Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Nouvelle économie : les Chinois rachètent les applications de rencontres Gay

Chine Resaux Sociaux

Nouvelle économie : les Chinois rachètent les applications de rencontres Gay

L’applications pour rencontres entre hommes Grindr, première application de rencontres gay au monde, vient d’être  rachetée par le géant du jeu vidéo chinois Kunlun.

L’entreprise de Pékin, accusée souvent de collusion avec le pouvoir communiste, fait donc main basse sur plus de deux millions d’utilisateurs aux quatre coins du monde puisque cette application est le plus important réseau social homosexuels mondial. Kunlun, éditeur de jeux vidéo chinois était déjà rentré au capital de Grindr il y a moins de quatre mois. Il avait alors racheté 62,53 % de l’entreprise américaine pour un montant de 93 millions de dollars, obtenant ainsi une grande marge de manœuvre sur la firme et son projet. Cela ne lui suffisait pas.

Le mercredi 24 mai 2017, ce sont 152 millions de dollars qui ont été à nouveau mis sur la table par l’éditeur chinois. Kunlun a souhaité en effet acquérir l’intégralité de l’entreprise, soit les 38,47 % restants.

Alors que l’entreprise a fait fortune grâce aux jeux, elle souhaite  clairement  étendre sa domination sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué, Kunlun ambitionne déjà de préparer, à l’intérieur de la société, de nouvelles divisions pour inclure ses différents projets qui s’étaleront des jeux à la vidéo, en passant par la littérature, à la mise en réseau. Certains dénoncent déjà une mainmise sur le secret des échanges de ces deux applications par le gouvernement chinois, n’hésitant pas à souligner l’intérêt pour le pouvoir chinois de détenir à l’avenir les échanges confidentiels entre homosexuels du monde entier.

Ce n’est plus en effet celui qui contrôlera les océans qui dominera le monde de demain mais celui qui aura fait main basse sur les principales applications sociales du web. La Chine dans cette politique est aux avant-postes. ML [26.06].

Répondre