Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Elections américaines : Trump remporte le troisième débat, un lit pour Hillary Clinton

3eme Et Dernier Debat Us

Elections américaines : Trump remporte le troisième débat, un lit pour Hillary Clinton

Télécharger en PDF et imprimer

Jean Guiart, anthropologue, ethnologue ♦

Aucun grand journal américain de la côte est des Etats-Unis n’a publié le compte-rendu sténographique de la troisième confrontation entre les deux candidats. Ils avaient publié pourtant ceux des deux premières confrontations. Sans doute cette publication n’a-t-elle pas eu lieu car elle aurait favorisé Donald Trump, qui selon les observateurs objectifs, s’en était mieux sorti, s’étant contrôlé et ayant fait bonne impression dans son analyse économique.

Alors, on en est toujours resté à ces sondages sans valeur professionnelle patronnés par les grands journaux de la côte est et qui annonce une catastrophe pour Trump alors que le Los Angeles Times le met à 2 centièmes de % au dessus de Clinton et un autre à 4 centièmes.

Les craintes de Donald Trump de manipulations des chiffres au profit d’ Hillary Clinton viennent de se confirmer. Une dizaine d’Etats ont acheté un système de vote automatique à une société qui appartient à Georges Soros, bien connu pour être quelqu’un qui n’a lui aucun scrupule.

On apprend en parallèle que Mme Clinton, lorsqu’elle se produit, doit toujours avoir à proximité un meuble auquel elle puisse se raccrocher, et que son véhicule privée, entièrement fermée aux regards extérieurs, comporte une banquette où elle peut se coucher. Les unions professionnelles de médecins ont diffusé une circulaire recommandant à leurs membres de ne pas porter en public de jugement sur l’état de santé de Mme Clinton, puisqu’ils n’ont pas accès au dossier en son entier. Le soupçon médical qui court est qu’elle aurait un très grave problème neurologique.

Le Washington Post, hier au milieu de la journée, a sorti un article pour le moins destiné à créer une pagaie invraisemblable  et qui ne s’explique que par une remontée des intentions de vote en faveur de Donald Trump. Cet article propose aux citoyens américains de couper leur vote en deux parties, voter pour Mme Clinton et la faire passer, mais pour s’assurer qu’elle aurait le moins de pouvoirs possibles, voter aux élections législatives pour le parti républicain, de manière à neutraliser ses tendances négatives. Il faut donc qu’elle en ait.

Ses financiers si généreux se seraient-ils aperçus entre temps qu’ils jouaient la mauvaise carte ?

  1. robert Henri
    robert Henri27 octobre 2016

    On se croirait dans un scenario de film !!

Répondre