Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Toujours peu de personnes « non blanches » à la télévision : vers la discrimination positive dans l’audiovisuelle

Mire Tele

Toujours peu de personnes « non blanches » à la télévision : vers la discrimination positive dans l’audiovisuelle

Télécharger en PDF et imprimer

Le gouvernement envisage de déposer un amendement dans le cadre de l’examen à l’Assemblée de la loi Egalité et citoyenneté, en juin. Il souhaite renforcer la capacité de contrôle et de sanction du Conseil supérieur de l’audiovisuel, présidé par Olivier Schrameck, sur les médias qui n’accordent pas assez de place à la diversité et aux personnes « perçues comme non blanches » (selon le jargon du CSA) dans leurs programmes.

D’après un rapport du CSA, le paysage audiovisuel français serait largement dominé par les personnes apparaissant comme « blanches ». Plus gênant encore : les 14 % de « personnes perçues comme non blanches » apparaissant à l’écran sont le plus souvent présentées sous un mauvais jour, relève le cinquième baromètre de la diversité du CSA. Peu de héros parmi les « non-blancs ».

C’est d’ailleurs ce qu’il en ressortait en 2008 d’un rapport de Rachid Arhab, à l’époque membre du CSA et et Président du Groupe de travail diversité. Il concluait : nous sommes prêts à aller à la sanction.

Nous y sommes !

JP [1.06.2016]

Répondre