Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Premiers pas en Mediacratie 2017. L’exemplaire leçon d’histoire de Vincent Peillon

Vincent Peillon Copie

Premiers pas en Mediacratie 2017. L’exemplaire leçon d’histoire de Vincent Peillon

Raoul Fougax ♦

C’est un détail de la primaire de la gauche. Mais tout de même. Le candidat de la dernière heure venu pour tomber Manuel Valls et ancien ministre  de l’éducation nationale a déclaré : «si certains veulent utiliser la laïcité, ça a déjà été fait dans le passé, contre certaines catégories de population, c’était il y a quarante ans, les juifs à qui on mettait des étoiles jaunes, c’est aujourd’hui un certain nombre de nos compatriotes musulmans qu’on amalgame d’ailleurs souvent avec les islamistes radicaux, c’est intolérable ».

Vincent Peillon, qui faisait les programmes d’histoire il n’y a pas si longtemps, croit donc que dans les années 80 les juifs en France portaient l’étoile jaune et que Vichy était un régime laïc. Bien sûr il s’agit d’un lapsus de précipitation, mais pour un donneur de leçons, candidat à la présidence cela fait un peu inculte à l’américaine.

Il a voulu toucher Marine Le Pen et Manuel Valls, mais comparer les juifs des heures les plus sombres aux musulmans d’aujourd’hui, cela pourrait le disqualifier. Il n’aura pas besoin de cela. Tout le monde le confond avec Benoit Hamon qui lui ne va pas si mal.

Manuel Valls arriverait en tête au premier tour, le 22 janvier, avec 43% des voix (-2 par rapport à décembre). 12% (-17) des sondés sympathisants de la gauche non socialiste et57% (-5) des sympathisants du PS voteraient pour lui, selon ce sondage réalisé pour France Télévisions. Arnaud Montebourg obtiendrait lui 25% (-3), juste devant Benoit Hamon (22%), en hausse de 11 points. L’écart entre les deux hommes se situe dans la marge d’erreur du sondage. M. Hamon est en particulier soutenu par les sondés non sympathisants du PS (45%, +26). 17% (+9) des personnes interrogées proches du PS déclarent vouloir voter pour lui. Suivraient ensuite, selon ce sondage, Vincent Peillon (7%, non testé lors de la précédente enquête), la radicale de gauche Sylvia Pinel (2%) et les écologistes François de Rugy (1%) et Jean-Luc Bennahmias (0,5%).

Tout cela ne veut pas dire grand-chose. Sauf que les sondages continuent malgré leurs échecs retentissants – brexit- Trump- Juppé- Sarkozy.
Quand au candidat de la primaire Ps, il sera malmené par Macron et Mélenchon. Une primaire pour pas grand-chose donc mais qui va occulter l’info pendant 15 jours.

Quant à Fillon qui de plus se revendique chrétien, il fait profil bas depuis que son programme social déchaîne les médias qui font campagne contre lui.
La situation qui semblait échapper à Marine Le Pen, lui est à nouveau favorable. Le soufflet de la primaire Ps retombé, la campagne présidentielle va vraiment commencer.

Chacun portera sa croix- bilan de Hollande- propos sur le burkini-affirmation de sa chrétienté ou étoile jaune….

Le bal 2017 des médiacrates approximatifs ou qui ne s’assument pas ne fait que commencer. Il y aura des croche-pieds et surtout des faux pas et comme d’habitude le veau d’or conduira le bal.

  1. Robert41
    Robert417 janvier 2017

    La chose est curieuse est tenace ; il y a toujours dans quelques représentations politiques, médiatiques ou de pouvoirs, une étoile qui éclaire la nuit. Vous avez remarqué ou comme tant de dignités heureuses, vous avait oublié cette lueur d’étoile. Ce symbole indépassable pour guider les bergers qui conduisent leurs troupeaux. C’est bizarre cette présence d’étoiles dans l’obscurité alors qu’au grand jour, elles disparaissent toutes.

Répondre