Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Angela contre Marine : mais de quoi je me mêle ?

Merkel Veut Lutter Contre La Montee Du Front National En France

Angela contre Marine : mais de quoi je me mêle ?

Télécharger en PDF et imprimer

Jean Ansar ♦

La chancelière qui venait de la RDA est-elle manipulée ?

Pour Marine Le Pen, Angéla Merkel la désignant comme un ennemi à abattre, est du pain béni. Cette ingérence assez invraisemblable laisse pantois.

Vis-à-vis des populistes, Angela Merkel dont le passé est-allemand reste un peu confus fonctionne comme une créature de la RDA et de l’idéologie marxiste anti fasciste. C’est à dire vrai assez troublant. Sans adhérer aux thèses de ceux qui pensent qu’elle est manœuvrée par la CIA pour l’intérêt des américains en échange du silence sur un certain passé, on peut tout de même se poser des questions sur ce chancelier de droite si favorable à l’immigration et hostile à toute identité européenne allemande comme française.

  «J’essaierai de contribuer à ce, qu’évidemment, d’autres forces politiques soient plus fortes que le Front National pour autant qu’on puisse le faire de l’étranger», a indiqué Mme Merkel en visite au Lycée français de Berlin.

La chancelière allemande a en outre comparé la situation de la montée en puissance de l’extrême droite en France à la percée du parti populiste AfD (Alternative pour l’Allemagne), notamment sur fond de crise migratoire qui affecte l’Europe.

«C’est une force à laquelle nous devons nous confronter, exactement comme nous avons désormais en Allemagne des forces politiques qui ont un discours très négatif sur l’Europe, quand on voit la rhétorique de l’AfD », a-t-elle expliqué.

La dirigeante du FN, Marine Le Pen s’est pour sa part empressée de dénoncer par communiqué des propos « très graves » qui témoignent selon elle « d’une ingérence dans nos affaires intérieures aussi outrancière qu’humiliante pour la France ».

Très critique envers l’Allemagne, Marine Le Pen avait auparavant qualifié Angela Merkel d' »impératrice », l’accusant de « chercher à imposer une immigration clandestine à la schlague à toute l’Europe, après lui avoir imposé son ordre financier ».

La prise de position de Merkel renforce objectivement cet argumentaire.

Merkel attaque en réalité pour se défendre de l’AfD qui ne cesse de monter.

Le succès important de l’Afd ne se nour­rit pas seule­ment du rejet de la poli­tique des réfu­giés du gouver­ne­ment fédé­ral. Celui-ci a d’ailleurs déjà commencé à adap­ter son action sous les critiques. Or, le nombre de réfu­giés baisse mais dans les sondages, l’AfD conti­nue sa progres­sion. Au niveau natio­nal, il vient de dépas­ser les Verts et il ne lui manque pas grand chose pour faire pareil avec les socia­listes de la SPD. Enfin, lors du congrès du parti, qui s’est tenu à Stutt­gart le week-end dernier, l’AfD a travaillé essen­tiel­le­ment sur les grandes lignes de son programme.

L’AfD est devenu un creu­set pour tous ceux qui ne votaient pas ou ne se recon­nais­saient pas dans les grands partis exis­tants, la SPD et la CDU. Ces élec­teurs ont fui vers l’AfD et acceptent sa radi­ca­lité, bon gré, mal gré.

Plus long­temps la CDU sera menée par Angela Merkel, plus le parti perdra ses éléments les plus conser­va­teurs. Ils sont profon­dé­ment aigris que Merkel ait écarté ou écrasé tous ses adver­saires.

Marine Le Pen devrait être le cadet de ses soucis … sauf si elle a reçu des consignes de ceux qui la tiendraient.

Conspirationnisme vous avez dit conspirationnisme ! Peut être, sans doute même ; mais le comportement de Madame Merkel est tout de même bien étrange.

Illustration : La chancelière allemande Angela Merkel devant les élèves francophones de Berlin.
  1. JEAN PN
    JEAN PN6 mai 2016

    Il y en a plus qu’assez que nous ne soyons plus maîtres chez nous. La France se fait diriger par l’Allemagne, par l’Europe, par les américains, par les migrants … RAS LE BOL !
    Pourquoi nos grands-parents se sont-ils fait tuer en 14/18 pour que la France reste française ? Nos parents en 39/45 ?
    Si Angela Merkel se mêle de nos affaires c’est tout simplement parce que nous lui en donnons l’occasion. Elle aurait tort de ne pas en profiter. Mais qui sont les imbéciles ? NOUS les français !
    Nous n’avons plus aucun orgueil. Nous acceptons absolument tout. Hitler voulait nous gouverner, nous nous sommes battus pour rester français et maintenant grâce à nos UMPS nous sommes en train de perdre la France, notre identité, notre liberté.
    Si nous ne réagissons pas vite nous serons rendus, d’une certaine façon, à l’esclavage !

  2. Plouvier Bernard
    Plouvier Bernard6 mai 2016

    Excellent article
    On pourrait toutefois réfléchir à une notion sémantique : en quoi un mouvement ou un régime populistes sont « d’extrême-droite » ?
    Avant l’ère mondialiste où les puissances d’argent ratissèrent largement de la droite molle à la gauche non-marxiste, par arrosage régulier des finances des partis, la droite extrême fut, toujours et partout, l’apanage du patronat industriel (en Allemagne de Weimar, ce rôle était dévolu au DNVP et surtout pas au NSDAP – la parti nazi, d’essence populaire, où un tiers des effectifs étaient d’origine ouvrière).
    Les financiers, plus subtils, ont arrosé, de 1830 à nos jours, tous les partis susceptibles de parvenir aux apparences du Pouvoir.
    Un mouvement qui, certes insiste sur la fierté nationale et les valeurs identitaires, mais qui a pour objectifs essentiels l’accès au Travail pour tous les autochtones, la lutte contre l’invasion migratoire extra-européenne, la lutte contre les puissances multinationales est populiste, mais nullement d’extrême-droite, ce qui impliquerait un très étroit conservatisme (pour mémoire, l’innovation sociale, scientifique et technique n’a jamais été plus grande ni plus rapide, en Allemagne, que de 1933 à 1945).
    Différencions populisme et droite extrême… et surtout, n’employons plus le mot de fascisme – mouvement italien, né en 1919 et mort soit en juillet 1943 soit en avril 1945 au gré de chacun !

  3. Robert41
    Robert416 mai 2016

    Tient-donc, la teutonne joue au kapo de l’empire américain … Elle omet sa responsabilité dans le désastre économique et civilisationnel européen, Elle omet aussi la responsabilité de cette chère Allemagne, responsable de deux guerres mondiales; dont les conséquences ont été désastreuses pour le restant des pays agressés qui en subissent encore les stigmates. Quel culot quand-même ! – Un restant de prêche de fille de pasteur l’exhorte subito, à une leçon politique pour un parti extérieur qui refuse catégoriquement sa religion. Telle la voix de ses maîtres, elle a appliquée un ordre voulu moral puisqu’elle ne sait faire que cela la frau. Cette prussienne est vraiment une âme politique décadente, elle n’a même plus de morale pour elle-même !

Répondre