Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Présidentielle : «Vous êtes haï», dit François Ruffin à Macron. Mais il va voter pour lui ! Allez comprendre..

Merci Patron

Présidentielle : «Vous êtes haï», dit François Ruffin à Macron. Mais il va voter pour lui ! Allez comprendre..

Le Blanc et le Noir ♦

Le réalisateur de Merci Patron ! a choisi de s’adresser au candidat d’En Marche, quelques jours avant le second tour de l’élection présidentielle, car selon lui, « l’heure (lui) semble grave. » Et François Ruffin a choisi de ne prendre aucune pincette : « Ça se respire dans l’air : vous êtes haï. Ça m’a frappé, vraiment, impressionné, stupéfait : vous êtes haï. » Le candidat aux législatives dans la 1re circonscription de la Somme met en garde Emmanuel Macron contre sa « légitimité fragile », l’avertissant sur sa situation : « Je vous le martèle parce que, avec votre cour, avec votre campagne, avec la bourgeoisie qui vous entoure, vous êtes frappé de surdité sociale. »

François Ruffin insiste entre ceux qui souhaitent un vote utile et ceux qui refusent de voter pour Emmanuel Macron : « Il y a, dans la classe intermédiaire, chez moi, chez d’autres, encore un peu la volonté de ‘faire barrage’ (…) Les plus progressistes vont faire l’effort de s’abstenir, et ce sera un effort, tant l’envie les taraude de saisir l’autre bulletin, juste pour ne plus vous voir. »

Pour François Ruffin, l’élection d’Emrcemanuel Macron ne serait pas un véritable choix démocratique, mais un barrage à Marine Le Pen : « La moitié, apparemment, de vos électeurs au premier tour ont glissé votre bulletin dans l’urne moins par adhésion à votre programme que pour le ‘vote utile’.

Source

 

 

  1. Robert41
    Robert4110 mai 2017

    Nous sommes encore dans une prédication qui a dénaturé la réalité et la vérité, pour une action politique collective ramenée à une seule loi de concordance politique. C’est le système d’argent et d’exploitation qui a gagné. Ce système a réussi a regrouper le sens de la pensée (Attali l’ordonnateur de Macron), le sens de sa parole (les médias devenus sujets du capital) et le sens de son action (le marketing Macron) voilà les structures pour l’avènement et l’idée d’un gouvernement mondial en marche … Enfin, pour ceux qui veulent entendre ; ce n’était pas Marine qu’il fallait battre mais la France souveraine qu’il fallait faire gagner !
    Beaucoup d’imbéciles comprendront très vite leur impardonnable erreur et l’automne 2017 promet une grave instabilité parce que quand on a rien à perdre, tout est possible … Un peuple qui n’est plus capable d’exiger et de refuser d’autres démonstrations politiques, devient un peuple soumis à une dictature qui peut être soit religieuse, soit militaire, soit policière ou soit financière. C’est le cas de la France, dont l’électorat s’est couché devant le capitalisme le plus sauvage et les firmes industrielles les plus malfaisantes pour le genre humain.

Répondre