien peut changer le monde…
    La réflexion et l’esprit critique ne semblent réservés qu’à une espèce d’élite non pas forcément intellectuelle mais de posture comportementale autonome et libre.
    En tout cas merci.

  3. Robert41
    Robert4119 janvier 2016

    Métamag, est une thérapie personnelle contre l’uniformité insalubre et mortelle d’une médiatisation dévoyée. Notre société s’est transformée depuis plus de soixante ans, à une dégradation civilisationnelle de plus en plus visible. L’information écrite, d’écoute ou télévisuelle censée donner un sens à la liberté, s’est graduellement soumise à la loi de la finance, du marché et de l’auto-censure.
    Y a t-il une liberté de la Presse et des médias dans une France en congés d’elle-même ? Qui aurait pu croire qu’au Pays de tant de talents, les médias se seraient dépossédés d’eux-mêmes, à la soumission de leurs existences à un ordre de choses où ils participent et qui les domine ? Comment lutter contre cette emprise financière nomade corruptrice qui outrage la démocratie politique et la liberté d’expression ? N’est-ce pas une forme de terrorisme cette finance internationale qui sape la diversité pour une uniformité insatiable d’un je suis donc je pense ? D’un côté, je suis Charlie donc je pense bien et de l’autre côté, je suis frontiste donc je suis un réac, un fasciste, un raciste, etc… La Presse et les médias doivent recouvrer la raison et donner un sens à des causes et non un contresens à des conséquences. Ne serai-il pas temps pour être démocratiquement crédible de supprimer la chaîne nationale qui, on le sait est toute sauf nationale et qui fonctionne sous l’emprise d’une politique dominante et exclusive ? – Pourquoi, était-on contraint de payer pour une chaîne nationale qui est contraire à ma liberté de penser ? – Ne serait-il pas plus honnête de payer un abonnement à une chaîne d’information politique désirée, que de payer pour des inepties, des insultes, et des succursales politisées non désirées ?
    NB : Enfin, pour financer votre site pourquoi vous ne proposez pas un abonnement ?

Répondre