Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

L’Algérie en manque de liquidités à partir de 2020 !

Boursealger

L’Algérie en manque de liquidités à partir de 2020 !

Télécharger en PDF et imprimer

L’Algérie sera en manque de liquidités financières à partir de 2020 si le gouvernement actuel ne corrige pas sa politique économique. Les réserves de change de l’Algérie sont en recul. Rongées par la hausse des importations et la chute des cours du pétrole, elles ont chuté de 10 milliards de dollars entre fin mars et fin septembre 2014.

A la fin du troisième trimestre 2014, les réserves de change de l’Algérie atteignaient 185,27 milliards de dollars, selon les chiffres rendus publics par la Banque d’Algérie. Selon le Premier ministre Abdelmalek Sellal, les réserves de changes seront épuisées à partir de 2019 puisqu’elles se situeront au niveau de 9 milliards de dollars si les prix du baril du pétrole resteront en l’état, c’est-à-dire sous la barre des 70 dollars.
Alors qu’il importe annuellement pour un volume de 60 milliards de dollars le pays va se retrouver à partir de 2020, en état de faillite général si les politiques d’austérité et celles amorcées pour booster à la croissance mises en place depuis peu n’apportent rien de nouveau.
Le syndrome de 1986, -où l’Algérie s’est retrouvée en panne d’argent- risque de se reproduire une seconde fois même si aujourd’hui l’Algérie a épongé toutes ses dettes évaluées à quelque 30 milliards de dollars à partir des années 2000.

Aujourd’hui tout le monde s’accorde à dire que le pays va très mal. Quel est l’état réel des finances publiques ? Quel est l’état de l’investissement ? Qu’en est-il du taux de chômage ? Quel est le taux réel de l’inflation ? Où en est-on dans la réforme bancaire ?
Tous les indicateurs sont encore au rouge et aucune perspective de relance ne se dessine à l’horizon. Autant de questions et une multitude d’autres sont escamotées par les dirigeants actuels. [20.05.2016]

Source : jeune-indépendant.net

Répondre