Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Aimez-vous lire ? Des livres à lire avec joie !

Viviane Le Ray

Aimez-vous lire ? Des livres à lire avec joie !

Télécharger en PDF et imprimer

Viviane Le Ray ♦ 

Des livres à lire et avec joie !

« Je me souviens de tous vos rêves« – René Frégni- (Collection Blanche, Gallimard)

René Frégni est un poète. Un poète dont la plume comme par magie se fait pinceau, un peintre-poète composant livre après livre le plus beau tableau qui soit de sa Provence, celle de Pagnol, de Giono, d’ Audouard, dont il descend en ligne directe… Peintre quand il décrit l’automne « limpide et bleu qui n’est pas une saison mais un fruit… Poète lorsqu’il raconte « Joël le menuisier libraire » qui « dort, mange, vit avec cent soixante-quinze mille livres. Dans un village de huit cent soixante-dix-huit âmes… » Isabelle, «La fiancée des corbeaux», auprès de qui l’écrivain a enfin trouvé paix et bonheur est au coeur de cette poésie en prose. En chemin on croise l’Ami Louis Nucéra et ses chats, et rien que belles âmes qui lui ressemblent…

« En attendant Bojangles » – Olivier Bourdeaut – (Ed. Finitude)

Une vraie pépite d’or pêchée au milieu du fleuve de la rentrée littéraire de janvier, que ce premier roman d’Olivier Bourdeaut : La vie loufoque d’un couple qui danse quoi qu’il se passe sur l’air de Mr Bojangles de Nina Simone (superbe morceau, superbe voix à reécouter de toute urgence !). « Elle » change de prénom au gré de l’humeur de son époux. « Elle » a un prénom fixe, Georgette, un jour par an le 15 février « leur Saint-Valentin » qu’ils fêtent profitant d’un restaurant désert… Pas de place pour la routine, c’est le royaume de la fantaisie, de la folie douce et c’est « Elle » qui mène le bal, « Elle » qui adopte Mademoiselle Superfétatoire, le grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement..
Un jour pourtant… Non je ne vous dirai rien de plus ! Ah si… enfin un très beau roman, à la plume légère, qui fait du bien en ces temps littéraires moroses…

« Le livre interdit, le silence de Joseph Kessel« – Georges Walter – (Ed. Cherche-Midi)

C’est l’histoire d’une amitié profonde entre deux écrivains, Kessel, le géant brûlant sa vie et son œuvre, et la belle plume sensible de Georges Walter (disparu il y a peu), qui fut le compagnon des dernières années de vie du bourlingueur Kessel. C’est le récit d’une course contre le déclin et la mort : Walter poussant Kessel à écrire « Le livre interdit » qu’il portait en lui sur sa mère, Raïssa, Kessel s’y refusant comme s’il pressentait que ce serait son livre ultime…Récit de l’amour fou du Vieux lion et Michèle O’Brien, son épouse irlandaise éprise de la dive bouteille : un témoignage qui lui rend justice. Au fil des pages on croise Louis Nucéra, Alphonse Boudard, Maurice Druon (son neveu) dont Walter fait tomber de son socle la statue avec la hache des mots !

Répondre