Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Les grands chantiers de la Présidentielle [2] : La France et la Syrie ?

Syrie Siège De Damas

Les grands chantiers de la Présidentielle [2] : La France et la Syrie ?

Michel Lhomme, philosophe, politologue ♦

Émmanuel Macron, derrière la bannière “En marche !” qui fut – on l’a oublié – un des slogans  du centriste Jean Lecanuet vient de prétendre que la colonisation française fut un crime contre l’humanité. Mais Macron peut-il vraiment se permettre de dénoncer des crimes contre l’humanité ?

Comme la plupart de nos candidats à la Présidentielle, Macron n’a encore rien dit sur la politique étrangère française menée en Syrie comme si elle était déjà lointaine. Personne ne revient en fait sur la participation française à l’est d’Alep attestée par la présence d’officiers français surpris dans leur bunker avec d’autres officiers de l’ONU au moment de la libération de la partie est de la ville. Pour le coup, l’armée française fait bien la grande muette sur une des ses dernières opérations extérieures parmi les plus troubles  de son histoire récente.

Aucun candidat présidentiel n’aborde en réalité le rôle que l’armée française a pu jouer en Syrie en armant les terroristes de Daesh et en les conseillant.  Personne ne revient sur la place de la France  dans le conflit syrien et son enlisement.  Dans un dernier entretien, le président syrien Bachar El Assad vient de fustiger  les autorités françaises pour le soutien qu’elles ont apporté aux terroristes. La politique de la France a consisté depuis le premier jour à soutenir les terroristes radicaux en Syrie dans le seul but, et quel qu’en soit le prix , d’éliminer Assad.

L’intention de François Hollande d’intensifier la guerre en Syrie date d’il y a quatre ans. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères de l’époque  fut  plus belliciste qu’Obama lui-même. La France de François Hollande n’a cessé d’envoyer de l’armement, des agents secrets, des officiers et des forces spéciales pour aider ce qu’ils appelaient à l’époque des groupes “modérés”, et qui n’étaient en fait que des terroristes islamistes radicaux.

L’Algérie, c’est il y a plus de cinquante ans. La Syrie, c’était il y a seulement quelques mois ! L’Algérie ce fut une guerre gagnée militairement, la Syrie finalement pour l’engagement français une guerre perdue.

Les ministres de la Défense de l’Alliance atlantique (Otan) réunis ce 15 février 2017 au siège de l’Organisation à Bruxelles, en présence du général James Mattis, secrétaire à la Défense de l’administration Trump viennent de reconnaître implicitement cette défaite en décidant à la fois la création d’un pôle Sud chargé de contrôler l’Afrique et le Moyen-Orient et la suspension des vols de renseignement en Syrie.

Depuis le début de la guerre initiée par Washington et Londres en 2011, l’Otan assurait la surveillance du champ de bataille au moyen de ses AWACS des satellites de ses membres  et les moyens de renseignement du groupe aéronaval français de Toulon qui fut déplacé pendant des mois en Méditerranée face à la Syrie. Ces informations étaient aussitôt triées et certaines d’entre elles étaient transmises directement aux groupes djihadistes les plus ultras qui pouvaient ainsi échapper à l’Armée arabe syrienne.

Dans la déroute de la victoire d’Alep, en prenant la décision officielle de retirer ses AWACS ce 15 février, l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord entend aussi semble-t-il ne plus prendre position dans le conflit syrien qui oppose maintenant sur le terrain les Kurdes entre eux. Mais c’est aussi pour elle l’annonce d’un nouvel imbroglio géopolitique mêlant la dictature turque et son chantage européen sur les réfugiés, l’Alliance et le chaos territorial de toute une région.

Illustration : Miniature du siege de Damas, 1148 – artiste inconnu.
  1. colosso
    colosso19 février 2017

    oui, il faut absolument reprendre langue avec Bachar et Les Russes!

  2. John Wayne
    John Wayne21 février 2017

    Faut reprendre langue !! 5 ans de perdus avec le médiocre Hollande ! Incroyable …! François FILLON va le faire dès le 8 mai … Better late than never … !!

Répondre