Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

La vitesse du Grand Remplacement

Statistiques Ethniques

La vitesse du Grand Remplacement

Télécharger en PDF et imprimer

En France, les statistiques ethniques ou religieuses sont interdites, c’est l’un des moyens choisis par l’État pour masquer l’invasion dont la France est victime.

Cependant, il existe un moyen imparable d’établir la proportion de naissances non européennes dans le total des naissances françaises. Ce moyen porte un nom, la drépanocytose. C’est une maladie génétique grave qui nécessite un dépistage. Elle affecte plusieurs dizaines de millions de personnes dans le monde, et touche les populations d’Afrique subsaharienne, d’Inde, de certaines régions de la péninsule arabique et du pourtour méditerranéen. En somme, c’est un marqueur ethnique.

Or le dépistage chez les nouveau-nés est devenu obligatoire en Île-de-France en 1994 et en 2000 dans toutes les autres régions de France. L’assiette du dépistage mesure donc l’ampleur du changement de population. En 2001, 20 % des bébés nés en France étaient dépistés, en 2013, 35,7 %, soit une progression fulgurante, le doublement sur quinze ans. C’est la vitesse du Grand Remplacement. Avec pour la seule Île-de-France, en 2013, 67,9 % de dépistés  soit sept naissances sur dix dans la région parisienne.  Seraient-ce que nos yeux ne nous trompaient pas ou que la sensation de  Richard Millet sur la ligne 4 du métro n’était pas exagérée ?

En tout cas si l’on suit ce rythme, en 2024, la majorité des enfants nés en France seront d’origine non européenne. De fait, le phénomèn est devenu si massif et sa mesure si simple que plusieurs associations  »humanitaires » et  »anti-racistes » demandent le dépistage universel de la drépanocytose : cachez cet indice du grand remplacement que l’on ne saurait voir. ML.[22.3.2016]

  1. LE MORT
    LE MORT11 juin 2016

    LA FIN DE LA FRANCE DE SOUCHE PLACE A L ENVAHISSEUR

Répondre