Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Aix en Provence : cap au sud vers l’émotion littéraire sans oublier l’actualité

Festival Emotion

Aix en Provence : cap au sud vers l’émotion littéraire sans oublier l’actualité

Jean Ansar, journaliste ♦

60 écrivains au rendez-vous de Paule Constant

festivalL’émotion a été choisie comme thématique de ce salon des écrivains du sud… mais pas que, bien sûr, comme les journalistes aiment à le dire en ce moment !

L’émotion, elle submerge notre époque et marche souvent aux cotés de l’humanisme et de la compassion, avec plus ou moins de sincérité. Mais elle est aussi artistique, littéraire et en ce moment informative et politique. Oh combien politique !

Aucune de ces dimensions de l’émotion ne seront oubliées les 10, 11 et 12 mars prochains à Aix en Provence.

Un hommage particulier sera rendu à un magnifique créateur d’émotions inscrites dans la culture et la littérature française Michel Déon. C’est d’ ailleurs une forte motivation pour Maryse Joissains-Masini, Maire d’Aix en Provence. « Pour ma part, c’est en rendant un hommage que je veux vous parler d’émotion. Un hommage à Michel Déon, écrivain, romancier, dramaturge et académicien français qui nous a quitté le 28 décembre dernier. Il avait présidé, en 2003, les premières Journées des Écrivains du Sud, dont il était un fidèle soutien. »

Ce salon sera  littéraire, mais il sera en plein dans une actualité brûlante génératrice, elle aussi, de fortes émotions, comme le constate la directrice artistique de la manifestation Paule Constant. « Toute œuvre d’art suscite de l’émotion, la peinture, la musique, la danse, … et tout particulièrement la littérature dans le roman et surtout la poésie. L’émotion est une empathie, légère ou passionnée, avec son prochain, la nature, les animaux.
Elle naît aussi de ce que l’on voit sur nos écrans, que l’on entend à la radio, elle est alors médiatique, politique, historique. Plus notre champ de perception et de connaissance s’élargit, plus le domaine de l’émotion s’étend. Plus l’émotion se diversifie, plus elle s’exprime intimement. »

Ce festival est construit autour de débats qui ne peuvent que passionner les citoyens et donc attirer de nombreux visiteurs et participants aux conférences débats.

On en donnera quelques exemples liés aux émotions actuelles.

Le rôle de la justice par exemple.
Rencontre avec Philippe Bilger, magistrat honoraire, président de l’Institut de la parole, auteur de La parole, rien qu’elle (Cerf),
animée par Luc Febbraro, avocat pénaliste. Cette rencontre est proposée par l’Ordre des Avocats, sous la présidence du Bâtonnier Philippe Klein.

Le regard sur la présidentielle du président de région.
Rencontre avec Christian Estrosi, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, autour de son livre Il faut tout changer (Albin Michel)

Politique encore.
“La politique : passé, présent, avenir”. Table ronde avec Michèle Cotta, journaliste, BriceTeinturier, politologue, directeur de l’institut IPSOS,
Alexandre Devecchio, du Figaro et Jean-Luc Barré, éditeur, écrivain et historien.

Le rôle de la presse et les tournants de l’histoire.
“Ces moments où l’histoire bascule”. Rencontre avec Jean-François Kahn, journaliste.

L’international avec Poutine
vue par Vladimir Fédérovski, auteur de Poutine de A à Z.

Les fractures du proche orient
avec Antoine Sfeir, journaliste, politologue, directeur des Cahiers de l’Orient.

Mais il ne faut pas s’y tromper, ce festival n’est pas un festival du livre d’actualités. Cela veut donc dire que l’actualité dans le livre ou ailleurs prend une place de plus en plus importante, car le moins qu’on puisse dire c’est que de Moscou à Washington, en passant par le Moyen Orient et Paris, elle est créatrice de fortes émotions.

Mais l’émotion, le visiteur à ce salon très interactif la trouvera déclinée différemment. Les écrivains vont débattre de leurs livres autour de Paule Constant en plusieurs rencontres. On parlera de l’école, de la jeunesse, on voyagera dans la littérature et les biographies.

Un vrai salon littéraire avec des tables rondes livres/cultures mais aussi couleur du temps pour sinon les contrôler, du moins mieux comprendre ces passions qui souvent nous dominent, mais qui sont aussi le moteur du cœur de l’art et de l’action.

Salon des écrivains du Sud, 10-11-12 mars 2017, Aix en Provence. programme

Répondre