Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Macron : engagement public et déminage privé

EMMANUEL MACRON EN MARCHE

Macron : engagement public et déminage privé

Télécharger en PDF et imprimer

Raoul Fougax ♦

Une histoire d’amour qui en laissera quelques-uns songeurs.

Emmanuel Macron peut exploser en plein vol.

Il va trop vite et ne parait pas totalement maîtriser son sujet. C’est l’espoir du couple exécutif. C’est visible à chaque entretien télévisé où on lit dans ses yeux, la crainte permanente d’en dire trop ou de faire une gaffe fatale. Il est ambitieux, mais pas encore sûr de lui.

Le lancement de son mouvement politique ou de réflexion, ne peut qu’agacer le premier ministre et le président. Il se sait guetté au tournant. En fait il veut proposer au plus vite ce qu’il est empêché de faire au sein du gouvernement. Il y a là une contradiction terrible.  Il ne peut s’exonérer d’un bilan dont il tente de se démarquer.

Son entretien dans Paris Match est d’ailleurs à première vue en totale contradiction avec sa stratégie annoncée. Faire la une de la presse people comme Hollande et Sarkozy avec leurs amours du moment, ce n’est pas faire de la politique autrement. Pour se positionner sur ce mauvais créneau par rapport à sa démarche politique il fallait une impérieuse nécessité. Macron avait la certitude que sa vie privée allait être exploitée contre lui par des amis de gauche.

En fait il s agit d’une opération de déminage obligée.

Pour engager son action publique, le ministre devait éviter d être plombé par son passé amoureux. En effet même si c’est présenté comme une romance, on a, en fait, une liaison entre un professeur et son jeune élève mineur. Brigitte – madame Macron – était déjà mariée et avait deux enfants. Sa passion pour son fascinant petit Emmanuel l’a amenée à divorcer. Cela n’a pas du être drôle pour tout le monde tous les jours.

Emmanuel Macron sait bien qu’une partie des Français risque de trouver la belle romance de Paris Match, un peu glauque. Il envoie Brigitte au front pour prendre les devants. De son point de vue, il a bien fait.  Quand à la présentation du couple par le journal il est tout de même rigolo.

Sur la couverture, le couple, tout sourire, marche main dans la main, sur le tapis rouge de la cour du palais de l’Elysée. Un cliché pris le 10 mars, qui a tout d’un plan de com’ bien huilé. D’autant que le sur-titre est quelque peu rôdé : « Ensemble sur les routes du pouvoir ». « Elle est 7 fois grand-mère, raconte la reporter qui a écrit l’article. Elle adore ses petits-enfants et c’est un élément de sérénité. Elle a apporté à Emmanuel Macron, une famille toute faite, comme çà, lui, il s’occupe que de ce qui l’intéresse, il est complètement concentré sur ce qu’il fait ». Plus de 20 ans, les séparent. Ce qui fait d’«Emmanuel Macron (est) un juvénile grand-père de 38 ans», précise Match. Ce n’est pas un peu trop cher confrère.

On peut penser que cela n’est pas très bon pour lui et que l’électorat couguar n’est certes pas sa cible privilégiée. Brigitte cependant était obligée de se montrer pour prendre l’initiative de la communication sur un couple «  atypique ».

On est content pour eux que leur histoire se soit située à une époque très éloignée du contexte «  mourir d aimer » mais quand on joue la carte de la jeunesse, il y avait là un danger à écarter. Petit garçon devenu grand, premier de la classe voulant le rester, fascinant et fasciné par une femme plus âgée, il devra faire accepter ce profil. Car pour Romeo et Juliette n’ en déplaise à Paris Match, c’est raté.

Répondre