Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

2017 avec Métamag

Bonne Annee 4

2017 avec Métamag

Télécharger en PDF et imprimer

MÉTAMAG ♦

Notre équipe va prendre quelques jours de repos pour sacrifier aux rites des fêtes de fin d’année.

Le bilan de cette année 2016 est positif pour Métamag.

– une nouvelle maquette,
– plus de 1000 articles publiés sur 2016,
– une équipe de bénévoles toujours aussi volontaires,
– un ami désormais dédié entièrement au fonctionnement de Facebook et Twitter,
– une couverture toujours plus étendue avec des correspondants sur l’Asie, l’Outre-mer et l’Amérique du Sud,
– un apport de nouvelles plumes.

TOUT CECI GRACE À VOUS , GRACE À VOS ENCOURAGEMENTS, VOTRE PARTICIPATION ET VOS DONS.

MERCI À VOUS TOUS

On sait maintenant ce qui nous menace et les conflits inévitables qui vont en découler

Notre monde est moins sûr. Nous sommes menacés par des radicalisés qui veulent imposer au Monde leur obscurantisme fondé sur une lecture sanglante et dominatrice de leur religion.

La mondialisation du système économique libéral, sous couvert de la démocratie, prétend s’imposer à tous les pays . Ce mondialisme est représenté par les Usa et les pays inféodés dont la plupart des gouvernements européens.

Pour ce système mondial, l’ennemi principal n’est pas l’islamisme qu’il finance, manipule et combat tout à la fois mais la Russie de Poutine. La raison est capitale. Poutine représente une approche traditionnelle de la vie internationale liée aux racines de l’histoire et aux incontournables de la géopolitique.

Le monde américanisé qui se croit le bien et le bon devra se heurter de plus en plus à un monde enraciné qui va comprendre aux côtés de la Russie, l’Iran, la Chine, l’Inde et certains pays de l’Amérique du Sud. Qu’en sera-t-il après l’élection de Donald Trump ? On ne le sait d’où des risques d’incertitudes supplémentaires.

En France, 2016 aura confirmé l’échec de François Hollande.

Nicolas Sarkozy, caricature de lui-même, aura échoué dans sa volonté de retour.

François Fillon ne parait pas représenter une alternative politique positive.

Nos repères traditionnels et nos valeurs sont sapés par une idéologie gauchiste.

Notre pays doit se réinventer sans oublier ce qu’il est, d’où il vient et en précisant où il veut aller. La France doit, au cœur de sa civilisation européenne, se réapproprier un roman national.

Notre ambition en 2017 restera la même : combattre pour la réalité car l’ennemi principal c’est la subversion par la désinformation.

NOUS COMPTONS POUR LA NOUVELLE ANNÉE SUR VOTRE SOUTIEN.

PARTICIPEZ A NOTRE BUDGET 2017

Par un don ou une participation financière de 10€ / mois par virement automatique (voir notre page Don ) ou 120€ en une fois par virement ou chèque ou tout autre aide financière.

JOYEUSES FÊTES ET BONNE ANNÉE 

Rendez-vous le 3 Janvier.

  1. Robert41
    Robert4125 décembre 2016

    Voilà encore une année que nous n’allons pas regretter de son exuvie politique. Comment pouvons-nous supporter encore cette décadence politique et sa misérable représentation gouvernementale ? – Cette basse-cour de dindons, de pintades et de faisans, asservie aux mains étrangères, redondants de leurs méfaits délictueux et de leurs trahisons de campagne ou de secrets d’État. Nous avons la France que nous méritons, à raison d’une légitimité électorale accordée à ce corps de politiciens de la compromission. Ces politiciens salonnards et de plateaux-TV qui distillent morale, conduite et interdits lors de leur en-cadrage télévisé. Ils oublient tous, de dire qu’ils sont tenus par les ficelles d’entités financières et industrielles. Le plus attristant c’est que ces entités financières et industrielles sont au-dessus des États, elles ne représentent qu’elles-mêmes et ordonnent aux politiciens le mode d’emploi à suivre. Dans ce jeu de dupes, il n’y a plus de politique mais une réalité extérieure qui domine la souveraineté et le bon sens démocratique. Par le fait, l’État ne protège plus, pire il se suicide par soumission à des non-élus qui décident de notre destin. C’est-là, où l’on trouve le transformiste de la Gauche, qui s’est toujours entendu copain-comme-cochon avec le capital, vecteur nécessaire à leur utopie du faux, de la moraline et de l’opportunisme. Cette conduite déictique de la Gauche nous a entraîné dans une alchimie de magicien, celle de la confusion entre le péché et la morale qui matérialise les périmètres d’une théocratie moderne, à développement universelle ou Dieu est remplacé par le Progrès.

     »  »  » – Saluons cette pause sacrée et ce temps suspendu, où l’homme cherche sa raison d’être. Les Hommes de Métamag ont compris l’importance de cette liberté d’expression qui peut plaire ou déplaire mais qui est nécessaire à notre raison d’être. Sans vous, c’est de la liberté d’expression qui disparaîtrait. MERCI  »  » « 

Répondre