Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Marion, l’épée de Damoclès sur la tête de Marine. Front National ou Union Nationale ?

Marine Le Pen Et Marion Marechal Le Pen

Marion, l’épée de Damoclès sur la tête de Marine. Front National ou Union Nationale ?

Raoul Fougax ♦

On ne sait rien sur la réflexion de Marion Maréchal-Le Pen par rapport aux dernières évolutions du Front National.

Même sa tante, surtout sa tante, n’en sait rien. Elle ne peut pas s’opposer à un éventuel retour dont elle a cependant tout à craindre. Le vrai problème de Marine Le Pen, ce n’est pas le départ de Philippot, ce serait le retour de Marion.

Marine Le Pen  se remet péniblement d’un raté non prévu. Le débat lui est régulièrement renvoyé par des médias hostiles comme la preuve qu’elle ne sera jamais à la hauteur. A france-info, un des piliers du parti décrit une candidate « groggy », encore sous le choc de son échec, « en roue libre ». « Elle se cherche et n’a pas encore une idée de la ligne qu’il faut adopter », précise-t-il anonymement.

L’occasion ratée a fortement démoralisé un électorat impatient qui sait que le temps joue contre leur France. Le temps perdu ne se rattrape jamais au regard de l’immigration et de l’islamisation, c’est cela le préjudice causé par Marine, le plus grave. Mais la président du FN sait bien qu’un échec ne marque pas définitivement la fin de l’espérance présidentielle…. Sinon ni Mitterrand ni Chirac n’auraient jamais été élus. Il faut donc relativiser.

Marine Le Pen a récemment entamé une tournée des fédérations pour rencontrer les militants, dans le cadre d’une refondation du parti. Un moyen de se légitimer avant le congrès en mars qui décidera de la ligne. Le lâchage de Philippot confirme cependant que les nouveaux venus sont moins solides que la vieille garde et que les stratégies de dédiabolisation sont largement illusoires. Mais malgré tout Marine Le Pen tente d’exorciser le retour de la nièce qui représente la ligne historique.  “Je ne crois pas du tout, contrairement à ce qui a été écrit abusivement, que c’est à cause de Florian Philippot qu’elle est partie, donc ce n’est pas parce que Florian Philippot n’est plus là qu’elle va revenir“. C’est dire si cela l’inquiète.

Il faut cependant pour le Fn élargir, depuis un socle dur, non pas chapeauter ce socle par des nouveautés incompréhensibles et peu fiables.
La ligne Marion parait à ce propos plus réaliste sur un front positionné en tenant compte de la haine médiatique et en l’assumant plutôt qu’en tentant de la désarmer. Les pressions sont fortes donc pour un retour en force de Marion, une fois le ménage terminé.

Mais la réorganisation passe par un changement de nom pour Marine et cela ne va pas lui faciliter la vie.

«Le 12 septembre, la propre sœur de la présidente du FN, Marie-Caroline Le Pen, a déposé à l’INPI une demande pour la marque ‘Union nationale’, qui vient d’être publiée au Bulletin officiel de la propriété industrielle du 6 octobre», écrit Challenges, qui précise que c’est sous son nom d’épouse, Marie-Caroline Olivier, que l’aînée de la présidente du FN a déposé sa demande.

Conseiller et très proche de Marine Le Pen, Philippe Olivier, époux de Marie-Caroline, a démenti que “Union nationale” serait le nouveau nom du FN. «Rien n’est fixé pour le moment. Le nom ‘Union nationale’ a été réservé pour une revue ou un blog des députés FN. A priori, ce ne sera pas le nouveau nom du parti. Pour cela, nous allons interroger les adhérents, donc c’est trop tôt», a-t-il ajouté. “Ce n’est pas une information fiable“, ont même démenti plusieurs cadres du parti à RTL.

Du Front national à l’Union nationale on ne peut pas dire que les communicants, si c’est vrai, se seraient cassés la tête. Les médias sont à l’affût du dérapage… et moins intéressé par la violence réelle gauchiste que par les prétendues violences verbales de la droite de la droite. On comparera le temps d’antenne accordé à l’agression d’un député FN bien plus grave que le petit poussage qui a déstabilisé durablement Nathalie Kosciusko-Morizet.

Les agressions contre le Fn ne sont jamais un acte anti démocratique ou anti républicain. Ils ne considéreront jamais le Front National ou l’Union Nationale ou quelque nom que ce soit comme un parti républicain comme les autres… il faut donc faire différemment et sur ce plan Marion parait plus déterminée que Marine.

Si la pagaille continue, elle sera le recours naturel. Pour le moment elle n’est que l’épée de Damoclès.

  1. Révolté
    Révolté12 octobre 2017

    Je sais rien mais je dirais tout!
    Compte tenu des élections ( risque de révolte au lendemain si MLP passe), Autriche, l’Espagne ect……l’europe, a la main mise sur tous les pays et ce n’est pas macron qui va les contrer.
    Il faudrait un mouvement de masse et ça ! Ce n’est pas près d’arriver.
    La seule solution pour ceux qui rêve de changement c’est de quitter la France, même si j’y pense souvent le problème c’est que j’y suis née

  2. Morand
    Morand12 octobre 2017

    Bravos Marion on veut une gagnante malheur aux vaincus
    ..prenez l exemple des camdats Republicain et PS on en parle plus ils sont fimis….Marion. REVIENS#!!!!

Répondre