Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Laurent Wauquiez : la nouvelle bête noire des médias ?

Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez : la nouvelle bête noire des médias ?

Raoul Fougax ♦

Décidément se vouloir de droite, ça ne plait pas aux journalistes

Ils ont toujours un méchant clivant dans le collimateur. Et le méchant il est toujours à droite. C’est normal les journaleux sont de gauche, de la gauche gauchiste et sectaire, donneuse de leçons. On dit ici, c’est vrai, toujours la même chose. Mais c’est toujours la même chose. Quand ce n’est pas Marine , c’est Trump. Quand ce n’est pas Sarkozy, c’est Fillon. Et maintenant, c’est Wauquiez.

Les médias n’expliquent pas sa candidature et sa position, ils font campagne contre Wauquiez. Le but est de discréditer et de diaboliser ceux qui ne sont pas carpettes devant l’idéologie médiatique.

Tous ceux qui parlent de la nation historique, qui dénoncent les méfaits de l’immigration, qui nomment l’ennemi islamiste, qui sont eurosceptiques, qui ne sont pas en admiration de tout ce qui est féministe ou homosexuel sont la cible du bombardement médiatique.

On notera que pas une chaîne de télévision n’a une rédaction qui soutien les positions identitaires ou qui les présente sans les commenter négativement. La diversité et le pluralisme n’existent pas, pas plus que l’honnêteté informative.

Le rôle des médias dans le débat politique est important. Les journalistes ont fait Macron qui les a compris et s’en méfie comme de la peste. Ils ont précipité la chute de Marine Le Pen, ont discrédité Fillon et écarté le retour de Sarkozy. Il y a donc un vrai problème politique des médias.

Laurent Wauquiez peut être sûr que tout va être fait pour le “filloniser”.

Il est dans la ligne Fillon-Sarkozy… l’horreur absolue pour la droite couchée devant les valeurs à la mode. Au plan économique il est libéral, sur l’identité il fait partie de la droite buissonnière et met en avant des valeurs chrétiennes traditionalistes. Il est donc sur le noyau dur pour les commentateurs. Il peut faire exploser la droite.

On est cependant dans un processus de recomposition. Wauquiez est proche de la droite hors des murs qui peut faire le lien avec un Fn transformé.
Un parti conservateur musclé est possible. Il est souhaité par de nombreux Français. Il est redouté par l’idéologie médiatique. Il n’a pas de médias pour faire passer son message, c’est sa grande faiblesse.

Les réseaux sociaux et internet ne sont pas encore suffisants pour contourner les télés et radios. L’idéologie dominante tient l’ info… Wauquiez, après tant d’autres, va s’en rendre compte.

Il doit combattre l’ennemi principal commun à tous les nationaux : les médias.

  1. Ray
    Ray4 septembre 2017

    Je pense que le young leader Wauquiez (promotion 2006) n’a pas trop de soucis à se faire, quand son heure viendra les merdias aux ordres sauront le mettre en avant si telle est la volonté de leurs maîtres…

  2. Robert41
    Robert414 septembre 2017

    Les médias … Cette désignation informe, basée sur une technique commerciale, permet diffusion ou communication de documents ou de messages sonores et audiovisuels à des fins : – De la communication politique en vigueur, de l’indice d’écoute pour exister et enfin pour ceux qui font l’effort de lire, à la vente du papier journal. La modernité technologique a modifié cruellement le vocabulaire et l’expression. Ce qui nous a instruit du temps passé sur les bancs des lieux d’instructions est devenu une lourdeur pour le cosmos urbain. Notre jeunesse ne sait plus lire et à beaucoup de mal à s’exprimer en dehors c’est pourquoi cela a été encadré le plus souvent par le nombre de lignes pour s’exprimer (sauf Metamag), voir par un vocabulaire acnéique dévastateur, basé sur un borborygme : – t’es O key ou pas ! ou encore t’es Charlie ou pas … Nous en sommes-là parce que l’indépendance des journalistes a été compromises par le capital de groupes financiers et industriels dont les dirigeants proches du pouvoir politique permettent d’instrumentaliser l’information à des fins partisanes ou lobbyistes. Mise à part le magazine Valeurs actuelles où l’on trouve encore de grandes plumes, pour les autres c’est le consensus du troupeau bêlant ; ils disent tous la même chose puisqu’ils se copient entre-eux, avec le talent de mots orduriers pour certains ! Plus c’est dégueulasse, plus cela fait le buzz et forcément l’indice d’écoute. Y-a-bon pour l’éventail publicitaire et l’encaissement juteux pardi ! Nous en sommes-là enfin surtout pour ceux qui vont nous relever de leur sabir et de leur expression franglaise ridicule. Aujourd’hui notre représentation politique et leurs prêteurs sur gages veulent une fabrique du consentement d’une part pour la tête, assujettie à une moraline étatique partisane sinon gare-à-toi si tu ne penses pas comme on te dit de penser ! Et de l’autre, au réflexe pavlovien d’un consumériste basée sur le produit à la mode en cours (nouvelle box, nouveau smartphone, nouveau maillot d’un fouteux milliardaire, etc … Nous sommes dans une soupe médiatique où les règles de saveur déontologique disparaissent pour un monde d’interdits, un monde d’hoax, un monde prométhéen qui nous conduit au chaos si un sévère redressement civilisationnel ne vienne changer cette emprise d’argent et de technologie aliénante. C’est mon sentiment et rien d’autres.

  3. Révolté
    Révolté4 septembre 2017

    Bonjour
    C’est connu de tout le monde les médias son les patrons de la gauche et c’est normal puisque lorsque c’est gauche ce n’est pas droit ça peut être voilé tordu ect mais jamais droit. Mais le problème de Wauqiez viens surtout de la droite elle même ! Ils ont tous le melon et veulent tous être chef, alors ça promet de belles surprises et le feuilleton des francs tireurs n’est pas prêt de se terminer!!!

Répondre