Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Bergoglio, un pape autocrate…

Eglise Livre Copie

Bergoglio, un pape autocrate…

Télécharger en PDF et imprimer

Si, en France, le sourire de Bergoglio jouissait jusqu’à présent d’une certaine aura, voilà qu’elle vient de se ternir avec un dossier de Valeurs Actuelles , « le Pape qui dérange » (n° 4180 – 5 au 11 janvier 2017) et celui du Pèlerin , « François, un Pape qui dérange » (n° 7002 – 9 février 2017). Plusieurs livres  sortent également sur le même sujet, notamment celui de Virginie Riva aux éditions de l’Atelier, «Le Pape qui dérange» et celui de Laurent Dandrieu, «Église et Immigration, le grand malaise» aux Presses de la Renaissance .

Le pape François  serait détesté à la curie car impatient et autocrate, une graine de Perón en soutane. Il faut savoir que chez les Romains, l’exaspération est à son comble, au point que le 4 février, les murs de Rome étaient placardés d’affiches apostrophant Bergoglio : « Dis François, tu as envoyé des commissaires dans les congrégations, renvoyé des prêtres, décapité l’Ordre de Malte et les Franciscains de l’Immaculée, ignoré des cardinaux… mais où est ta miséricorde ? ».

Ces affiches, naturellement, ont été immédiatement enlevées mais elles avaient été photographiées. Nous avions quant à nous relevé le scandale de la venue de Bergoglio à Lund, en Suède, à la Toussaint 2016, pour célébrer Luther et sa Réforme mais il y a eu pire  puisque pour la première fois, le lundi 13 mars, a été célébré, à la prière du soir, en la Basilique de Saint Pierre, un office anglican. Le Cardinal Angelo Comastri, archiprêtre de la Basilique Saint Pierre, a donné cette permission exceptionnelle lors d’une récente rencontre avec le Docteur Noxon : « Ce geste reflète les très profonds liens d’affection et de confiance entre la communion anglicane et l’Église Catholique ». Auparavant Bergoglio  s’était rendu à l’Église anglicane le 26 février pour une cérémonie. ML [02.03]

  1. Alain Rioux
    Alain Rioux3 mars 2017

    Les vêpres ne sont ni anglicanes, ni orthodoxes, ni romaines: elle sont chrétiennes, de même que le baptême. Il est, donc, absurde de se scandaliser de l’usage de prières communes, à toute la chrétienté, le premier mars 2017.

Répondre