Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Israël : le tout contrôle ?

Tunnels Du Hamas

Israël : le tout contrôle ?

Michel Lhomme, philosophe, politologue ♦

Israël veut contrôler tous les accès à la bande de Gaza. Après les airs, la terre et la mer, Israël s’attaque en effet désormais à bloquer le sous-sol par des barrières. Et ce bouclage hermétique a déjà commencé.

Il a été décidé après les menaces des tunnels offensifs du Hamas mis en lumière pendant la guerre de 2014. Le chantier est gigantesque. Il consiste à construire un mur souterrain pour isoler totalement la bande de Gaza. Pour les Israéliens, ce projet pharaonique est la réponse à la menace des tunnels offensifs creusés par le Hamas en direction du territoire israélien. La barrière s’enfonce sur plusieurs dizaines de mètres et va encercler les 65 kilomètres de frontière. Cette construction devrait permettre de percer d’éventuels tunnels existants et sera ensuite équipée de capteurs pour détecter les mouvements souterrains. Son coût s’élève à 700 millions d’euros. Les travaux ont déjà commencé et vont s’accélérer en octobre 2017. Cette barrière est considérée comme un tournant dans la gestion sécuritaire de Gaza puisque les tunnels sont considérés comme la dernière véritable menace pour Israël. Après il restera les missiles iraniens mais là Tel Aviv  ne laissera pas faire !

Ainsi son unité d’élite spécialisée en cyber intelligence, la légendaire 8200, est une des plus performantes du monde.
Avec une culture qui ressemble particulièrement à celle des start up, les soldats travaillent en petit groupe, avec des ressources limitées, pour agir de manière créative et en permanence développer de nouvelles possibilités en matière de cyber sécurité.

L’expertise d’Israël en matière de cyber sécurité a  évolué vers la sécurité des réseaux, les mécanismes d’identification et de lutte contre la fraude et la protection des données et le pays est ainsi devenu leader dans ces domaines avec des entreprises comme CheckPoint, et CyberArk, l’expertise de haut niveau en protection des données.

En septembre 2010, Le Monde diplomatique avait déjà publié un article en anglais qui décrivait le réseau d’espionnage massif mis en œuvre par l’unité 8200 à partir de la base d’Urim SIGINT dans le désert du Neguev, l’une des plus importante base d’écoute au monde capable d’intercepter des appels téléphoniques, des courriels et d’autres types de communications, à travers le Moyen-Orient, l’Europe, l’Asie et l’Afrique, ainsi que de localiser très précisément n’importe quel navire. L’unité 8200 met également en place des postes d’écoute cachés dans les ambassades israéliennes à l’étranger, surveille les câbles sous-marins, maintient des unités d’écoute cachées dans les Territoires palestiniens et dispose de jets Gulfstream équipés de matériel de surveillance électronique.

En 2009, Ronen Bergman révéla dans un livre qu’en février 1999, une bombe conçue par le Hezbollah et dissimulée dans un téléphone portable, avait été récupérée par un agent et apportée au quartier général de l’unité 8200 pour y être analysée. La bombe explosa à l’intérieur du laboratoire d’analyse, blessant deux officiers.

En 2010, le New York Times, citant « un ancien membre de la communauté du renseignement des États-Unis », affirma que l’unité avait leurré (et non brouillé) le système de défense aérienne syrien pendant l’opération Orchard. Cela suppose une parfaite connaissance des emplacements des radars, de leurs caractéristiques techniques et modes de fonctionnement, sans compter le réseau de transmission des informations de défense aérienne aux centres de détection et de contrôle.

L’unité 8200 a été suspectée par plusieurs médias d’être responsable (ou co-responsable) de la conception du virus informatique Stuxnet qui infecta plusieurs ordinateurs industriels en 2010, en particulier ceux situés à l’intérieur des installations nucléaires iraniennes.

Illustration : les tunnels du Hamas
  1. Robert41
    Robert4130 septembre 2017

    De toute évidence nous sommes devant le constat d’un trouble mental d’État, caractérisé par une grande difficuté relationnelle avec l’Autre et qui se rassure d’un sentiment de persécution par une irritionalité délirante d’enfermement. Faut dire que le peuple Juif a tellement était ostracisé au cours de l’Histoire, victime d’un péché expiatoire absurde qu’il en est devenu un Janus. Maintenant, il y a aussi parmi eux, une voyoucratie financière et politique qui profitent de cet héritage victimaire pour faire des actes délirants que l’on ne tolérait pas à d’autres peuples. La seule réaction de salut viendra des juifs eux-mêmes, sauront-ils transformer cette haine familiale entre membres de la tribu de Sem en une force rédemptive ? – C’est le Christ qui les sauvera, il serait tant que ce Peuple y pense …

Répondre