Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Le FN a besoin d’un nouveau chef charismatique et compétent

Marine Le Pen Honbre

Le FN a besoin d’un nouveau chef charismatique et compétent

Marc Rousset* ♦

L’article de Marc Rousset est une pièce supplémentaire apportée au grand débat qui s’ouvrira après les législatives et le big-bang qui s’en suivra. Comment résoudre ce paradoxe politique évoqué par Didier Beauregard dans Polémia : plus la France de droitise, plus la gauche gagne! Historiquement tous les Partis sont concernés. Leurs responsables le sont aussi, encore faut-il qu’ils soient à la hauteur de ces enjeux. Patrick Buisson dans “La cause du peuple” s’est  livré à une analyse sévère de la stratégie suivie par Marine Le Pen. Éric Zemmour affirme que Marine Le Pen n’aime pas la droite et c’est de là aussi que vient son coup de foudre avec Florian Philippot. Qui sera capable de mener à bien une synthèse des dimensions nationales, européennes, sociales et populaires, sur le modèle gaullien ? Marc Rousset aujourd’hui, hors de tout “MLP Bashing”se penche sur la personnalité de la présidente du Front National. Une opinion tranchée dans un débat indispensable. MÉTAMAG.

Certains chroniqueurs ne font pas d’une façon malsaine et injuste du « MLP Bashing » pour leur seul plaisir, comme l’insinue Frédéric Marc sur Bd Voltaire ; ils veulent tout simplement un nouveau chef pour le FN ! Pour gagner, le FN a besoin d’un chef charismatique et compétent. Marine Le Pen ne sera jamais Présidente de la République pour la seule et bonne raison qu’elle n’a pas l’étoffe ni les compétences.

Frédéric Marc est un idolâtre aveugle de MLP qui se refuse de voir en face la Vérité qui fâche., ce qui aurait pour conséquence que la sombre prédiction réaliste d’Asselineau se réalise, à savoir qu’en 2035 MLP serait candidate pour la n ème fois..
.
Marine Le Pen est une fille à papa qui a passé dans sa jeunesse beaucoup de temps dans les boîtes de bruit et qui n’a pas lu comme son père. Elle a obtenu un diplôme de droit dans des universités de moins en moins sélectives pour devenir un avocat de petit niveau. MLP par sa valeur propre, sans son père, serait aujourd’hui une assistante de direction ou une responsable de la communication dans une entreprise de taille intermédiaire.

Marine Le Pen a failli par ses résultats à la tête du Front National, n’a pas la carrure intellectuelle pour présider le FN, encore moins pour être Présidente de la République. La preuve, ce n’est pas son agressivité comme l’ont prétendu les médias et elle-même qui lui ont fait perdre le débat TV. Si elle avait une formation plus solide, une culture suffisante, en montant au filet comme elle l’a fait, elle aurait pu au contraire gagner brillamment le débat en défendant son fond de cour au lieu de se ridiculiser par ses réponses et son incompétence.

Marine Le Pen est une très grande et sincère patriote, a le cuir épais, mais ce n’est pas suffisant !

Marine Le Pen, mise à la tête du FN suite au népotisme de son père, n’est pas courageuse et prête à quitter le FN pour le Bien Commun. Elle souhaite au contraire prolonger ses droits à l’héritage dans la PME Le Pen qui a besoin d’un nouveau chef et de sang neuf pour grandir et vaincre.

Les patriotes et les militants qui prennent des risques pour leur carrière, leur réputation, leur famille qui ne mesurent pas leur peine sur le terrain, en ont ras le bol d ‘être victimes de l’incompétence de MLP et Philippot. Lorsqu’un chef a failli, il doit se retirer ! Le « MLP Bashing » doit donc au contraire continuer et ne jamais cesser pour éviter que réussisse le coup de bluff des deux dirigeants actuels, qui consistera tout simplement à ravaler la façade, changer le nom et la couleur de l’enseigne FN tout en restant et en s’accrochant au pouvoir.

Jean-Marie Le Pen défend sa fille qui le rejette en prétendant lors d’une interview que c’est une bonne débatteuse ; OUI dans un Café du Commerce mais pas à la TV pour être Président de la République, ni pour faire prévaloir son point de vue avec des Chefs d’Etat étrangers. MLP n’a donc pas commis une faute passagère malencontreuse et passagère comme certains l’insinuent et voudraient nous le faire croire. MLP est fondamentalement non compétente.

Mais avant même Marine Le Pen, celui qui doit être écarté ou quitter le FN, c’est sans aucun doute Philippot. Le Vice-Président du FN, lui, n’est pas incompétent, mais il a commis une faute lourde stratégique devant être sanctionnée.

De plus, Philippot a des convictions socialistes rédhibitoires et pas assez européennes en contradiction avec un libéralisme conservateur anti-migratoire d’essence gaulliste qui seul peut mener à la victoire un FN retrouvant ses racines !

*Marc Rousset est l’auteur deAdieu l’Argent-roi ! Place aux héros européens, Critique de la civilisation de l’Argent, Apologie de l’Héroïsme”, Godefroy de Bouillon éditeur, Paris 2016, 37 euros.

 

  1. Dominique Viaene
    Dominique Viaene22 mai 2017

    Analyse tout à fait correcte. Beaucoup de prafistes se sont abstenus, ont voté blanc ou nul au lieu de se reporter sur MLP pour exprimer leur dégoût de la politique en général mais aussi de la mise en scène bien trop médiatisée et hyperpopuliste du mouvement En Marche! Tout spectateur, de quelque bord qu’il soit, a pu constater le vide total que MLP a causé et son incompétence à apporter des arguments pertinents lors du dernier débat avec Macron. Espérons que les conservateurs LR sauront bien mieux se défendre vis-à-vis de cette mouvance Macronienne, certes pas assez draconienne, pour la confronter à une cohabitation assurée. Il faut à tout prix éviter qu’il ait une majorité législative du même bord que celui de Macron. Il en va de l’avenir de notre France!

  2. Creoff
    Creoff22 mai 2017

    On a surtout besoin d’un parti des “patriotes”, des “nationalistes”..bref de ceux qui pensent qu’il est temps de gérer les affaires de la France hors des diktats de madame MERKEL et de JUNKER le voleur aviné de l’Europe..et des ces financiers avides et sans scrupules.
    Un parti pour balayer devant notre porte… Qui ne fera plus référence, ni aux juifs, ni à la guerre, ni à la guerre d’Algérie..Juste les intérêts de la France et des Français..le très oublié ” intérêt général.”

  3. ARONDEL
    ARONDEL23 mai 2017

    Que Marine Le Pen ait fait une très mauvaise prestation lors du grand débat, c’est certain. Qu’elle se soit fourvoyée en organisant tout son discours autour de la sortie rapide de l’euro, c’est certain aussi (il n’y a que 27% des Français qui souhaitent sortir de la zone euro bien qu’un grand nombre de ”prix Nobel” d’économie pensent le plus grand mal de cette monnaie) . Mais elle admet s’être trompée et elle envisage de laisser une autre personne plus compétente qu’elle se porter candidate en 2022; elle envisage également le départ de Florian Philippot, ce qui n’est pas pour nous déplaire. L’attitude de Monsieur Rousset est lamentable ; on peut débattre sans agresser de manière aussi violente une femme sincère et courageuse qui va appeler les adhérents du FN à se prononcer sur la ligne politique du parti lors de son prochain congrès. Mr Rousset est-il membre du FN ? Si c’est le cas, il pourra faire entendre sa voix de manière démocratique lors du congrès et si ce n’est pas le cas, la présidence du FN ne le concerne pas. Si Monsieur Rousset n’est pas satisfait, il peut militer chez les Républicains (il a appelé à voter en faveur de François Fillon) ou créer un parti avec son ami Bruno Mégret; ils pourront ainsi nous montrer de quoi ils sont capables (ce dernier a créé le MNR en 1998, un parti dont le succès a été pour le moins médiocre; comme quoi, le fait d’être polytechnicien n’est pas un gage de compétence en matière politique).

  4. François2
    François223 mai 2017

    Défendre les Français D’ABORD ! Ce que n’a pas fait Marine Le Pen puisqu’elle n’a pratiquement pas parlé du problème n°1 : L’IMMIGRATION ZERO. Les Français s’en sont rendu compte, comme Eric ZEMMOUR l’a parfaitement analysé
    Confirmé par l’analyse de Jérôme BOURBON : « Pas un mot sur l’immigration et la démographie, pas un mot sur le Grand Remplacement, sur la famille, sur l’identité et la sécurité, pas un mot sur la défense de la civilisation, sur les enjeux de ce scrutin, sur les graves dangers menaçant la survie et la pérennité du pays. »
    A noter que Marine n’a jamais réagi à la publication du petit livre « Les politiques doivent sauver la France – Remplacer les immigrés par des expatriés ». La seule personne à avoir réagi à ce livre (personnellement, avait-il écrit) est François Fillon ; mais il n’en avait strictement rien fait dans le bon sens ! Fillon malgré l’handicap intervenu aurait pu remplacer Macron en décidant de sauver les Français en adoptant l’immigration zéro qui est techniquement (tout en étant politiquement correct, puisque c’est ce qui se passe dans tous les pays extra-européens) parfaitement possible.
    En contre-partie, il faut une France forte pour AIDER LES PAUVRES CHEZ EUX. Ainsi suivant le vœu de Jean Schmitt en 1986 (alors au Point), CHAQUE PEUPLE EN SON PAYS ET CE SERA LA PAIX.
    Dans 5 ans (2022) tout sera joué, car on sait par des statistiques officielles que 50 % des naissances en FRANCE METROPOLOITAINE seront d’origine EXTRA-EUROPEENNE.

  5. Paul-Emic
    Paul-Emic23 mai 2017

    Espérer que le salut viendrait des Républicains c’est comme un naufragé qui quitterait sa planche de bois pour s’accrocher à la nageoire d’un requin.

  6. Roban
    Roban23 mai 2017

    Le danger pour le FN a un nom : Florian Philippot
    https://metamag.fr/2016/02/22/le-danger-pour-le-fn-a-un-nom-florian-philippot/

  7. Robert41
    Robert4126 mai 2017

    Faut-il encore des Le Pen, dans le paysage politique français ? La famille Le Pen achoppera au pouvoir présidentiel, parce que le passé sulfureux du père a entaché son mouvement politique, d’ondulations verbales stupides qui l’emporteront avec lui. Le Pen père est un marin. Il préfère le pont d’un bateau que le port-à-terre. D’une rasade de brun, il vous chante le sanglot et le juron ; c’est l’homme de mer par excellence, imprévisible. Il est restrictif, parce qu’à bord de son bateau, la place est comptée. Amuseur pour certains, détestable pour d’autres ; c’est l’homme, qui ne vous laisse jamais indifférent. Cette bravitude, comme aurait-dit la tête de poupe du Poitou, cache une certitude tenace ; celle d’un homme qui veut rester libre. Alors pensez-donc, devenir président de quoi au faites … Pouah, dit-il. qu’elle horreur ! Sa qualité, c’est d’avoir su dénoncer de sa vigie, les changements de cap à prendre d’urgence. Mais comme Pierrot et le loup, il n’est plus entendu, sa parole est rejetée. Le vieux col-bleu, a vu son sang de marin, transformé par les Grâces. Il attendait un marin comme lui ; il a eu une marine dévoilée. Le problème avec la voilure, c’est d’accorder la force du vent avec la voilure déployée et le cap à atteindre ; sinon, c’est le silence de surface qui attend un geste divin du dieu Éole. Certes les vents ont été porteurs mais la manœuvrière n’a pas été de grande classe. On doute même à bord. La famille Le Pen a démontré de belles qualités de navigation, par son courage, sa ténacité, mais tout cela, ne peut satisfaire qu’une partie de la plèbe qui sait que pour gagner peu ; il faut donner beaucoup. Le camp adverse gagne beaucoup plus, en faisant moins. Fonctionnaires et assistés sont la force tranquille qui profite au système pour diviser la masse. Alors comment voulez-vous rassembler un travailleur impliqué d’une responsabilité citoyenne avec le fainéant par nature qui se laisse cocooner d’une assistance déraisonnable ? Tout comme il est impossible de fusionner le capitalisme entrepreneurial d’antan avec le capitalisme destructeur mondialisé. L’un opérait d’un patriotisme territorial bénéfique tandis que le second nomadise le monde à son profit. Ce sera toujours les forces négatives qui l’emporteront et rarement celles qui œuvrent à une harmonie de contrat du travail et de contrat social. Soyons sérieux, pour gagner une présidentielle ce n’est plus de la compétence comme vous l’entendez, mais une grande servilité ! D’ailleurs cela a été démontré par Hollande et Sarkozy. Depuis la trahison du traité de Lisbonne, la fonction présidentielle française est subalterne. Ce n’est plus un président de la République qui agit ; mais un commis qui applique des directives qu’il ne domine pas. Ce qui explique la régression de nos choix politiques, de notre souveraineté, de notre indépendance et de notre liberté de paroles. De quelle compétence parlez-vous ?

Répondre