Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Nique l’Eglise, c’est tendance….

Femen Poursuivies Pour Injures

Nique l’Eglise, c’est tendance….

Télécharger en PDF et imprimer

Six Femen étaient poursuivies pour « injure envers les chrétiens » par l’association Civitas contre le mariage pour tous, le 18 novembre 2012.

Le tribunal correctionnel de Paris vient de blanchir les six militantes de l’accusation d’« injure envers les chrétiens », mardi 16 février, au nom de la liberté d’expression. La justice a estimé en effet que ces slogans n’étaient pas injurieux. Y compris « fuck church » (« nique l’Église »), formule « qui traduit incontestablement une position à la fois tranchée et injurieuse », a reconnu le tribunal, mais qui ne peut pour autant « en aucun cas » être perçue « comme une attaque directe et personnelle dirigée contre les catholiques ».

Lors de l’audience, les Femen avaient expliqué qu’elles voulaient s’en prendre à des « extrémistes », des « intégristes », dans une action « parodique et humoristique ». L’un des avocats de la défense, Me Michaël Ghnassia, s’est réjoui que le tribunal reconnaisse « la liberté d’expression » des Femen. L’Agrif a fait appel, son avocat, Me Jérôme Triomphe, estimant que les Femen avaient bien la « volonté d’outrager les catholiques qui sont opposés au mariage homosexuel ». Créée dans les années 1980 par Bernard Anthony, l’Agrif s’est fixé pour objectif d’utiliser la législation antiraciste pour attaquer ce qui relève, selon elle, du racisme antifrançais ou antichrétien. Elle n’a, à ce jour, remporté aucun procès. ML.

Répondre