Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Euro 2016 : menace terroriste et insurrection molle

EURO 2016 Et Menace Terroriste

Euro 2016 : menace terroriste et insurrection molle

Télécharger en PDF et imprimer

Raoul Fougax, journaliste ♦

La France peut perdre la bataille de l’image.

Le décalage est impressionnant. Le battage médiatique autour des bleus et la volonté d’euphoriser le pays autour du ballon rond n’a jamais été aussi éloigné de son état réel.

Le maintien de la manifestation, malgré la menace terroriste, montre à quel point le pouvoir législatif socialiste mise sur le parcours de l’équipe de France pour redorer son blason. Le risque est immense. Le moindre attentat serait reproché au gouvernement. Il n’y résisterait pas.

Mais pour la France, il y a autre chose. La chienlit sociale imposée par une minorité syndicale radicalisée est dévastatrice. Nous sommes en face, à la Sncf ou dans les raffineries, à une insurrection molle. La fermeté affichée de François Hollande et de Manuel Valls ne sert à rien. C’est la preuve par neuf de l’impuissance.

Quand au pays menacé et otage, il ne répond par aucune insoumission n’en déplaise à Jean-Luc Mélenchon. Face aux tueurs islamistes, il oppose la compassion, les fleurs et les bougies. Face aux soviets de la Cgt et à l inutilité du pouvoir il étale une incroyable résignation.

Si le trafic est chaotique, la sécurité angoissante et les poubelles odorantes, la France peut gagner l’Euro de football. Elle aura perdu ce qui reste d’une attractivité déjà bien à la baisse. L’image de notre pays à l’étranger est épouvantable. Pour les Américains, c’est un pays mis à feu et à sang par le terrorisme. Pour tous les autres, c’est celui où l’on ne peut plus rien prévoir.
Une France « à genoux », « constamment en grève », « ingouvernable ». Les qualificatifs attribués par la presse étrangère n’ont pas de quoi donner du baume au cœur des Français.

La grève à la française et incompréhensible vue d’ailleurs. Elle l’est de plus en plus aussi vue de l’intérieur. Pour le moment, politiquement cela profite à Jean-Luc Mélenchon présenté parfois à l’étranger comme un émule de Robespierre. Cette presse cependant redoute qu’a la longue, cela ne fasse le jeu du Fn.

C’est moins sûr qu’il y a quelques mois. Les silences embarrassés et prolongés de Marine Le Pen sur les conflits sociaux, soulignés encore par les positions claire de sa nièce Marion, démontrent que comme sur l’économie, il y a un flottement social au Fn.
Miser sur la Cgt et son noyau dur parait bien risqué et le créneau est occupé maintenant avec talent par Mélenchon. Le vrai débat est ailleurs, sur la faillite de l’exécutif. A deux jours de l’ouverture de l’Euro de football, la grogne sociale, si elle mobilise moins, est toujours vivace. Les contestataires, Cgt en tête, restent mobilisés contre la loi Travail, et les perturbations sont multiples, bien que de plus en plus ponctuelles
.
Valls et Myriam El Khomri qui, malgré les imprécations du président de la République, ne parviennent pas à apaiser les esprits, assisteront à une réunion publique à Paris pour dénoncer les «régressions de la droite sénatoriale» sur le texte. C’est vraiment botter en touche.  Le gouvernement va tenter de faire croire qu’il est bien de gauche. Mais les cheminots radicaux n’en sont plus là depuis longtemps.

Deux syndicats ont reconduit leur grève illimitée malgré les concessions de la direction sur le temps de travail (Rtt et repos maintenus, amélioration des conditions du travail de nuit) dans la branche ferroviaire. Mais les syndicats poursuivent désormais le mouvement contre la loi Travail, pour la huitième journée consécutive. Mardi, le taux de participation des grévistes était, selon la direction, de 8,5%.

Que dire d’un État impuissant face à quelques grévistes soviétoïdes dans quelques secteurs ?  L’insurrection molle n’est pas le respect du droit de grève. Et l’application téléphonique alerte attentat, dernière trouvaille du pouvoir, pas la réponse aux djihadistes.

Espérons que nos footballeurs ne soient pas autant à coté de la plaque… mais à dire vrai, c’est bien moins important. On a même le droit de s’en ficher, même si par tous les moyens on va tenter de convaincre le peuple des otages et des victimes qu’il est celui de la diversité joyeuse et des exploits sportifs.

  1. Plouvier Bernard
    Plouvier Bernard8 juin 2016

    La France à genoux, c’est hélas un constat exact ! Félicitations à l’auteur.
    L’absence de direction de l’État & les constantes supercheries (comme l’amusante sortie de la Touraine sur l’amélioration du gouffre financier de la SS… il suffit d’en ôter divers postes budgétaires ultra-déficitaires) sont notre seule monnaie forte !
    Il est évident qu’au 2e semestre, la réparation des énormes dégâts liés aux orages et inondations va stimuler l’économie… et gras guignolo va encore dire que c’est grâce à lui !!! Et personne ne proposera de curer nos fleuves et rivières ou de rebâtir les berges surélevées que l’on a détruites au XXe siècle.
    La CGT, Mélenchon (un « communiste » millionnaire en euros !), Juppé le soutien de l’islam et quelques gros dégeu… de la politique : pas moyen de s’ennuyer en France dégénérée.
    Goûtons 2016, car 2017 sera pire !

  2. kralgral
    kralgral9 juin 2016

    . ».volonté d’euphoriser le pays » .. Tout est dit.. !.!.!. Et en dit long sur l’état de délabrement moral et politique du pays.

  3. Plouvier Bernard
    Plouvier Bernard10 juin 2016

    Nuit du 9 au 10 juin : des « Marseillais » se sont attaqués à des supporters britanniques !
    OK, c’est indiqué dans tous les quotidiens et blogs d’information…
    l’ennui, ce sont les vidéos de la chose qui nous montrent à l’évidence – sauf à être aussi aveugles que Hollande, Valls, Cazeneuve ou Juppé – que les « Marseillais » sont TOUS des extra-Européens !
    Au fait, les Britanniques que l’on aperçoit sur les vidéos sont des Blancs… ce qui est quelque peu normal pour une compétition européenne, où l’on a toutefois invité l’asiatico-musulmane Turquie !!!
    L’Europe court, les yeux ouverts, mais les cerveaux clos, au suicide.
    Finalement, l’hédonisme a les mêmes caractéristiques que la religion : sédative, hypnotique, hallucinogène, mais sans promesse eschatologique !

Répondre