Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Arrestation de Salah Abdeslam : quel profit réel ?

Mollenbeek

Arrestation de Salah Abdeslam : quel profit réel ?

Télécharger en PDF et imprimer

Philippe Randa, écrivain et éditeur, dirige le site de la réinformation européenne EuroLibertés.

Le terroriste « le plus recherché d’Europe » est sous les verrous !

Fort bien, et alors ? Que penser de la déclaration de l’Élysée, indiquant que « l’objectif, à la suite de l’arrestation d’Abdeslam et de plusieurs de ses complices, est de faire le point sur les opérations menées et sur la lutte contre les filières terroristes en France et en Europe… »

« Faire le point », c’est-à-dire ? Probablement pas grand chose, voire rien du tout… Si Salah Abdeslam a réussi à « tenir » quatre mois de cavale, c’est probablement parce qu’il est soit un électron libre du djihad, simple survivant du groupe auteur des massacres du 13 novembre… soit parce qu’il n’est aujourd’hui « plus rien » au sein de la mouvance djihadiste qui ne l’a ni extradé… ni éliminé !

Alors, que peut-on espérer de l’arrestation à Molenbeek des cinq terroristes « présumés » (peu de commentateurs le précisent, alors que la loi, n’est-ce pas…).

Les empêcher de commettre de nouveaux attentats ? C’est probable et déjà beaucoup, mais avaient encore les moyens d’en commettre encore, tout au moins de l’ampleur de ceux de Paris ? On l’apprendra peut-être… ou peut-être pas !
Obtenir d’eux les noms de complices éventuels encore en liberté et permettre leurs arrestations ? Ou même leur simple mise sous surveillance ? Peu probable, sinon concernant du menu fretin…

Si Salah Abdeslam était en effet en mesure de révéler quelques secrets d’importances, nul doute qu’il n’aurait pas survécu à la nuit sanglante de l’hiver dernier : l’État islamique, s’il est bien l’instigateur des tueries de novembre, a prouvé qu’il n’était pas un simple regroupement d’amateurs fanatiques auquel aurait bénéficié une chance insolente… Si l’arrestation d’un Salah Abdeslam devait représenter un quelconque danger pour l’EI, il aurait été éliminé dès le 14 novembre dernier au petit matin…

Il est tout de même assez généralement entendu que pour les commanditaires d’attentats, un carnage n’est réellement réussi que si on ne peut prouver leur responsabilité ou que l’arrestation éventuelle de protagonistes n’est pas dangereuse pour eux.

Les précédentes arrestations de terroristes – assez rare, comparées à leurs éliminations au cours des fusillades – ont rarement rapportées quelques révélations fracassantes que ce soit…

Les associations des familles de victimes des attentats de Paris semblent attendre beaucoup d’un futur procès… S’il peut leur apporter du réconfort dans leur malheur, pourquoi pas ! Mais c’est au risque que ces familles éprouvées se désillusionnent rapidement et ne gardent un goût amer d’une Justice qui ne pourra en l’occurrence que très probablement les décevoir…

Seul le gouvernement français – et accessoirement celui de la Belgique dont les forces de police ont évidemment réussi un indéniable beau coup de filet – peut et va en tirer un intérêt certain, même si très ponctuel.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, dès la sortie du Conseil de défense à l’Élysée, ne s’est pas privé de claironner qu’« il s’agit d’un coup important porté à Daech en Europe » (sic !), que « le gouvernement est déterminé à ce que la lumière soit faite » (la moindre des choses, même si cela devait rester symbolique !) et surtout à s’auto-satisfaire que « ces résultats sont significatifs (et) constituent un encouragement à continuer nos efforts… » : propos qui n’ont d’autres buts subliminaux que de convaincre les Français que le gouvernement est à la pointe de la lutte contre le terrorisme… à défaut d’autres prouesses dans les autres domaines de la vie quotidienne.

  1. Rémy Valat
    Rémy Valat20 mars 2016

    « Pardonner aux terroristes, c’est le rôle de Dieu, les envoyer auprès de Lui, c’est mon affaire ». Wladimir Putin

  2. Robert41
    Robert4120 mars 2016

    Rassurez-vous braves gens, il y a des milliers de Salah, Adeslam, qui sont prêts à vous « pourrir » la vie. – Comme l’avait prédites très justement, la mère du soldat Imad Ibn Ziatem, tué lâchement par Merah, le 11 mars 2012 à Toulouse (31). Elle disait, comme une devineresse : Il y a plein de Merah dans les banlieues … C’était en 2012 La réalité, a rattrapé l’endormissement et le déni politique, de ceux qui ont cru lâchement encore au Père Noël. Le résultat s’est reproduit avec le Bataclan en 2015 à raison d’une faillite politique sécuritaire, rendue partiale et qui s’estime Juge et Parti. Cette politique moraliste à tête de turc exclusive, s’est gargarisée du slogan fulminant, affiché en périphérie de certaines cités : – Le fameux Vivre Ensemble ! – Une hérésie intellectuelle de citoyen du monde qui cache une réalité sanglante bien visible-elle. L’intégration républicaine n’a été que l’objet d’un chantage permanent (piscine, cantine etc) activé sournoisement par des traîtres qui se conçoivent citoyen du monde, sans frontière, sans race, sans identité, et sans histoire. Cette trahison d’ultra-gauche a permis de solidifier, un communautarisme, avec ses commerces, ses mosquées, ses codes, sa provocation et ses trafics. C’est récurrent, il y a un entrisme colonisateur qui s’est installé dans les quartiers et les zones où, le travail régalien sécuritaire est devenu improbable. Molenbeek-Saint-Jean en Belgique en est la verrue médiatique, tout comme notre fameux 9-3. Des fermentations armées, dogmatiques et mondialistes s’y produisent et tiennent l’espace républicain grâce à la complicité d’une internationale politique de combat et d’un universalisme dictatorial. (Trotski et Allah même combat ). – Cela va du conseiller de l’ultra-gauche, dans la stratégie de combat urbain ou d’espace comme à Calais, en employant systématiquement la casse à pouvoir médiatique et dont la capture des meneurs, se liquéfie judiciairement puisque le résultat attendu n’est pas comme le résultat des radars sur la vitesse … Le délit politique persiste à raison d’une impunité efficace. N’oublions pas que Justice et Politique se comportent en Juges et Partis à bon escient. Le malheur de la France vient d’ailleurs de ces deux Pouvoirs éhontés. Le karcher sarkozien, ce n’est pas uniquement en banlieue, c’est surtout la politique et la justice en priorité qu’il faut nettoyer et vite.

  3. Alain
    Alain21 mars 2016

    Le profit du respect de la loi: ce n’est pas suffisant?

    Quand au fait qu’il s’agirait d’un coup important contre Daesh comme aime à le présenter certains medias, c’est effectivement à l’évidence de la vaste blague. Ces terroristes sont des indépendants qui se parent des attributs de plus puissants mais probablement totalement inconnus d’une organisation qui ne va pas démentir ces actes en freelance qui lui permettent de s’attribuer une puissance qu’elle n’a pas. Bref du win-win

Répondre