Metamag - Le magazine de l'esprit critique
Mardi 30 septembre 2014
Syrie : Aristophil et le manuscrit de De gaulle - Un écrit pour ne pas oublier l’histoire franco-syrienne

Syrie : Aristophil et le manuscrit de De gaulle


Un écrit pour ne pas oublier l’histoire franco-syrienne

Un discours autographe prononcé par le Général de Gaulle le 29 juillet 1941 devant l'Université de Damas et acquis début septembre par la société Aristophil sera exposé en octobre à Paris. La société privée, spécialiste de la valorisation du patrimoine écrit,  explique que ce texte atteste des liens étroits qui unissaient la France et la Syrie dans une période particulièrement délicate pour la France, occupée par les forces ...suite
Elysium : les immigrés de l’espace - La science fiction au service de l’idéologie médiatique

Elysium : les immigrés de l’espace


La science fiction au service de l’idéologie médiatique

Rien n’est innocent. La propagande soft, la pire, propagande camouflée en divertissement  est partout. Dans les séries télévisées; elle est jusqu’à la caricature. Dans les films, elle l’est aussi, bien sûr, et depuis  qu’Hollywood et ses financiers règnent sur le cinéma mondial.Elysium est un  film contre l’exclusion, l’égoïsme des privilégiées et qui valorise les pauvres et les exclus à l’échelle de la planète. En ...suite
Histoire du Front national - De Dominique Albertini et David Doucet

Histoire du Front national


De Dominique Albertini et David Doucet

Le Front national, de petit groupe de quelques centaines à peine de sympathisants au début des années 1970, avec 0,7 % des voix aux présidentielles de 1974, et 0,33 % aux législatives de 1978 (il est vrai avec seulement 160 candidats et un peu plus de 1 % là où il était présent), est monté depuis les années 80 à 10 % puis souvent 15 % des voix ...suite
Le roman d’amour entre les Arènes de Vérone et Placido Domingo - En force de la nature, à 72 ans le célèbre ténor y triomphe dans Nabucco

Le roman d’amour entre les Arènes de Vérone et Placido Domingo


En force de la nature, à 72 ans le célèbre ténor y triomphe dans Nabucco

Au mois de juillet 1969, Placido Domingo parait pour la première fois aux Arènes de Vérone. Il y chante non seulement le rôle de Calaf dans « Turandot » de Puccini avec la célèbre Birgit Nilsson, mais encore celui de Don Carlos dans l’opéra éponyme de Verdi aux côtés de Montserrat Caballe et dans la mise en scène de Jean Vilar. Pendant 44 ans se tisseront entre le ténor espagnol et ...suite
L’histoire fabriquée - Un livre salubre de Vincent Badré

L’histoire fabriquée


Un livre salubre de Vincent Badré

Peut mieux faire. C’est le moins que l’on puisse dire à propos de beaucoup de manuels scolaires d’histoire dans le secondaire. Mais il est vrai qu’il faudrait aussi plus de temps pour enseigner l’histoire. Vincent Badré remet les pendules à l’heure. Reprenant le contenu des principaux manuels en circulation il expose les faits et idées enseignées, indique leur part de vérité, mais parfois aussi leur part de contre-vérité. ...suite
Parmi tous les courants du socialisme  - Une gauche populaire est-elle possible ?

Parmi tous les courants du socialisme


Une gauche populaire est-elle possible ?

Hostiles aux thèses sommaires de Terra Nova, un certain nombre d’intellectuels tels Philippe Guibert, Alain Mergier, Camille Peugny, Laurent Bouvet, Remi Lefebvre développent, souvent dans le prolongement de leurs livres, des analyses à la fois rigoureuses et loin de tout angélisme. Pour eux, « seule la vérité est révolutionnaire »  et même tout simplement, seule celle-ci peut être à l’origine de réformes réelles et ...suite
Bernard London et l’obsolescence planifiée - Un livre-phare et la critique de Serge Latouche

Bernard London et l’obsolescence planifiée


Un livre-phare et la critique de Serge Latouche

Bernard London, Juif originaire de Russie, est l’auteur d’un texte tout à fait étonnant et important dans l’histoire des idées. Ce texte est paru en 1932 aux Etats-Unis, où il s’était installé. Il y soutenait l’idée d’un plan pour « introduire de l’ordre à la place du chaos » et mettre fin au « gâchis social » d’une main d’œuvre inemployée, en d’autres termes au chômage de ...suite
LEONIDAS: Histoire et mémoire d'un sacrifice - Un mythe Européen au travers des siècles

LEONIDAS: Histoire et mémoire d'un sacrifice


Un mythe Européen au travers des siècles

Parmi tous les faits historiques qui ont marqué la mémoire européenne,  peu ont la force symbolique et la pérennité de la bataille des Thermopyles, qui vit s’affronter en 480 avant JC, 300 spartiates et 700 Thespiens, - sous commandement du roi Léonidas- contre des centaines de milliers de soldats perses, dirigés par Xerxès. L’ouvrage décrit non seulement le déroulement de la bataille et la mort héroïque des ...suite
LA CRISE DE LA CONFIANCE  - La grande menace de notre temps est la perte de la confiance

LA CRISE DE LA CONFIANCE


La grande menace de notre temps est la perte de la confiance

L’objectif du Forum des Bernardins consiste à faire dialoguer des intellectuels d’une part, généralement chrétiens, des dirigeants d’entreprises, hauts fonctionnaires, hommes politiques d’autre part. Les limites de l’exercice sont évidentes : les qualités pour diriger sont très différentes de celles requises pour l’étude et l’approfondissement des idées. Surtout, un vrai intellectuel est inévitablement un intellectuel à temps plein. Il ne cesse de réinterroger les concepts, de les remâcher, ...suite
DEMOCRATIE ET DEMOGRAPHIE - Les conditions d’une renaissance européenne

DEMOCRATIE ET DEMOGRAPHIE


Les conditions d’une renaissance européenne

Démocratie et démographie : Rencontre improbable de deux termes, l’un renvoie à l’organisation politique et aux modes de dévolution du pouvoir en tentant de régler la question de qui gouverne et au nom de quoi, le second renvoie à la fonction de reproduction et aux conditions de pérennité physique.Pourtant  la puissance démographique européenne antérieure a occidentalisé le monde. L’Europe s’est déversée sur le monde ...suite
UN RECUEIL SUR TOUTES LES FORMES DE L'AMOUR - Du libertinage au mariage, du désir au deuil amoureux

UN RECUEIL SUR TOUTES LES FORMES DE L'AMOUR


Du libertinage au mariage, du désir au deuil amoureux

On sait depuis longtemps que l’amour est une chose sérieuse. Trop sérieuse pour être laissée à ceux qui parlent de « l’Hamour », comme disait Louis Pauwels. Si la jouissance est répétitive l’amour ne l’est pas, mais c’est un événement qui peut s’installer dans la durée. Il est susceptible d’approfondissements et de métamorphoses. « La philosophie, dans ce domaine, n’a pas nécessairement l’avantage ; toutes ...suite
INTELLECTUELS SOUS L’OCCUPATION - Une réalité complexe

INTELLECTUELS SOUS L’OCCUPATION


Une réalité complexe

Le premier mérite de l’auteur, journaliste américain installé de longue date en France, c’est qu’il évite d’aborder une période compliquée avec des idées simples. Peu de périodes furent aussi compliquées que celle de l’Occupation. Alan Riding pose les bonnes questions : « Est-ce que le fait d’avoir travaillé sous l’Occupation était systématiquement une forme de collaboration ? » Des questions cruciales pour les intellectuels et artistes.  ...suite
Page: Précédente  11  12  13  14  15  16  17  Suivante  
Notre monde en bref

PROSPECTIVE


L'OCDE ne croit pas en l'avenir

L'OCDE s'est amusé à prédire les revenus pour les 50 prochaines années. Le résultat du rapport est affligeant. L'OCDE prédit pour 2060 un baisse générale ...suite

LA TROISIÈME GUERRE


La Russie comme le Vatican se préparent

Ainsi, la Russie envisage-t-elle de couper son internet du reste de la toile en cas de guerre. « En raison de l’imprévisibilité totale des États-Unis ...suite

Irak - RCA - Mali


Mais combien coûtent les interventions françaises ?

Dans notre article sur l'Irak, nous glissions que le carburant des Rafale sur la base d'Abu Dhabi est fourni par les ...suite

SARKOZY LE RETOUR


Mais il n'est jamais parti

Alors que Nicolas Sarkozy a annoncé son retour sur la scène politique, l’affaire du financement de sa campagne présidentielle de 2007 ...suite

ISRAEL/PALESTINE


Vous n'avez plus que quatre jours pour le voir...

C'est sur Theatrum-belli.org. Ce sont les confessions ahurissantes de six anciens chefs du Shin Beth, le Service ...suite

ETAT ISLAMISTE


L'Iran dit ''non''

L'Iran a décliné la proposition américaine de se joindre à la lutte contre les combattants de l'Etat islamique (EI), ont rapporté lundi les médias occidentaux ...suite

TERRORISME


Al-Qaïda n'est plus ce qu'il était !...

Le groupe d’Al-Qaïda nouvellement formé en Inde a raté sa première mission. Les terroristes musulmans indiens ont tenté de prendre d’assaut ce qu’ils croyaient être ...suite

SIDA


Arrivée dans l'Amazonie profonde

Le Ministère de la Santé péruvien (Minsa) a enregistré ces trois dernières années 114 cas d'indigènes infectés du VIH/Sida parmi les 170 communautés natives de ...suite

DEFENSE EUROPÉENNE


La luftwaffe n'est plus ce qu'elle était...

Un reportage de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel a révélé l'état déplorable de l'aviation militaire allemande alors que pourtant, on compte  sur elle pour renforcer les ...suite

VENEZUELA


Chavez est un dieu...

Les fidèles vénézuéliens sont prévenus. Réciter le Notre Père socialiste relève du péché d'idolâtrie selon le Vatican. Que Maria Estrella Uribe se le tienne pour ...suite
Confrontation

JAMES FOLEY


Une nouvelle arme de destruction massive ?

JAMES FOLEY - Une nouvelle arme de destruction massive ?
L'article "James Foley, Série B en Irak" nous avait été transmis par notre collaborateur, au lendemain de l’annonce de ...Suite
Culture en bref

REVUE


La vraie Rébellion est forcément spirituelle et engagée ....

« Spiritualité et engagement », c'est le thème du dossier du numéro 65 de la revue Rébellion.Au sommaire de ce numéro ...suite

LIVRES


Le livre bleu de la Bretagne en téléchargement

« Le livre bleu de la Bretagne », histoire abrégée de la Bretagne, vient de paraître dans sa nouvelle ...suite

HARRY POTTER


Il n'aime pas l'Écosse...

L’auteur de Harry Potter, JK Rowling n'aime pas l'Ecosse. En tout cas, elle la veut britannique. Elle s'en est pris cette semaine à ...suite

LIVRES


Dominique Venner en vente...

La nouvelle nous a laissé songeur, dubitatif et un peu triste. Réunir autant de livres pour cela !... Le dimanche 5 octobre 2014 ...suite

GEOPOLITIQUE


LE PRIX BRIENNE A ETE DECERNE

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a remis le prix Brienne du livre géopolitique. Ce prix décerné par un jury constitué de ...suite

CULTURE


La bataille culturelle de POLEMIA

Le samedi 18 octobre prochain POLEMIA organise la Septième journée de la réinfo consacrée à la bataille culturelle. Pour ...suite

LIVRE


Les transferts artistiques dans l'Europe gothique (XIIe-XVIe siècles)

Entre le XIIe et le XVIe siècle, la mobilité des artistes et des œuvres prend une ampleur et une importance inégalées. Les questions ...suite

EXPO


Le peintre des ''sans-dents''...

Constantin Meunier (1831-1905) est un peintre et sculpteur réaliste belge du XIXe siècle qui doit sa réputation internationale à ...suite

LIVRES


Adieu les rebelles !...

Marie-Josèphe Bonnet est une militante homosexuelle féministe qui dénonce ce qu'elle considère comme la fin de la contre-culture : ''le mariage pour tous''. ...suite

ETHNOGRAPHIE


De magnifiques « portraits » oui mais…

Il est probable, compte tenu de votre intérêt, comme nous, pour les peuples indigènes, que vous ayez vu la couverture du livre récent ...suite
Ephemeride

1ER OCTOBRE 1680


Mort de Pierre-Paul Riquet

1ER OCTOBRE 1680 - Mort de Pierre-Paul Riquet
Pierre-Paul Riquet, baron de Bonrepos, né le 29 juin 1609 à Béziers  est fermier général des gabelles. Affairiste, il se lance dans le projet de construction du canal du Midi et le propose à Colbert. Il avance des arguments économiques et politiques (canal suffisamment large pour faire passer les galères du roi en évitant Gibraltar, les Espagnols et les barbaresques. 
Durant toute la durée des travaux, Riquet investira sur ses fonds propres deux millions de livres, sur un projet estimé entre 17 et 18 millions de livres de l’époque et qui constitue le deuxième chantier du royaume après celui du château de Versailles. En contrepartie, il reçoit les droits de péage du canal ce qui ne l'empêche pas d'être fortement endetté à tel point qu'à sa mort ses héritiers devront vendre la moitié de leurs parts du canal.
Il mourut le 1er octobre 1680 à Toulouse sans voir l’achèvement de son Canal Royal du Languedoc.