Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Surprise ! Cannes rajoute à la dernière minute… un film de BHL et crée la polémique

Bhl Cannes

Surprise ! Cannes rajoute à la dernière minute… un film de BHL et crée la polémique

Télécharger en PDF et imprimer

Le film Peshmerga de Bernard-Henri Lévy (BHL) sera présenté hors compétition à Cannes le 20 mai en séance spéciale, a annoncé la direction du festival qui a décidé de l’ajouter à sa programmation. Un film pourtant tourné il y a à peine trois mois.

«Le Festival de Cannes a décidé d’ajouter à sa sélection officielle le film de Bernard-Henri Levy, Peshmerga», a annoncé le Festival de Cannes le 16 mai dans un communiqué de presse.

«Ce film, que nous venons de découvrir, se tient au plus près des combattants kurdes Peshmergas. Avec une équipe réduite, le réalisateur a remonté 1 000 kilomètres le long de la frontière irakienne, du sud au nord, filmant des situations de guerre, des paysages et des visages d’hommes et de femmes qui sont rarement donnés à voir», poursuit le communiqué.

Pour la troisième fois, BHL est donc invité en sélection officielle, après Bosna en 1994 et Le serment de Tobrouk en 2012.

Une décision qui n’est pas sans susciter critiques et sarcasmes.

Sur Twitter, nombreux sont les internautes qui s’interrogent sur le choix des films opérés par le Festival, notamment après la décision de ne pas sélectionner le dernier film d’Emir Kusturica, pourtant deux fois lauréat de la Palme d’Or sur la croisette. Une décision politique, après les propos pro-Poutine du réalisateur serbe ?

Après la probable – mais pas encore officielle – déprogrammation du film pro-palestinien Munich, une histoire palestinienne de Nasri Hajjaj, des internautes soulignent le choix de la direction Festival d’intégrer à la dernière minute un film de Bernard-Henri Levy.

Certain twittos préfèrent prendre avec humour cette sélection du philosophe cathodique et médiatique, dont le dernier film sur la guerre en Libye n’avait pas franchement suscité l’adhésion ni des critiques ni du public.

Même la sénatrice UDI de l’Orne, Nathalie Goulet se lâche :

Bhl_cannes-goulet

Enfin, certains préfèrent encore s’amuser de l’intrusion de BHL au dernier moment dans la programmation du festival.

Source

Illustration :Peshmerga  de Bernard-Henri Lévy, rajouté au programme du Festival de Cannes, une décision politique.
  1. Robert41
    Robert4119 mai 2016

    Qui est ce masse-muraille qui parle aux oreilles des bourrins ? Franchement il est unique ce mec. Il est plus fort que le peuple et les élus. Il entre partout et décide de tout. C’est quand-même humiliant pour la France, cette emprise de guide suprême pratiquement messianique … Qui osera foutre dehors de notre République, cette précieuse nomadique qui s’assoie sur le bidet du pouvoir légitimé quel qu’il soit ?

Répondre