Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Robert W. Service un écrivain aventurier à découvrir

RobertWService La Piste De L Imaginaire Ch Longepe

Robert W. Service un écrivain aventurier à découvrir

Télécharger en PDF et imprimer

Jean Ansar ♦

Son arrière-petite-fille prend la plume pour faire connaitre son œuvre aux francophones.

Jean Ansar : Charlotte Service-Longépé, vous êtes l’arrière-petite-fille de Robert W. Service. Un nom qui ne dit pas grand-chose encore à de nombreux lecteurs français, mais un écrivain, un aventurier et un poète très connu dans le monde Anglo-Saxon. Une œuvre lié à un parcours et aux espaces glacés du nouveau monde ?

Charlotte Service-Longépé

Charlotte Service-Longépé

Charlotte Service-Longépé : Robert W. Service est un écrivain d’origine écossaise méconnu en France du fait de la barrière de la langue, cependant sa notoriété célébrée au Canada l’a promu au rang de Barde National du Yukon. En effet, ses premiers poèmes ont contribué à forger la légende du Grand Nord Canadien sous le soleil de minuit. Avant de connaitre le succès littéraire, mon arrière-grand-père a vécu bien des déboires et des désillusions; il a vagabondé plusieurs années sur la côte pacifique des États-Unis et exercé de nombreux métiers pour subsister. Ce parcours atypique à l’école de la vie l’a révélé à lui-même et lui a permis de faire éclore le talent littéraire enfouit au plus profond de son être. Écrivain prolifique et travailleur, Robert W. Service nous a laissé une œuvre considérable de plus de mille deux cents poésies et d’une dizaine de romans.

Que faut-il retenir de ses écrits selon vous ?

Rimes musicales, ballades accrocheuses, profondeur des sentiments et humour écossais constituent les ingrédients d’un cocktail réussi pour apprécier les écrits de Robert W. Service.

Ses premiers poèmes sont synonymes de Liberté, de Voyages et d’Aventure, celle d’un homme en devenir se confrontant à la Nature et cherchant sa place dans le monde. Par la suite, le poète fut profondément marqué par son engagement en tant qu’ambulancier lors de la Première Guerre Mondiale. Observateur avisé du monde changeant et malmené dans lequel il vécut, il s’interroge sur l’avenir de notre planète, prônant des valeurs de fraternité et de tolérance. Les écrits de Robert W. Service reflètent la sagesse acquise au cours de sa vie ; ils invitent à apprécier les bonheurs simples de l’existence et à prendre conscience de l’importance de la nature dans lequel nous vivons.

Ses thèmes étonnamment précurseurs n’ont pas pris une ride en un siècle et trouvent un écho dans nos interrogations actuelles.

 Sur le plan littéraire à qui peut-on le comparer ?

Robert W .Service pendant son vagabondage sur la Côte Ouest en 1897

Robert W .Service pendant son vagabondage sur la Côte Ouest en 1897

Le style littéraire de Robert W. Service est inimitable et inclassable, ce qui est peut-être le propre des grands écrivains. Le poète utilisait un langage courant, parfois des mots de patois, inspiré par les différentes cultures liées aux pays où il avait vécu et dont il avait gardé un souvenir impérissable.

Son style poétique était une innovation en 1907, mais en dépit de son immense succès populaire, les critiques littéraires l’ont boudé plusieurs années. Ils considéraient ses ballades yukonaises comme de la simple poésie de saloon.

Les médias surnommèrent Robert W. Service le « Kipling Canadien », mais mon arrière-grand-père insista toujours pour se décrire modestement comme « un faiseur de rimes» capturant l’essence des vies des personnes qu’il rencontrait et des pays qu’il visitait. Robert W. Service  a dépeint des personnes simples qu’il a côtoyé, décrit les mœurs de son époque avec ses mots modernes. Son empathie naturelle se refléta dans son style d’écriture: accessible à tous et plus particulièrement à ceux qu’il dépeignait dans ses poèmes et qui l’appréciaient.

Les lecteurs de Corto Maltese ont découvert récemment un poème de Robert W-Service au début d’une aventure ou le héros d’Hugo Pratt est sur la piste de London. Un beau symbole et certainement un effet de curiosité ?

Robert W Service.timbreUn magnifique hommage rendu à l’un des poèmes les plus connus de Robert W. Service: The Cremation of Sam McGee racontant l’histoire de la mystérieuse crémation et résurrection d’un trappeur dans les terres arctiques.

Juan Díaz Canales et Ruben Pellejero ont découvert mon site internet lors de leurs recherches sur l’univers du Grand Nord Canadien, d’où l’idée de mettre en scène Robert W. Service au côté des autres figures de cette époque comme Jack London. Malheureusement, comme Sous le Soleil de Minuit se situe en 1915, date à laquelle Robert W. Service a déjà quitté le Yukon, le seul moyen fut de le citer par l’intermédiaire de sa poésie. L’une des vignettes montre Corto Maltese lisant le recueil Song of a Sourdough de Robert W. Service.

Cette association n’est pas uniquement l’effet du hasard, en considérant attentivement les deux personnages, un parallèle peut aisément être établi entre Corto Maltese, l’éternel marin voyageur digne d’Ulysse et le poète aventurier Robert W. Service en quête de son destin personnel.

Et vous Charlotte qui êtes-vous, ou vivez-vous et comment avez-vous décidé de faire connaitre votre aïeul ?

Robert W Service_La piste de 98Une jeune auteure de 28 ans qui, il y a quelques années, ne se prédestinait pas à l’écriture. Mais certainement de manière inconsciente, l’héritage littéraire de mon aïeul poète m’a rattrapé, car je cultive des points communs avec lui : je réside en principauté où le poète s’était installé et depuis mon plus jeune âge je séjourne aussi à Lancieux en Bretagne. Les mêmes paysages qu’il affectionnait font partie de ma vie. Enfant, j’ai toujours été à l’écoute des histoires racontées par ma grand-mère, fille du poète me donnant ainsi la curiosité de découvrir le passé trépident de cet homme. En grandissant, j’ai réalisé que Robert W. Service était malheureusement méconnu en France. Un oubli du temps regrettable pour les nouvelles générations.

Après un master de business international en anglais à Monaco, j’ai souhaité accomplir mon devoir de mémoire et faire connaitre au monde francophone la vie et l’œuvre de ce personnage de la littérature canadienne.

La vie de Robert W. Service est digne d’un roman d’aventures, alors pourquoi ne pas raconter sa vie comme telle! J’ai étudié et traduit précisément son œuvre, mené des recherches et écrit les premières pages de ma biographie romancée sans savoir si je serais publiée.

Comment a été reçu au Québec tout d’abord et en Europe ensuite votre livre.

Robert W. Service fait partie inhérente de la culture canadienne du Grand Nord ; il est encore étudié dans les écoles et les universités comme nos auteurs classiques en France. Mon roman a été accueilli avec beaucoup d’intérêt par la communauté francophone qui jusqu’ici n’avait aucun livre biographique de référence. Robert W. Service est un personnage de culture typiquement anglo-saxonne avec ses notions de grands espaces sauvages, de pionniers, et c’est pourquoi les lecteurs québécois sont plus particulièrement sensibles à mon histoire.

Les conditions sont différentes en France. Une jeune auteure, non connue, de surcroit publiée par une maison d’édition étrangère, doit relever de nombreux handicaps pour attirer l’attention des lecteurs dont les regards se tournent naturellement vers les têtes de gondoles promues par les grandes maisons d’édition! Patience et persévérance sont les maîtres mots pour convaincre les lecteurs, mais en général ceux-ci sont agréablement surpris d’avoir découvert Robert W. Service.

Il y aura une suite…. Qui amènera l’aventurier sur des rives bien plus douces, celles de Monte-Carlo.

Robert W.Service, Germaine, à la villa Aurora en 1956

Robert W.Service, Germaine, à la villa Aurora en 1956

Mes lecteurs réclament déjà la suite, en se demandant quelles nouvelles péripéties Robert W. Service devra affronter. La seconde partie de la vie du poète sera tout aussi passionnante!

La suite de mon roman biographique relatera notamment la période française du poète: d’abord sa vie de bohème à Paris où il tombera amoureux d’une jeune Parisienne, son engagement en tant qu’ambulancier pour la Croix Rouge sur le front dans le nord de la France. Sa vie sur la Riviera, Menton, Nice, Monaco où il a séjourné dès 1920 l’a inspiré pour son roman: The Poisoned Paradise: A Romance of Monte-Carlo, publié en 1922 et adapté au cinéma; ses rencontres avec la communauté littéraire anglo-saxonne, son amitié avec H.G. Wells. Je raconterai ses voyages en Russie, Tahiti, ses deux séjours à Hollywood où il a tourné dans un film The Spoilers, incarnant son propre personnage en donnant la réplique à Marlène Dietrich en 1942.

Bien des aventures en perspectives pour mon héros!

 Quelques projets – et comment travaillez-vous ?

Quand je pianote sur mon ordinateur, le portrait de mon aïeul trône au-dessus de mon bureau et derrière ma fenêtre j’ai toujours un coin de mer où se reflète le ciel pour aider mon imagination à aller vers les contrées lointaines que je dépeins. Dès que l’occasion se présente, je vais me promener pour une longue marche en plein air. Mes journées ne sont jamais répétitives, entre les recherches auprès d’archives, les démarches de promotion, quelques articles pour le blog Robert W. Service et l’écriture. Un auteur doit être polyvalent pour mettre en valeur son travail.

Poison and Paradise

Poison and Paradise

Les poèmes de Robert W. Service sont toujours sollicités dans des publications diverses: anthologies de poésie, livres de réflexions, d’histoire sur la Ruée vers l’Or au Canada où encore à l’occasion des commémorations de la Première Guerre Mondiale.

Ma prochaine publication éditée début mars regroupera plusieurs poèmes en Anglais, traduit en Français par moi-même sous le titre A Grain of Sand/Un Grain de Sable dont je signe également la préface. Il s’agit d’un livre d’art en tirage limité illustré avec des gouaches originales de l’artiste danois Barry L. Wilmont. Cet ouvrage sera accompagné d’un CD contenant les poèmes récités en version originale par le dramaturge Thomas E. Kennedy.

J’ai plusieurs autres projets à l’esprit: un recueil d’une quarantaine de poésies parmi les plus connues, traduites en Français, avec mes annotations explicatives et pour les fans anglo-saxons un recueil de citations en Anglais de Robert W. Service.

Plusieurs conférences sont planifiées en Bretagne et je serai présente aux Salons du livre de Paris, Monaco, Nice où vous êtes les bienvenus!

Charlotte Service-Longépé, « Robert W. Service, La Piste de l’imaginaire« , volume 1, 576 pages, éditions JCL

Répondre