Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Cuba Libre ? Fidel Castro est mort

Castro Mort

Cuba Libre ? Fidel Castro est mort

Télécharger en PDF et imprimer

Monde en action : Fidel Castro est décédé ce vendredi 25 novembre à La Havane à l’âge de 90 ans, a annoncé son frère Raul, qui lui a succédé au pouvoir en 2006.

Célèbre pour ses coups d’éclat et ses discours interminables, mais aussi pour son uniforme vert olive, ses cigares et sa barbe légendaire, Fidel Castro était le symbole de la lutte contre l’ « impérialisme américain », tout en affichant lui-même un piètre bilan en matière de droits civiques et de libertés. Fils d’un grand propriétaire terrien d’origine espagnole, Fidel Castro avait surpris jusqu’à ses propres partisans en se tournant vers Moscou peu après la conquête du pouvoir par les « barbudos » en janvier 1959.

Compagnon d’armes du guérillero argentin Ernesto « Che » Guevara, le leader cubain s’est voulu le champion de l’exportation de la révolution marxiste en Amérique latine, mais aussi en Afrique, notamment en Angola où les troupes cubaines ont été engagées pendant 15 ans. Révolutions cubaines et angolaises ont exercé en Amérique latine et en Afrique une certaine fascination et le régime s’est targué très vite alors d’avoir éradiqué l’analphabétisme et mis en place un système de santé efficace et accessible aux 11,1 millions d’habitants de l’île. Une performance rare pour un pays pauvre d’Amérique latine. Mais la chute de l’URSS en 1991, principal bailleur de fonds de l’île, devait porter un coup terrible à l’économie cubaine : la population fut confrontée à des pénuries énormes, les dispensaires étaient sans médicaments mais on continua tout de même le savoir-faire médical cubain à l’étranger qui resta ainsi la vitrine positive du gouvernement. Fidel Castro proclama une « période spéciale en temps de paix » et beaucoup prédisaient la fin de son régime.

Fidel fut aussi le maître de la survie politique, le « Lider Maximo » trouvant dernièrement une nouvelle manne avec le tourisme et surtout de nouveaux alliés avec la Chine et le Venezuela du président Hugo Chavez, présenté par Fidel Castro comme son « fils spirituel ». La mort de Fidel Castro a été fêté dans tout Miami par des bruits de casseroles et des cris de joie mais Cuba n’est pas encore libre ML.[30.11]

Répondre