Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Une taverne du 1er siècle av.JC. découverte en France

Taverne 1er Siecle

Une taverne du 1er siècle av.JC. découverte en France

Télécharger en PDF et imprimer

sputniknews ♦

Il s’agirait d’une des plus anciennes tavernes de l’ouest de la région méditerranéenne.

Ancienne taverne romaine, une des plus vieilles, découverte à Lattara

Ancienne taverne romaine, une des plus vieilles, découverte à Lattara

Enfin un bon endroit pour manger! Des archéologues qui mènent des fouilles dans le sud de la France sont tombés sur une maison ressemblant à un restaurant vieux d’environ 2.100 ans, rapporte l’édition USA Today. L’ancien restaurant se trouve sur un carrefour de la cité portuaire antique de Lattara, qui correspond à la ville moderne de Lattes, située à 5 km au sud de Montpellier, en Languedoc-Roussillon.

Avant de devenir une partie de l’Empire romain au IIe siècle avant J.C., Lattara était une cité d’agriculteurs. Selon les chercheurs, la taverne s’est ouverte dans la cité après l’arrivée des Romains qui y ont apporté un autre mode de vie et ont bouleversé l’économie locale.

«Si vous ne produisez pas de vivres chez vous, où irez-vous manger?» se demande l’archéologue Benjamin Luley du Gettysburg College (Pennsylvanie, Etats-Unis), co-auteur d’une étude publiée par la revue Antiquity. «Les Romains, des gens très pratiques, ont trouvé une bonne solution – il faut aller dans une taverne», ajoute-il.

Site archéologique Lattara - Musée Henri Prades

Site archéologique Lattara – Musée Henri Prades

Les scientifiques ont d’abord pensé avoir découvert une boulangerie. Une pièce de la maison contient des restes de trois moulins à grains et de trois poêles, on peut donc parler d’une production de pain à large échelle. Il y avait un poêle à charbon et de longs bancs de terre le long des murs dans une autre pièce située de l’autre côté de la cour. Cela permet de supposer qu’il s’agit d’un lieu de restauration.

Des arêtes de poisson sur le plancher, des os de bovins et d’ovins couvrent la cour. On voit que la carte de la taverne était très variée. Le plancher est parsemé de fragments de récipients à boire importés d’Italie et de débris d’assiettes. Les morceaux de récipients à boire sont plus nombreux que les autres, les clients de la taverne préféraient apparemment le vin à la nourriture.

Mais l’historienne Penny Goodman de l’Université de Leads (Royaume-Uni) met en doute les conclusions de ses collègues. Elle rappelle que les archéologues n’ont trouvé aucune pièce de monnaie pendant les fouilles. Cela pourrait signifier qu’il s’agit d’une cantine privée. Mme Goodman note également que Lattara, fondée au Ve siècle av.J.C, comptait déjà beaucoup de commerçants et d’artisans avant la conquête romaine. La création de la taverne ne serait donc pas nécessairement liée avec les changements sociaux et économiques provoqués par les Romains. Selon M.Luley, l’absence de pièces de monnaie pourrait s’expliquer par le fait que les gens veillaient à ne pas perdre leur argent.

Source : Sputniknews
Illustration : taverne du 1er siècle av.JC. découverte en France
  1. Bernard Plouvier
    Bernard Plouvier24 février 2016

    Madame Goodman, la contestatrice, aurait intérêt à méditer le chiasme philosophique (et policier !) bien connu : « Absence de preuve n’est pas preuve de l’absence »
    En archéologie comme en anthropologie, il y a tellement de « trous » (voire de gouffres) dans les sources documentaires qu’il faut éviter les conclusions hâtives et le « négationnisme ».
    Merci pour cet article passionnant.

Répondre