Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Nice-Matin : de quotidien local à organe de propagande des “Républicains”

Nice Sarko Estrosi Ciotti

Nice-Matin : de quotidien local à organe de propagande des “Républicains”

Dans son édition du 16 juillet, NICE-MATIN, dit quotidien local, a fort justement consacré la plupart de ses pages à l’attentat de la Promenade des Anglais. De nombreuses photos ainsi que de multiples témoignages ont été reproduits. Mais quelle surprise de lire, en pages centrales donc les plus lues,  deux interviews de Christian Estrosi [dont une lettre aux lecteurs] , qui n’est ailleurs plus maire de Nice, et d’Eric Ciotti, président du Conseil départemental, partisan de François Fillon devenu soudainement fervent partisan de Nicolas Sarkozy, en échange probablement du poste de ministre de l’intérieur.

Comment expliquer qu’il n’y ait, au nom de l’égalité, aucune interview de Marion Maréchal-Le Pen qui représente le 1er parti des Alpes-Maritimes et de la Région PACA, ni aucune interview du représentant du PS, sans qui Christian Estrosi n’aurait jamais été Président de la Région.

Sans doute, NICE-MATIN dont on connaît les difficultés financières , préfère-t-il avantager ses plus clients en matière de publicité. Pour NICE-MATIN, la finance n’est pas son ennemi.

C’est évident.

Illustration : les primaires ont démarré. Un quatuor en attente à la Cathédrale Sainte-Réparate lors d’un hommage aux victimes du carnage de Nice . Philippe Pradal, maire transparent de Nice, Christian Estrosi, président de Région élu grâce au PS, Eric Ciotti, fervent partisan de François Fillon devenu fan de Nicolas Sarkozy et le parrain.
  1. Robert41
    Robert4118 juillet 2016

    Ce qu’il y a d’insupportable dans cet événement niçois funeste ; c’est la médiatisation et la redondance sarkozienne. Il tacle d’incompétence son partenaire socialiste du Front républicain. Alors que Sarkozy est responsable de la fermeture de centres de formation pour la Gendarmerie. Une faute qui entrave la sécurité des français et française aujourd’hui, puisque pour former un gendarme c’est 6 à 08 mois d’école et ensuite deux ou trois années de terrain et de stages pour être efficace. C’est impardonnable d’autant qu’il porte la lourde responsabilité de l’intervention libyenne avec ses conséquences migratoires et le terrorisme qui l’habitait. Ce politique n’a plus sa place dans l’hexagone, qu’il dégage aux states, nous avons un autre destin à prendre en mains et certainement pas avec cette escroquerie politicienne.

Répondre