Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Le chantage français contre Londres

Brexit

Le chantage français contre Londres

Télécharger en PDF et imprimer

L’Union Européenne sera bientôt fixée sur la possible sortie du Royaume-Uni, qui sera décidée après un référendum à la fin du mois de juin.

En France on craint le départ de ce pays  et les politiques français sont prêts à tout pour l’empêcher en adressant quelques avertissements à Londres. Ainsi, le ministre de l’Économie Emmanuel Macron a assuré dans une interview au Financial Times que si le Royaume-Uni décidait de quitter l’Union Européenne, après le référendum du 23 juin prochain, la France autoriserait les migrants de Calais à se rendre en Grande-Bretagne.

Le Premier Ministre britannique David Cameron, qui s’est prononcé contre une sortie de son pays de l’UE avait déjà mis en garde les électeurs qu’en cas de sortie il n’y aurait plus de contrôles aux frontières et que rien n’empêcherait plusieurs milliers de migrants de traverser la Manche.

Pour le Ministre français de l’économie, il serait même envisageable de remettre en cause les accords du Touquet, signés en 2003, qui permettent de faciliter les contrôles frontaliers entre les deux pays et créé des contrôles communs. Emmanuel Macron a également annoncé que la France se ferait un plaisir d’accueillir les banquiers qui décideront de quitter la City et les inciteraient même à rejoindre Paris.

En ce qui concerne les migrants, François Hollande a également ajouté son grain de seul en demandant que les migrants mineurs puissent rejoindre au plus vite leur famille se trouvant au Royaume-Uni : « cela doit se faire encore plus vite et encore plus efficacement » a-t-il assuré lors du 34ème sommet franco-britannique à Amiens.

On attend avec impatience la réponse populaire des Anglais. ML.[9.5.2016]

  1. Plouvier Bernard
    Plouvier Bernard9 mai 2016

    Finalement, ce « Brexit »n’aurait QUE des avantages pour la Nation française !
    Et l’Europe serait débarrassée du 51e État des USA
    On rêve ; ce serait trop beau pour se réaliser. Dommage !

Répondre