Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Présidentielles US : élections manipulées et si Trump avait raison ?

Hillary Trump

Présidentielles US : élections manipulées et si Trump avait raison ?

Télécharger en PDF et imprimer

Jean Bonnevey, journaliste ♦

Cette démocratie mondialiste est elle donc inattaquable ?

Donald Trump affirme que l’élection est truquée et qu’il pourrait- ce qu’il ne fera pas – ne pas reconnaître sa défaite. Horreur et abomination crime contre la démocratie.

Mais a-t-il vraiment tort de mépriser cette démocratie ? Cette démocratie, c’est l’autre nom du système qu’il prétend combattre. Or que veut le système ? Il veut imposer aux américains, une femme à la présidence après un président noir ou presque. Le féminisme politique gauchisant a trouvé le macho idéal : Trump. Comme une caricature bien utile pour disqualifier politiquement l’homme blanc mâle et qui entend le rester.

Trump, c’est la promotion canapé, le raciste, l’homophobe, tout ce que le système dénonce au nom des valeurs démocratiques. Mais ces valeurs sont celles d’une presse partisane et d’une femme artificielle fausse et au bilan politique catastrophique. Trump met en cause, l’objectivité de la compétition électorale américaine. Il a parfaitement raison. Tout est faussé même si rien n’est truqué. Et ce qu’il dit pour les Usa est vrai pour ailleurs.

Il parait que Poutine se serait ingérée dans la campagne Us. Possible certes. Ce qui est certain en revanche, c’est que les Usa s’ingèrent dans toutes les élections en Ukraine et ailleurs et ne reconnaissent pas les résultats qui ne plaisent pas à sa conception de la démocratie mondialiste.

Tout ce que dit Trump est donc retourné contre lui et Hillary Clinton, plus fade tu meurs, bénéficie d’une protection médiatique quasi complète.
Pourtant, elle a été une actrice politique majeure, grâce au comportement sexuel  « inapproprié » de son mari qui s’est excusé en pleurant. La femme humiliée par les actes et non par les paroles, elle sait ce que c’est. Elle devrait la jouer plus modeste comme féministe irréprochable.

Elle porte la responsabilité de la guerre aux cotés de son sympathique mari contre la Serbie, au profit des islamistes albananophones, puis aux cotés d’ autres foudres de guerres de la catastrophe arabo-musulmane qui a permis la destruction d’états.

Mais ce qui menace le monde ce sont bien sûr les grivoiseries de vestiaire de Donald Trump. Il a l’air de penser que certaines femmes sont attirées par le pouvoir ou l’argent. Heureusement Hillary est là pour prouver le contraire.

Difficile de savoir si Trump au pouvoir serait dangereux. Une chose est sûre Hillary, elle, sera une catastrophe.

  1. lhomme
    lhomme21 octobre 2016

    Élections américaines ? Effectivement, cela sent mauvais. Le Secrétariat d’État américain à la Justice avait prévenu la semaine dernière qu’il coupait drastiquement le nombre de personnes chargées de vérifier le bon déroulement  »démocratique » des élections, sous prétexte d’une décision de la cour suprême. En réalité, il s’agit de l’interprétation bizarre d’une décision favorisant les États. Le Secrétariat américain l’a dit au dernier moment, ce qui est largement suspect. Or sans personnes chargées de vérifier le déroulement des élections, il y aura forcément fraude et la décision du secrétariat d’État américain de la Justice consiste en quelque sorte à la disculper et à l’officialiser par avance. C’est ce que Donald Trump avait parfaitement compris en fin de semaine dernière et s’il est donc cuit c’est que, comme il le dit si bien, c’est qu’il n’a pas affaire à des gens normaux mais à des criminels (http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/donald-trump-les-clinton-sont-des-70932) et les preuves viennent d’en être discrètement fournies si certains en doutaient encore (http://www.wikistrike.com/2016/10/en-3-mois-les-ennemis-d-hillary-clinton-sont-tous-morts-naturellement.html). ML.

  2. Franck
    Franck21 octobre 2016

    Quelle élection n’est pas truquée? Qui vote en toute connaissance et indépendance, alors que l’écrasante majorité des électeurs de la plupart des démocraties sont dans quasiment tous les sujets incompétents et conditionnés? Bien sûr que DT a raison.

  3. Henri .
    Henri .22 octobre 2016

    Trump à des qualités , mais aussi des ………!!

  4. MICHEL LHOMME
    MICHEL LHOMME23 octobre 2016

    ELECTIONS US : CELA SENT ENCORE PLUS MAUVAIS….Nous évoquions la décision du ministère de la Justice américain de réduire carrément de moitié les observateurs locaux américains des élections. Cette information vient d’être complétée par une autre décision du gouvernement de Barack Obama, celle de ne pas respecter pour la première fois la Convention de Vienne de 1961 permettant à des experts étrangers et en particulier russes de surveiller l’élection présidentielle américaine. Rappelons que la Convention de Vienne de 1961 est la « clé de voûte » des accords diplomatiques internationaux pour assurer l’honnêteté et la transparence des élections dans le monde. C’est cette convention qui a été utilisée par exemple pour protéger les élections du 8 Novembre 2015 en Birmanie avec 10.500 observateurs internationaux envoyés, ou les législatives russes de septembre 2016 où 117 observateurs étrangers ont été accrédités pour surveiller le vote, dont 63 fonctionnaires diplomatiques américains. Ainsi, alors que des experts électoraux de la Fédération de Russie se préparaient à voyager aux États-Unis pour observer l’honnêteté et la transparence de cette élection présidentielle, le Département d’État américain a brusquement, et sans préavis, rompu tout contact avec le Commission électorale centrale (CEC), avertissant même que si les diplomates russes tentaient de suivre cette élection, ils seraient confrontés immédiatement à une arrestation. ML.

Répondre