Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

La France en Syrie : deux poids, deux mesures

Syrie Forces Speciales Francaises

La France en Syrie : deux poids, deux mesures

Michel Lhomme, philosophe, politologue ♦

La présence de forces spéciales françaises en Syrie n’était qu’un secret de « Polichinelle », du moins pour les experts. Pourtant, elle avait toujours été niée.

A Métamag nous avons été dans  les premiers à discrètement le révéler entre les lignes dès le début du conflit. Métamag l’avait fait discrètement afin de ne pas être traité de complotistes mais tous nos articles sur le conflit syrien ont distillé ces informations. Aussi, les propos tenus par la ministre des Armées, Sylvie Goulard, qui sont officiellement une « première », nous ont réconfortés face à tous ceux qui nous accusaient de mensonges.

Interrogée, à l’antenne d’Europe1, le 26 mai 2017, sur la présence de troupes françaises au sol en Syrie, Sylvie Goulard a d’abord réfuté la présence de telles troupes  sur le sol syrien. Puis, a-t-elle dit, « une chose est d’engager des forces spéciales qui font des opérations ponctuelles, une autre chose est d’envoyer des forces d’une manière massive. » Et d’ajouter : « Mais la France prend toute sa part à la coalition internationale », dirigée par les États-Unis contre l’État islamique. C’est donc fait.

Reste peut-être maintenant à avouer et dire ouvertement ce que faisaient exactement nos forces spéciales, en particulier à Alep. Et c’est peut-être là que le bât blesse. . L’armée française a t-elle eu les mains propres en Syrie ? Contrairement à toutes les opérations militaires françaises comme celles du Rwanda où elle a régulièrement été accusée par la grande presse de complicité contre l’humanité, on aura noté le silence total des médias  sur de possibles exactions commises en Syrie ? Silence radio, censure de toute information.

Deux poids, deux mesures ? C’est qu’il s’agissait en Syrie – et il s’agit toujours – de renverser et d’éliminer Assad pour construire le Grand Moyen Orient qui fera de Jérusalem enfin la capitale d’Israël.

Illustration :forces spéciales françaises en Syrie.

 

Répondre