Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Occident : l’enfer au féminin

Criminels Col Blanc

Occident : l’enfer au féminin

Auran Derien, universitaire ♦

Dans divers pays de l’Occident , les criminels en col blanc – de Soros à Clinton en passant par Obama et Draghi, des Think Tank  jusqu’au FMI dont les actions sont toujours nocives – favorisent régulièrement l’arrivée au pouvoir d’un type féminin, de harpies totalement soumises aux démons. Ces femmes sont une calamité supplémentaire pour les populations.

La plus horrible, sans erreur, est Hillary Clinton.

Juste derrière se place Angéla Merkel, responsable du plus majestueux désastre énergétique qui ait pu arriver en Europe, avec la fermeture de la plupart des centrales nucléaires. A l’encontre des braiements dans lesquels elle s’affirme écologique, protectrice du milieu ambiant, les centrales nucléaires ont été, jusqu’à présent, la manière la plus efficace, la moins coûteuse, de produire l’énergie nécessaire aux technologies assurant bien-être, améliorations des conditions de vie, renouvellement technologique.

Elle est aussi coupable de génocide à l’encontre des peuples européens en organisant leur éradication au profit de nouveaux venus du vaste monde. Entre le “fanatismo” génocidaire et la phobie technologique, cette dirigeante  ramène le continent européen à l’époque pré-humaine, lorsque les animaux régnaient sur le monde.

Cette faculté de croire en n’importe quoi du moment que l’argent  coule à flot, est représentée en Amérique hispanique par  Michelle Bachelet qui termine son mandat à la tête du Chili en 2018. Cette dame a été placée là pour introduire la négation de la beauté et de l’harmonie, les horreurs du trafic de toutes choses, la promotion des intérêts sionistes, la destruction de l’idée de nature humaine.

Après les chefs de gouvernement viennent les Maires de grande ville dont le profil est similaire. En Espagne, ce sont les édiles de Barcelone, Ada Colau et de Madrid, Manuela Carmena. Toutes ces dirigeantes ont en commun le fanatisme borné de chipies à idées fixes. Leurs patrons ont fixé l’agenda : remplacer la population.

Dans l’empire américain, aux USA Hillary Clinton ne put être mise en place malgré l’appui de l’industrie médiatique  et les fonds sans fond qu’elle pouvait dépenser pour acheter les votes. Elle n’en garde pas moins une capacité de nuisance dont on observe les effets contre le Président Donald Trump et ses efforts pour redonner du travail aux  américains.

Une comparaison avec les fameux printemps arabes ne serait pas inutile.

Les territoires qui furent des lieux de haute culture et de bonne organisation sont transformés systématiquement en zones de chaos. Le cycle de 1968, provocation, répression, solidarité a été amplifié et amélioré : provocations, scénarios médiatiques, assassinats judiciaires, diabolisation des autochtones remplacés par des mercenaires payés en dollar émis pour la circonstance. Chacune obéit aveuglement aux slogans des gangsters destructeurs de toute civilité.

Cette médiocrité doit être mise en corrélation avec la baisse de niveau de l’occident. Si l’on excepte l’art de voler, mentir et piller, la pensée adéquate, juste et correcte a été détruite par l’inquisition et la censure. Les escrocs n’ont besoin que de la protection de magistrats véreux et de lois assassinant quiconque leur déplaît. Cela a été bien signalé par Doug Casey, lorsqu’il commente les stupidités d’un Richard Haass ou d’un Kenneth Rogoff.

De manière générale, Wikileaks a publié l’an dernier des documents prouvant à quel point le niveau culturel est en chute libre. On l’observe dans toutes les institutions.

  1. Henri
    Henri27 octobre 2017

    Un peu abrupt , Auran !! C vrai que certaines femmes profitent de l’effacement masculin pour assouvir leur vengeance , on le voit avec ces arguments spécieux tardifs sur le harcèlement , même si le viol doit être combattu fermement …. La féminisation outrancière de la société actuelle est une réalité , comme si certains hommes se sentaient coupables ” d’abus ” dans beaucoup de domaines….. La médiation masculine devrait reprendre le ….. dessus !!

Répondre