Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Le FN entre dédiabolisation et trahison ?

Piedsnoirs Manifestation19mars

Le FN entre dédiabolisation et trahison ?

Télécharger en PDF et imprimer

L’un de nos lecteur, que nous remercions, nous  fait parvenir le courrier adressée par Manuel Gomez à Sophie Montel, député européenne, suite à un dérapage de son assistant parlementaire. Ce courrier a été repris sur de nombreux sites. Le titre est de notre rédaction.

Les Français qui étaient assassinés en Algérie n’étaient « pas de simples Français, mais des colons et Rocard, l’étudiant décolonisateur avait vu et agi juste ».
Non, ce n’est pas un socialiste, un gauchiste, qui a prononcé de telles paroles, de telles insultes, mais un cadre du Front national, qui a ajouté ensuite :
« J’ai un mépris total pour les « Pieds-Noirs » qui ne savent que geindre sur leur petit sort de colons illégitimes. Et puis on ne mène pas une révolution légitime sans couper les couilles de quelques salauds de colons, pas vrai ? »

C’est Benoît, assistant parlementaire de la députée européenne FN Sophie Montel, conseillère régionale de Bourgogne-Franche-Comté et seconde de la liste de Florian Philippot, qui a insulté toute une communauté, dont la majorité se range derrière le Front national de Jean-Marie Le Pen, puis de Marine, depuis sa création.
Jean-Marie n’est plus présent, car ce Benoît serait déjà passé à la casserole, alors c’est à vous que je m’adresse, à vous les dirigeants de ce FN qui espérez nos voix en 2017, à vous Marine, Nicolas Bay, Marion-Maréchal, Louis Aliot, Gilbert Collard et, surtout, Florian Philippot, puisque Sophie Montel est votre seconde :
« Foutez-moi dehors ce « sans couilles » qui salit le parti que vous représentez, ce parti qui nous a représentés sans faille depuis des décennies.
Alexandre Benoît salit votre image et, ce qui est plus grave, vous fait perdre des voix qui vous seront bien utiles l’an prochain ». © Manuel Gomez [13.07.2016]

Répondre