Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Daech entend semer le chaos en Europe

Daech Chaos En Europe

Daech entend semer le chaos en Europe

Télécharger en PDF et imprimer

Sputnik ♦

Revendiqués par le groupe terroriste État islamique, les attentats perpétrés mardi 22 mars dans la capitale belge incitent à réfléchir sur des projets ultérieurs des djihadistes

Selon l’une des versions, après les attaques de Bruxelles, les terroristes de l’État islamique entendent continuer à semer le chaos en Europe, en torpillant la crédibilité des autorités auprès de la population et en occupant le vide du pouvoir ainsi formé, estime Scott Atran, observateur du site The Daily Beast.

«Les attentats perpétrés mardi à Bruxelles ne sont qu’un élément de toute une série d’attaques de plus en plus efficaces, destinée à semer le chaos en Europe et à liquider ainsi la zone grise», écrit M.Atran, anthropologue franco-américain, spécialiste du terrorisme.

Et de préciser que l’expression « liquider la zone grise » provenait d’un éditorial de Dabiq, édition en ligne de l’EI.  Selon les djihadistes, la « zone grise » signifie la position adoptée par la majorité des musulmans entre les vues modérées et radicales. L’expert explique que les propagandistes de Daech s’emploient à faire en sorte que l’État islamique occupe le vide partout où le chaos règne déjà, notamment sur une bonne partie du Sahel et du Sahara.

Là où le chaos ne s’est pas encore instauré, les terroristes doivent le créer pour occuper ensuite le vide ainsi formé. C’est justement le scénario choisi par Daech pour l’Europe. Par ailleurs, M.Atran rappelle la publication djihadiste parue en 2004 sous le titre « Gestion de la sauvagerie » (Idārat at-Tawaḥḥuš) qui, comme l’article du la « zone grise », constitue une sorte de guide « spirituel » pour les chefs de Daech.

Ces deux textes appellent notamment à s’attaquer à des endroits vulnérables, dont des zones touristiques, et à épuiser les ressources des « infidèles » en compromettant ainsi la foi de la population en la capacité du gouvernement de garantir la sécurité.
Ces publications exhortent aussi à inciter les masses à rejoindre les régions sous contrôle de l’EI, en liquidant ainsi la « zone grise » entre les fidèles et les infidèles, ou à séduire les musulmans modérés afin de grossir les rangs des radicaux.

L’expert suppose que l’EI planifie une attaque coordonnée dans de nombreuses villes européennes afin d’accélérer le processus de liquidation de la « zone grise ».  Selon ce dernier, l’Occident doit dans ces conditions accueillir chaleureusement les réfugiés syriens fuyant le chaos au lieu de les rejeter d’un bloc. Il insiste également sur la lutte militaire contre l’EI dans la principale zone de concentration de djihadistes. M.Atran juge en outre nécessaire d’opposer à la propagande de l’EI des initiatives susceptibles d’intéresser les masses et de les détourner des « idéaux du djihad ».

«L’État islamique séduirait en France un jeune sur quatre. Parce que ces jeunes y trouvent ce que nos sociétés n’offrent plus, soit le frisson lié au combat pour une cause qui leur fait croire qu’ils ont un pouvoir sans limites, un pouvoir divin», a écrit l’expert en amont.

Et de rappeler que Daech maîtrisait bien les instruments de publicité, en terrorisant et fascinant l’opinion publique.  «A tel point que ce mouvement que tout le monde ignorait il y a encore quelques mois est devenu aujourd’hui le premier sujet des préoccupations générales et politiques. Pour un temps, elle relègue au second plan la nucléarisation de l’Iran et de la Corée du Nord et la menace d’une prolifération des armes nucléaires», a-t-il relevé

L’EI fait tout pour attirer des milliers d’immigrés musulmans d’Occident désœuvrés, et des millions d’autres qui, retournés au pays, n’y ont trouvé que frustration politique et désillusion économique.

Source

  1. Lilou35
    Lilou3531 mars 2016

    Depuis que nos envahisseurs sont là, nous avons des agressions permanente, quand le calme revient, ils font une piqure de rappel. Nous partons pour des années de conflits si nous les accueillons à bras ouverts. Ils veulent le pouvoir et ne sont pas pressés mais déterminés! Allons nous encore longtemps baisser le pantalon. Ce sont les attentats qui alimentent le racisme, l’islamophobie et le rejet pur et simple de nos envahisseurs, c’est une réaction saine animée par l’instinct de survie, nous avons échappée à l’Algérie Française nous risquons la France Algérienne. Il est vrai que tous les Musulmans ne sont pas des terroristes mais tous les terroristes sont indéniablement des Musulmans il ne faut pas avoir peur des mots, et ne pas se tromper de cible, à moins de vouloir leurs succès. C’est la politique gouvernementale et Européenne qui est coupable des attentats.
    Il faut se poser la question suivante : Si en Europe il n’y avait aucun Musulman pensez vous que les Islamistes viendraient faire des attentats ? Là est le fond du problème, le décrire c’est trouver la solution. Nous devons prendre 3 mesures d’urgence :
    La première est de lutter contre le politiquement correct,
    La deuxième nous devons nous inspirer de la décision des Algériens en 1962.
    La troisième est de démissionner ce gouvernement pour le remplacer par un gouvernement militaire. Laissons faire la guerre aux professionnels et non aux amateurs droite ou gauche confondus que nous avons. Seul De Gaule l’avait compris !!! Cette guerre sera longue, c’est une guerre d’usure car pour eux elle a un coût insignifiant et pour nous elle est ruineuse autant financièrement que moralement. La raison du plus fort est toujours la meilleure ! Même sans logique.
    Financer nos adversaires, il n’y a qu’en France que l’on voie ça ! Le bateau France prend l’eau de toute part, il n’y a plus de respect pour l’argent du contribuable. Le chômage se propage, le code du travail rend le travail répréhensible, les robots remplacent les hommes, il n’est plus besoin de se décarcasser pour gagner une vie médiocre. La médiocrité est à la mode voir les arts : peinture, mode, musique…. Allez du courage, il faut atteindre le fond pour rebondir, nous y sommes presque.

  2. Robert41
    Robert4131 mars 2016

    C’est déjà fait et c’est pas fini ! – Il y a plein de foyers néfastes prêts à s’allumer … La faute en revient aux électeurs qui ont permis cette duplicité politique. En louant électoralement une idéologie ouverte à tout, on a pris le risque de subir le pire. – Au jeu de la barbichette, le rieur est perdant … L’Europe a développé une pathologie civilisationnelle monstrueuse, par manque de sens à la vie. L’universalisme n’est pas une réponse à la nature de l’homme. Ce dernier a été sélectionné par mère-nature pour combattre avec-lui-même, avec les autres, avec son milieu, pour la vie et forcément dans une posture de dominant ou de dominé. Nous sommes face à notre destin : Subir ou combattre. A chacun sa réponse !

Répondre