Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Marine, un programme social et national. Le FN peut-il siphonner Les Républicains?

Drapeau France

Marine, un programme social et national. Le FN peut-il siphonner Les Républicains?

Télécharger en PDF et imprimer

Raoul Fougax ♦

On ne dira pas de Marine Le Pen qu’elle a présenté un programme national-socialiste. Mais si on fait abstraction de l’impossibilité d’utiliser un terme diabolisé, c’est tout de même de cela qu’il s’agit.

A Lyon capitale des gaules, elle a déroulé une thématique patriotique, nationale et sociale. En gros, on garde la ligne Philippot sur le social mais on rejoint la ligne Marion sur l’identité.

Un retour aux fondamentaux, mais pas vraiment sur le social. Et c’est là ou il sera difficile pour le FN, de séduire l’électorat libéral déçu par François Fillon. Car pour le FN, c’est cela la grande opportunité, casser le plafond de verre du second tour grâce au renfort de bataillons des Républicains les plus à droite. C’est Marion qui l’a énoncé clairement, le vrai plan B pour les Républicains, c’est le plan Bleu Marine.

Tout dépend cependant des jours qui viennent et où l’on saura si Fillon a oui ou non sauvé sa candidature. Car de plan B crédible pour les Républicains il n’y en a aucun. Sauf à présenter Alain Juppé, l’humilié de la primaire, homme du système, vieux de la vieille et condamné lui définitivement pour emplois fictifs.

Sur le positionnement patriote, les électeurs de Fillon peuvent suivre. La fierté française, l’appel à l’histoire face aux menaces mondialistes de la finance et de l’islam, une thématique très « nouvelle droite » qui est séduisante. Face à cette thématique, Mélenchon, hologramme des coupeurs de têtes de la révolution française mâtiné de bolchevisme, souffre de la concurrence de l’apparatchik socialo-gaucho Benoit Hamon. S’ils ne s’additionnent pas ils vont s’éliminer l’un l’autre.

Reste l’inconnue Macron toujours sans vrai programme mais plein de fric pour monter des shows qui plaisent. Il a une chance puisque la primaire a été transformée par les médias en une sorte de télé réalité où l’on élimine dans un spectacle plus proche de « the voice » que du débat de fond. Macron va être l’objet de toutes les attaques et les médias devront bien lui demander d’ou vient l’argent. C’est le candidat de la mondialisation et de l’immigration économique. Pour le FN, c’est l’idéal pour le second tour.

Un candidat discrédité, un candidat sclérosé, un candidat agité et un candidat oligarchisé… C’est pour Marine Le Pen l’occasion rêvée.
Ce qui était inimaginable devient possible. Elle pense déjà à une majorité parlementaire présidentielle. Cela est indispensable pour ne pas faire peur aux électeurs qui peuvent avoir l impression, après avoir voté pour une présidente, de devoir sauter dans l’inconnu d’un pays ingouvernable. On voit déjà l’argument monter.

Le FN peut se venger de la droite qui, du temps de Sarkozy, avait siphonné son électorat en lui rendant la pareille. Mais on en est pas encore là.

  1. Plouvier Bernard
    Plouvier Bernard6 février 2017

    Il est évident que chacun est libre de son interprétation.
    La « thématique nationale » de ce programme, énoncé le 5 février, est très faible et le programme de défense contre l’islam conquérant, contre la racaille délinquante et trafiquante est tout juste digne d’un centre-droit.
    De MLP à Bayrou, la limite du discours devient tellement floue qu’on en reste éberlué.
    Quid de la sortie de l’euro, alors que de gros nuages financiers sont présents ou, au moins de la renégociation de la responsabilité financière collective des États de la soi-disant Europe Unie
    du rétablissement de la peine de mort pour les pires crapules terroristes (en période d’inflation démographique planétaire, le risque quantitatif est minime)
    de l’organisation du grand retour en Afrique des délinquants et criminels, des sans-travail et des clandestins, des propagandistes du Djihâd
    de la lutte contre la corruption politique
    de la fin du remboursement par la SS des avortements de complaisance
    Bref, où est le programme du FN ?

  2. Robert41
    Robert417 février 2017

    Vous avez d’évidentes raisons de douter de la politique française, dans ses limites représentatives, qu’elles affichent pour ce futur renouvellement de mandat. Qui peut croire en sa parole, dans ce monde connecté qui mémorise, bons et mauvais souvenirs. Si la mémoire artificielle peut s’effacer d’un clic, il n’en est pas de même pour la mémoire biologie. Il faudrait que les politiques en prennent conscience … Paroles en l’air ne sont plus perdues. Elles sont désormais mémorisées ou copiées, comme celles de la pensée écrite. Un mot suffit à disqualifier ; voir à condamner. – Quand-même ! sa fonction … Nous sommes devenus un immense disque dur, qui s’octroie le choix de faire et défaire, vérité et sophisme. Le constat est évident nous n’avons plus confiance ; la politique française est devenue une incertitude, parce que des opportunistes vivent de ses divisions. Depuis Sarkozy et Hollande, la France n’a plus de sens politique ; elle s’est rompue à des slogans. La fonction présidentielle s’est dévaluée de sa noble Servitude. L’Être est devenu un non-être ridicule qui a sapé le bon sens pour un égalitarisme de provocations. La stratégie politique s’est affaissée pour un verbiage journalistique. Le paradoxe, c’est que la politique est faite maintenant autour des tables de rédaction. Sarkozy et Hollande ont abandonné la vision millénaire de la France souveraine, pour s’attacher à un système opaque de donneurs d’ordres mondialisés. Un monde de maîtres-chanteurs qui utilise l’argent pour corrompre ceux qui devraient nous défendre. Tout est faux, l’Europe, qu’ils clamaient haut et fort comme un idéal, devait nous apporter la sécurité et le pleine emploi. La réalité, c’est le contraire, nous appliquons une économie et une vision sociale à l’allemande en employant la schlague du 49-3. De mauvais esprits extérieurs souhaitent une France réduite à la bouffe et le cul ; voilà le sentiment qu’ils ont de nous parce que notre éducation est trop généreuse. Nous pouvons changer cet état de fait et reprendre notre destin en mains ; en n’oubliant pas de traduire en justice les auteurs politiques et leurs collaborateurs vedettes ainsi que les applicateurs zélés qui ont conduit notre France dans cette impasse mortelle. C’est un crime de haute-trahison impardonnable que l’on nous a fait subir.

  3. Gérard Henri
    Gérard Henri10 février 2017

    C’est F. FILLON qui va siphonner M. Le PEN , car le FN au pouvoir , c’est un coup d’arrêt au populisme , le respect de la « législation  » , on redevient sage !! Rappelez-vous le Maire de TOULON en 1995 ; Le soir même de son élection , il décevait son électorat en devenant  » légaliste » ….!! Seul FILLON annonce à l’avance ce qu’il fera dès le 8 MAI 2017 … !! Les  » attaques  » qu’il semble subir traduire bien évidemment la crainte des adversaires populistes et démagogues …

    • Josué
      Josué10 février 2017

      Bien d’accord si on veut l’alternance et le rejet du trio socialo gauchiste de Macron à Mélanchon
      il faut que des voix qui pensaient voter FN dés le 1er tour vu la défaillance possible de certains
      élécteurs enfumés par la diversion montée sur Fillon moins grave que certaines gabegies socialistes;
      se reportent sans état d’ame sur ce dernier pour éliminer un du trio pour le 2 em tour; quitte à revoter
      FN pour marquer le coup au 2 em tour !

    • Robert41
      Robert4111 février 2017

      Bonjour,

      Pouvez-vous nous donner le sens politique de Fillon ? Quel programme ? Entre ces paroles viriles de la primaire et son piégeage politico-juridico-médiatique où est-il ? le candidat Fillon est un vieux cheval de la politique qui a été principalement un suiviste, un homme de réseau mais certainement pas de la graine de Chef . Peut-être que vous avez des arguments qui fleurissent votre espoir avec ce ténébreux placide ?

      • Josué
        Josué13 février 2017

        On a plus le choix il faut éliminer les 3 métastases socialo/gauchistes
        Nous allons vers une élection décisive. On veut maintenir les électeurs dans le malheur en renouvelant sur Macron un quinquennat Hollande décrié par les citoyens qui réjouissait en réalité les puissants.
        Pour déjouer le complot il faut que des patriotes lucides qui pensaient voter FN votent Fillon dés le premier tour ;quitte à revoter FN au deuxième il en vas du salut de la patrie !lefigaro.fr/vox/politique/2017/02/10/31001-20170210ARTFIG00222-un-quinquennat-hollande-etait-ce-donc-trop-peu-pour-qu-on-veuille-elire-macron.

  4. reserve parlementaire
    reserve parlementaire11 février 2017

    Bonsoir nous tenons à vous féliciter pour le thème abordé par votre article. Nous souhaiterions vous communiquer les avis de Jean-Louis SCHUK, candidat pour la droite aux élections législatives de 2017 en région Rhône-Alpes, au travers d’un ensemble de sujet économiques. Merci, l’équipe communication de Jean-Louis SCHUK.

Répondre