Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

L’Islam, religion de paix ?

Violence Qui Gache Le Ramadhan

L’Islam, religion de paix ?

Télécharger en PDF et imprimer

Publié dans Algerie360.com – » Information et Actualité sur l’Algérie  » Juin 2016

« Quinze jours sont passés du mois de Ramadhan et c’est déjà plus d’une quarantaine d’affaires de meurtres qui sont traitées et élucidées par les services de sécurité algériennes. Pourquoi cette hausse vertigineuse de la violence à chaque mois sacré ? Pourquoi les Algériens deviennent-ils violents en ce mois au point de commettre d’horribles crimes ? Pourtant ramadhan un mois de pitié et de solidarité.

Une victime écrasée par un tracteur, des mineurs tuent leurs antagonistes suite à un simple échange de mots, des sexagénaires qui usent de leur fusil de chasse en tirant sur leurs voisins, des jeunes personnes qui se livrent à des batailles mortelles avec leurs épées et des familles qui s’entretuent en plein mois sacré, telles sont les affaires qui sont élucidées par les services de sécurité durant la première moitié du mois de Ramadhan.

La violence est à son paroxysme durant cette période, pourtant de piété et de miséricorde. Nous sommes à 41 affaires d’homicides volontaires depuis le 1er jour du mois sacré.

A Relizane, suite à un litige sur une parcelle de terre à la commune de Zemmoura, le 19 juin dernier, le nommé R.M âgé de 67 ans a tiré deux décharges de chevrotine en direction de l’épouse de son cousin et de ses deux fils, occasionnant le décès de la dame et des blessures diverses à ses deux fils, qui ont été évacués sur l’hôpital de Relizane, où est également déposé le corps de la défunte.

Aussitôt après le drame, les gendarmes de la brigade de Zemmoura se sont déplacés sur les lieux où ils ont interpellé le mis en cause et saisi l’arme du méfait avec 21 cartouches, ainsi que deux douilles du même calibre. Une enquête est ouverte.

Trois jours avant, soit le 16 juin dernier, au 12e jour du mois sacré, un différend de voisinage s’est transformé un meurtre à Tiaret, tandis que le présumé auteur du méfait s’est fait arrêter par les gendarmes. »

Illustration : violences en Algérie durant le ramadhan

Répondre