Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Hérodote, Histoire de France, Livr’arbitres : des cartouches métapolitiques

Heroisme ArnoBrekerDiePartei

Hérodote, Histoire de France, Livr’arbitres : des cartouches métapolitiques

CARTOUCHES MÉTAPOLITIQUES

Hérodote, l’excellente revue de géographie et de géopolitique dirigée par Béatrice Giblin, a pour dossier Géopolitique de la Russie. Après les années Eltsine qui ont laissé la Russie dans une situation géopolitique interne chaotique et très affaiblie sur le plan international, Vladimir Poutine s’attelle à redonner à la Russie la place qui est historiquement la sienne parmi les grandes nations. La revue revient ainsi sur les problèmes géopolitiques que pose aujourd’hui la Russie au monde.
Hérodote, 3e et 4e trimestre 2017, 216 p., 24 € .

Histoire de France de Cro-Magnon à Emmanuel Macron, par Basile de Kock. On connaît – ou pas – le sieur Basile de Kock, l’homme qui anima le groupe d’intervention culturelle Jalons et à qui l’on doit, entre autres, le pastiche de nos quotidien (Libération= l’aberration ; Le Monde = l’Immonde, etc.) Voici son Histoire de France qui, pour ne pas être celle de Jacques Bainville, n’est pas si foutraque que ça en a l’air, qui assume une manière ludique d’aborder le sujet fondamental du roman national selon la formule de l’historien Lavisse : « Tu dois aimer la France parce que la nature l’a faite belle, et que l’histoire l’a faite grande. »
Histoire de France de Cro-Magnon à Emmanuel Macron, par Basile de Kock, Flammarion, 144 p., 24,90 € .

 

Livr’arbitres. On ne vous présente plus cette excellente revue littéraire. Sa dernière livraison a pour thème : le polar français. Vous y découvrirez que les bons auteurs sont en général de joyeux anars, de droite comme de gauche et que l’on tombe dans la médiocrité dès que la figure pâle du socialiste se pointe. En fait, bon nombre d’entre eux se foutent de l’étiquette, sauf notre grandiose ADG, clairement monarchiste. Un regret quand même, l’absence d’Albert Simonin et de Michel Audiard. Pour ce dernier, une bonne excuse, ses polars n’ont jamais été réédités. Ce qui est dommage, car Audiard était, faut-il le souligner, un grand écrivain. Quant à Simonin, on espère un prochain numéro sur cet autre grand écrivain.
Livr’arbitres, automne 2017 n°24 – 9 € .

Illustration : Le parti, sculpture d’Arno Breker.

Répondre