Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Yémen ou les massacres oubliés

Houthis Armed Members Of Houthis

Yémen ou les massacres oubliés

Télécharger en PDF et imprimer

L’Arabie saoudite va-t-elle continuer d’utiliser des bombes à sous munitions au Yémen ?

L’ambassadeur saoudien à Washington, le prince Abdullah Al Saoud,  a répondu sans se défaire et avec un léger sourire : « C’est comme la question “allez-vous arrêter de frapper votre femme?” ». Analogie superbe au pays de la théorie du genre et des féministes militantes alors que l’Arabie Saoudite est aussi Présidente de la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU.

Le prince Abdullah Al Saoud a rajouté que le Royaume poursuivrait ses frappes contre les insurgés houthis au Yémen « peu importe ce qu’il faudra faire »  en rajoutant que « si quelqu’un s’en prend à des vies humaines et viole une frontière, dans n’importe quelle région, nous continuerons à frapper ».

Dirigée par l’Arabie saoudite, la coalition arabe, qui soutient le parti du gouvernement yéménite, effectue depuis mars 2015 des raids sur les zones contrôlées par les rebelles houthis. Ces raids se sont intensifiés depuis octobre 2016. Or, de nombreux cas de frappes sur des installations civiles, notamment des écoles et des hôpitaux, ont été recensés. Selon les données du Centre yéménite pour les droits et le développement, depuis le printemps 2015, le conflit a coûté la vie à plus de 10 000 civils, dont 2 400 enfants et 2 000 femmes. Or personne ne dit rien contre la brutalité des attaques de l’Arabie saoudite au Yémen.

Radio France International résume bien la situation en écrivant que « l’Arabie saoudite s’emploie à faire tout simplement disparaître le Yémen comme entité politique. Elle rase tout bonnement le pays de la carte du monde »ML.[19.11]

Illustration : insurgés Houthis au Yemen

Répondre