Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Irak, Syrie, Libye : l’incohérence de la politique américaine

Politique US

Irak, Syrie, Libye : l’incohérence de la politique américaine

Télécharger en PDF et imprimer

Jean Guiart, anthropologue et ethnologue ♦

La politique américaine est incohérente. Obama a de bonnes intentions, Mme Clinton pas. Elle fait semblant dans la mesure où elle est consciente et pas sous médicaments. Ils sont tous les deux devenus les otages des néo-cons, qui contrôlent une partie des militaires. Rappelez vous. Ce ne sont pas les baïonnettes qui commandent au parti, mais le parti qui commande aux baïonnettes. Rappelez-vous le Général et les colonels. Le contrôle de la force militaire par le pouvoir civil est essentiel. Mais plus les militaires perdent les guerres et plus ils en accusent les civils et veulent se rapprocher du pouvoir. Ike Eisenhower avait prévenu du danger de l’alliance entre les militaires et la structure militaro-industrielle. Il avait vu juste, mais il connaissait le dossier.

politique-us-shhhhLe Pentagone concentre la corruption industrielle, qui aboutit à de plus en plus de malfaçons, sur les navires de guerre, qu’il faut empêcher de se couler tout seuls, comme ceux livrés à la défense côtière américaine et qu’il a fallu retirer du service après les y avoir mis ou sur les avions de dernière génération parfaitement illusoires: inefficaces et dangereux pour les pilotes dans les conditions du moment. Le dernier porte-avions, considéré le plus moderne, ne parvient pas à fonctionner. Et le Zumvalt se révèle trop gros, trop cher et parfaitement inutile et de plus une cible parfaite pour les fusées chinoises ou russes. Tout ce qu’on mettra dessus sera de l’argent perdu.

Les Américains n’ont donc plus d’avions capables de participer directement au combat  terrestre, comme les stukas allemands et les stormovik soviétiques de naguère. Ils ont sorti de leurs cimetières en plein désert dans l’Arizona des avions de la guerre d’Indochine. Ils continuent à faire du carpet bombing à haute altitude et n’importe comment, comme en Normandie où ils ont détruit des villes où il n’y avait pas d’Allemands. Alors que les Russes ont mis sur pied à Bagdad un organisme commun à l’Irak, à l’Iran, à la Syrie et à la Russie, qui partagent les informations concernant les objectifs à bombarder, un organisme purement technique auquel les Américains n’ont pas voulu participer, alors qu’il y auraient eu intérêt, étant donné l’inefficacité de leurs services. Résultat, les Russes font moins de pertes civiles que les Américains.

La CIA  demeure toujours aussi publiquement dangereuse et elle ne monte que des opération stupides, parce qu’elle ne recrute que des agents pour la plupart faibles intellectuellement — car s’ils étaient intelligents, ils risqueraient d’être politiquement dangereux. En Syrie, elle a monté des provocations à Alep pour les faire encaisser par les Russes. Alep, qui était une ville commerçante tranquille et ne voulait pas se joindre à la révolution sunnite soutenue par les Occidentaux, a été envahie par des activistes islamistes venus de Homs et qui tiennent des quartiers où ils n’ont rien à faire. Que l’on comprenne bien ! Les insurgés d’Alep viennent d’ailleurs. Première vérité. Deuxième vérité, l’organisme qui se prétend le mieux informé quant aux pertes dont il donne le détail jour après jour est une officine installée à Londres, sous le patronage du M 16 évidemment, et qui fabrique ses chiffres au fur et à mesure, chacun faisant semblant d’y croire en Occident. D’ailleurs, on parle peu de la politique anglaise en Syrie. Elle est vicieuse et bien cachée. Mais ce n’est pas d’aujourd’hui. Londres est furieuse de l’intervention russe en Syrie, qui lui a mis toutes ses cartes dans la poubelle de l’histoire, comme on dit.

Les acteurs américains du moment sont une bande d’ignorants des dossiers, ignorants de l’histoire de la région, qui ont raté leur guerre d’Irak où ils se sont fait ridiculiser par des insurgés moins nombreux que les Vietnamiens, à qui ils avaient fait des promesses qu’ils n’ont pas tenus. En plus, ils sont en train de se brouiller avec les Saoudiens, qui viennent d’accepter de passer un accord de contrôle de la production de pétrole avec les Russes, alors que jusqu’alors, ils renâclaient. Résultat, les prix du pétrole vont monter et les sanctions occidentales contre la Russie vont s’effondrer. La France suit aveuglément l’alliance atlantique, comme toujours la SFIO, dont les chefs à Vichy étaient déjà toujours fourrés chez l’ambassadeur amiral américain Leahy, agissant constamment contre la France Libre, et ce faisant coupant la branche sur laquelle ils étaient assis. Résultat, tous ceux désireux d’agir contre l’occupant nazi rejoignaient le Front national d’alors, qui était à majorité communiste. Le Général, dans une alliance de fait avec le Front National et appuyé par la Résistance active dans son entier, nous a évité et l’occupation militaire américaine préparée et l’intervention des vichystes installés aux Etats-Unis, prêts à nous gouverner par cet intermédiaire. C’est Ike Eisenhower qui a compris la situation et que seul de Gaulle était en mesure de s’imposer et qui lui aussi nous a sauvé de la situation qu’on nous avait mijoté.

Il y a de tout aux USA, mais par moments seuls les imbéciles parlent et sont écoutés en imaginant de pouvoir contrôler de Washington une anarchie au Moyen-Orient dont on tirerait toutes les ficelles !!! Heureusement que Poutine est intervenu. Même les Israéliens sont en train de comprendre que rétablir un équilibre rationnel sera payant pour tout le monde et ils commencent à se coordonner avec les Russes au plus haut niveau. Petit à petit, les Américains du moment seront lâchés par tous leurs alliés, fatigués de leurs initiatives à triple détente et de leurs trahisons successives. Si elle passe, Mme Clinton aura de mauvaises surprises, celles que lui ont préparés, par leur aveuglement, ses amis néoconservateurs.

  1. Herodote
    Herodote21 octobre 2016

    Cher Monsieur,
    Très belle analyse de l’empire américain et j’espère continuer à lire votre tribune comme un feuilleton.
    A propos de l’envolée du cout des armements, je ne suis pas qualifié pour répondre mais j’ai quelques connaissances en aéronautique. 2 programmes ont fait l’objet de sévères critiques. Un le bombardier Tactique ou stratégique B 17 ainsi que celui du programme F-35. Tous les 2 étaient conçus pour etre furtif. Le 1er a été repéré par les radars français lors de la 1 ou 2 ème guerre du Golfe de meme il a été abattu lors de la guerre du Kosovo. Ce qui est un comble pour un bombardier ne devant pas laisser de signature radar
    Quant au super chasseur multirole F-35 ( il existe une version V/STOL c’est à dire pour décollage vertical sur porte -avions ) c’est X années de retard et c’est aussi l’avion le plus cher du Monde. A titre de comparaison notre Rafale est au moins inférieur à 40 ou 50 % , pourtant considérer comme une bestiole cher aux yeux des Indiens.

Répondre