Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

La vidéosurveillance ne protège pas les citoyens

Videosurveillance

La vidéosurveillance ne protège pas les citoyens

Si certains en doutaient encore, l’enquête de Mediapart sur l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice prouve une fois de plus que la vidéosurveillance ne protège pas les citoyens de la criminalité. L’auteur de l’attentat de Nice ne s’est pourtant pas caché. Au contraire, il a effectué de nombreux repérages avec son camion de 19 tonnes, avant de passer à l’acte. Le tout au nez et à la barbe du système de vidéosurveillance et de police municipale le plus important de France. Loin d’en tirer une quelconque leçon d’humilité ou de meilleure gestion, le maire de Nice, Christian Estrosi, qui a construit toute sa carrière politique sur la posture sécuritaire, poursuit en tentant de faire oublier son arrogance (au lendemain des attentats de Charlie-Hebdo, il avait déclaré lors d’un conseil municipal : « Je suis à peu près convaincu que si Paris avait été équipé du même réseau (de vidéosurveillance) que le nôtre, les frères Kouachi n’auraient pas passé trois carrefours sans être neutralisés et interpellés »). JP [3.1]

Source 

Répondre