Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Samedi 10 juin 2017 : Hommage à Dominique de Roux “réfractaire entre politique et littérature”

Dominique De Roux

Samedi 10 juin 2017 : Hommage à Dominique de Roux “réfractaire entre politique et littérature”

À l’occasion des 40 ans de la mort de Dominique de Roux, Éléments et l’association Exil H organisent un hommage le samedi 10 juin 2017 à l’espace Moncassin de Paris, de 14h à 18h. Avec Philippe Barthelet, François Bousquet, Olivier François, Gabriel Matzneff, Pierre-Guillaume de Roux, Laurent Schang, Pascal Sigoda, Didier da Silva.

Entretien avec Olivier François, organisateur du colloque.
 
Éléments : Pourquoi organiser un colloque consacré à Dominique de Roux ?
Olivier François. Cette demi-journée d’hommage à un aventurier littéraire et politique parmi les plus fascinants de la deuxième moitié du vingtième siècle, ne sera pas une triste commémoration ni une suite de communications universitaires. La vie et l’œuvre de Dominique de Roux ne peuvent s’y prêter. Elles restent réfractaires à tous les conformismes et aux impasses des fausses subversions médiatisées. André Breton disait de l’écrivain anarchiste Georges Darien que sa révolte était si brûlante qu’elle faisait fondre les barreaux de toutes les cages. Dominique de Roux était de même, et il demeure une source vive d’inspiration pour qui veut incendier les prisons sociales, politiques et littéraires. En nos temps de basses eaux, retrouver le chemin de Dominique de Roux s’impose. Ce samedi 10 juin sera un rassemblement d’esprit libres, d’âmes fortes et d’irréguliers.

Dans un de ses plus célèbres pamphlets, Dominique de Roux a diagnostiqué la France de Jean Yanne. Mais qu’aurait-il pensé de la France de Macron ?
« Si je devais prendre le pouvoir, ne serait-ce qu’une semaine, la première chose que je ferais : descendre moi-même au fusil-mitrailleur dans les fosses de Vincennes une soixantaine de PDG », écrivait Dominique de Roux dans Immédiatement. Aussi, vous l’imaginez, il aurait vomi Macron et ses cliques, ses puissants soutiens comme cette masse de geeks, d’esclaves volontaires et de mutants qui s’est précipitée au Louvre pour acclamer son nouveau maître. Cette dissociété soumise à la « démonie de l’économie » , cet Hexagone halluciné reniant ses dernières vertus aristocratiques et populaires pour s’adapter à la mondialisation et au « système technicien », ne lui aurait évidemment inspiré que le mépris et la colère. Lecteur en profondeur de Georges Bernanos et de René Guénon, Dominique de Roux n’était pas un insoumis mais un insurgé, l’homme d’une révolte essentielle contres les structures infernales de l’économie et de la politique moderne.

L’œuvre de Dominique de Roux est-elle toujours vivante ?
Pierre-Guillaume de Roux vient de rééditer Le Gravier des vies perdues, un hommage poétique à Ezra Pound écrit en 1974. La Revue Littéraire, dirigée par Richard Millet, aux éditions Léo Scheer, a publié dans son dernier numéro des pages inédites du journal intime tenu par Dominique de Roux entre juillet et octobre 1962, année décisive de la préparation du Cahier Louis-Ferdinand Céline. L’aventure des premières éditions de l’Herne, telle qu’elle fut pensée et initiée par son fondateur, inspire toujours de jeunes éditeurs. Mais, surtout, les livres de Dominique de Roux sont toujours lus par la plus belle jeunesse, celle qui a soif d’aventures, celle qui refuse de se résigner et rêve encore d’absolus, de combats spirituels et d’insurrections. L’oeuvre de Dominique de Roux est bien vivante. Une grande musique s’y fait entendre qui peut inspirer les révolutions nécessaires…

Au programme :

• Présentation par Olivier François
• Pierre-Guillaume de Roux : L’esprit de l’Herne.
• Gabriel Matzneff : Il y a quarante ans, Dominique de Roux.
• François Bousquet : Dominique de Roux, un aventurier impérial.
• Laurent Schang : Géopoétique de Dominique de Roux.
• Philippe Barthelet : L’écriture de Dominique de Roux.
• Pascal Sigoda, fondateur de l’association des lecteurs de Dominique de Roux : La politique selon Dominique de Roux.
• Didier Da Silva : Dominique de Roux et le Portugal.

Diffusion de l’entretien donné par Dominique de Roux à Christian Bussy pour la RTBF en 1974. Film rare.

Avec la participation de Jacqueline de Roux

Organisateurs :
Revue Éléments et Association Exil H

Hommage à Dominique de Roux, le samedi 10 juin 2017 à l’espace Moncassin de Paris, de 14h à 18h.

Confirmer obligatoirement sa participation : ICI

  1. Demichel
    Demichel4 juin 2017

    Bonsoir. Abonné à Éléments, je me suis inscrit pour le colloque du 10 juin prochain consacré à Dominique de Roux, et n’ai pas encore reçu de confirmation. Pourriez-vous m’informer que ma réservation a été prise en compte, près de trois semaines ont passé et je n’ai aucune nouvelle.
    Merci de votre attention.
    Bien cordialement.
    Jm Demichel.

Répondre