Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

La chemise à edelweiss jugée raciste dans une école

Chemise Edelweiss

La chemise à edelweiss jugée raciste dans une école

Télécharger en PDF et imprimer

Une institutrice d’une école secondaire de Gossau a interdit à des élèves de venir en classe avec la chemise à edelweiss.

L’école secondaire de Gossau (Suisse) se trouve au centre d’une polémique qui la dépasse. Une dizaine d’élèves se sont présentés en portant une chemise à edelweiss. Leur institutrice a piqué la mouche et a interdit à trois d’entre eux de revenir en classe dans l’après-midi avec ce vêtement, comme l’a rapporté la SonntagsZeitung.

L’enseignante a justifié sa décision en évoquant un symbole raciste. Quant à la direction, elle s’est tout de suite distanciée de son institutrice qui a par la suite reconnu qu’elle avait sur-réagi. «Cette chemise n’enfreint pas le code vestimentaire de notre établissement et n’est pas interdite», a déclaré le directeur Patrick Perenzin.

Les élèves voulaient montrer qu’ils étaient patriotes et fiers d’être Suisses, comme ils ont déclaré. Et clament leur incompréhension. «On peut porter un voile islamique en classe mais on reçoit un avertissement pour une chemise à edelweiss, c’est incompréhensible.»

Tensions dans l’école

Les élèves voulaient également marquer leur différence avec d’autres écoliers originaires des Balkans, des tensions apparaissant régulièrement entre les groupes. La direction s’est également entretenue avec ces adolescents et compte le faire à nouveau lundi.

La présidente de la fédération du corps enseignants zurichois Lilo Lätzsch regrette également la décision de l’institutrice. S’il y a des problèmes de racisme dans une école, on ne les résout pas avec une interdiction de chemise, explique-t-elle dans le Tages-Anzeiger. «Il y a une raison si dix élèves arrivent tout d’un coup avec un tel vêtement.»

Un précédent à Willisau

Les politiques se sont saisis de l’affaire à l’image du conseiller national de Gossau, Claudio Zanetti (UDC/ZH). «Il ne faut pas dramatiser. L’enseignante a sur-réagi mais les autorités ont réagi et rappelé les règles.»

Ce n’est pas la première fois que la chemise à edelweiss provoque des troubles. Une école de Willisau (LU) l’avait déjà interdite en mars. Egalement suite à une dispute entre des écoliers albanais et suisses. La direction avait alors prohibé les «vêtements à fort caractère symbolique». Comme ceux comportant l’aigle albanais que les jeunes aimaient exhiber pour provoquer les autres. Pascal Schmuck, Lematin.ch, Zurich.[15.4.2016]

  1. Tonton Cristobal
    Tonton Cristobal15 avril 2016

    des albanais en Suisse fières d’ arborer l’ aigle albanais . Bravo ! … retour direct en Albanie où ils pourront arborer librement tous les symboles de leur nation . Idem pour les voiles islamiques … il ne manque pas de pays musulmans pour accueillir toutes ces personnes fières d’ exhiber 1400 années de retard . On ne retient personne !

Répondre