Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

«L’Incorrect», nouveau mensuel à droite toute

Lincorrect

«L’Incorrect», nouveau mensuel à droite toute

CULTURE EN BREF : «L’Incorrect», nouveau mensuel à droite toute

L’Incorrect, un nouveau mensuel ayant pour but de “réinventer le logiciel politique et culturel de la droite“, sera lancé le 7 septembre par quelques personnalités entre droite et extrême droite, a annoncé aujourd’hui son directeur de la publication, Arnaud Stéphan.
Avec un tirage prévu de 10.000 exemplaires pour 90 pages et un prix unitaire de 5,80 euros, L’Incorrect, diffusé en kiosques, sera dirigé par Laurent Meeschaert, entrepreneur membre du réseau L’Avant Garde et dirigeant de la Fondation Identité Dignité. Le directeur de la rédaction sera l’essayiste Jacques de Guillebon.

Sous-titré “Faites-le taire“, ce mensuel aura dans son premier numéro des articles de la philosophe Chantal Delsol ou de Charles Millon, ancien ministre de la Défense de Jacques Chirac, mais aussi plusieurs entretiens pour l’instant tenus secrets et un volet culture annoncé comme important.
Selon M. Stéphan, qui officiait jusqu’en juin comme responsable de la communication de l’ex-députée FN Marion Maréchal-Le Pen, le premier numéro sera consacré à “ceux qui ne sont rien“, c’est-à-dire “la France périphérique“.

L’Incorrect aura un positionnement foncièrement à droite et le dira, contrairement au mensuel Causeur qui est plutôt une arme anti-pensée unique” avec “des personnes venant de la Fondation Marc Bloch“, a assuré M. Stéphan. La rédaction, dont les effectifs n’ont pas été précisés même si “plus d’une quarantaine de personnes fournissent des papiers” pour le premier numéro, “sera très jeune, avec un ton différent et très rock’n’roll, composée de gens profondément de droite”, selon lui.

Les principaux actionnaires de la publication sont Charles Beigbeder, homme d’affaires et ex-UMP désormais promoteur de la “droite hors les murs”, au confluent de LR et du FN, ainsi que M. Meeschaert. [06.09]

Source

  1. Claude
    Claude10 septembre 2017

    Beaucoup de bruit pour rien. J’ai trouvé un exemplaire au supermarché et en fait la une n’a rien avoir avec l’interieur. Le dossier central parle de la droite d’aujourd’hui. Certains articles sont signés par des auteurs qui ont une photo et d’autres non, je me suis demandé si ce n’était pas des pseudo pour faire croire qu’ils ont de nombreux collaborateurs à cette revue. En tout cas, rien d'”intellectuel” comme dit un peu partout : un portrait sur Michou, un catalogage de livres, un article sur les intercommunalités…

    • Ainergie
      Ainergie11 octobre 2017

      Oui. “Lucien Chardon, homme de lettres” qui a écrit sur la France périphérique et les intercommunalités est un pseudonyme. C’est le personnage de Balzac dans son roman “Illusions perdues”, plus connu sous le nom de “Lucien de Rubempré”. Ou comment se rêver d’être un grand écrivain à Paris et rentrer les poches vides en province…

  2. Aurélie
    Aurélie14 septembre 2017

    J’ai bien aimé l’article sur l’opération “Defend Europe” et celui sur les conséquences du Brexit. Mais pour le reste, c’est plutôt pour les citadins aisés et âgés, comme Valeurs actuelles, pas vraiment “la France périphérique”, ni la jeunesse. L’Algérie française ou la guerre du Rwanda, je m’en moque (pour rester polie !).

Répondre