Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Pire encore que le Tchador, là, la femme est purement inexistante

Israel Ville

Pire encore que le Tchador, là, la femme est purement inexistante

Télécharger en PDF et imprimer

Cinq ans après avoir provoqué un tollé avec un catalogue effaçant les femmes en Arabie Saoudite, le géant suédois du meuble a remis le couvert avec un catalogue spécifique pour la communauté Haredi en Israël.

ikea_harediPour s’adresser à la communauté Haredi (ultra-orthodoxe) israélienne, le géant suédois du meuble IKEA a publié un catalogue dans lequel aucune femme n’apparaît. C’est ce qu’a révélé le site Yedioth Ahronoth, mercredi 15 février, en portant un regard critique sur ce catalogue « qui dépeint un monde imaginaire où des garçons sont élevés dans une société uniquement masculine ».
Et de décrire par exemple cette page où, « en plus d’une table dressée pour Shabbat, avec des étagères pleines de livres de prière, le texte appelle les consommateurs à ‘savourer le plaisir d’être ensemble en famille’, l’image montrant des hommes avec leurs fils, tandis que les femmes sont invisibles ».

Il s’agit là d’un catalogue papier spécifiquement destiné à la communauté haredi, qui représente environ 10% de la population israélienne. Le catalogue classique d’IKEA en Israël ressemble à tous les autres de par le monde.

Des journaux haredi s’étaient par exemple fait remarquer en 2015 en effaçant les visages des femmes ministres sur la photo officielle du nouveau gouvernement israélien, ou en gommant les femmes d’État participant à la marche du 11 janvier suite aux attentats de Paris.

Le catalogue a soulevé de nombreuses réactions allant de l’indignation au sarcasme. La direction israélienne de la firme suédoise a fait profil bas, dans un communiqué adressé à l’agence RNS. « Nous remarquons que des personnes ont été choquées et que cette publication n’est pas en accord avec les valeurs d’IKEA, et nous nous en excusons. »

En 2012, un autre catalogue IKEA sans la moindre image de femme avait fait scandale. Il s’agissait de celui destiné à l’Arabie Saoudite. Le géant suédois avait alors promis de « revoir ses procédures » pour éviter qu’une telle situation se reproduise. »JP [12.03]

Source : lesnouvellesnews.fr

Illustration :Bnei-Brak une des villes les plus peuplées d’Israel, centre des communautés ultra orthodoxes.

Répondre