Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Demain, l’État d’urgence sera privatisé

Securite Privee

Demain, l’État d’urgence sera privatisé

Télécharger en PDF et imprimer

La présence d’agents de sécurité armés lors d’une attaque terroriste pourrait « au moins ralentir » la progression des assaillants et « diminuer le nombre de victimes », a déclaré Tibor Vass, Pdg de LPN Group.

Cette entreprise de sécurité privée a remporté le marché de la surveillance armée des locaux de Charlie hebdo au printemps 2015. L’armement des agents est permis par la législation sous réserve d’accord du préfet et sur demande du donneur d’ordre justifiant d’une menace. «J’estime que, d’ici cinq ans, l’armement d’agents de sécurité sera devenu quelque chose d’admis, et qu’il représentera un marché assez important», indique avec une certaine assurance Tibor Vass qui se prépare à former ses gars. ML. [2.5.2016]

Illustration : affiche du Syndicat National des Entreprises de Sécurité

Répondre