Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Les carnets d’Outre-Rhin : Allemagne et AfD, le début d’une nouvelle époque

Porte Brandenburg Berlin

Les carnets d’Outre-Rhin : Allemagne et AfD, le début d’une nouvelle époque

Olivier Tisier ♦
Correspondant de Métamag et Méridien Zéro à Berlin.

L’AfD au Parlement allemand

Une nouvelle ère commence”, c’est ce qu’a déclaré le représentant du groupe AfD, Bernd Baumann à la tribune de l’Assemblée avant d’ajouter que le vieux Bundestag allait être balayé et que de nouveaux thèmes allaient à présent et enfin être discutés. Son allocution fût passablement parasitée par les quolibets des députés des autres partis. Comme nous l’avions annoncé,  pour empêcher l’ouverture de la séance par le député le plus âgé qui appartenait à l’AfD, il fut décidé que la séance serait ouverte par le député étant depuis le plus longtemps en activité. La presse elle-même avait critiqué cette ”manip” car elle jugeait à juste titre qu’elle légitimerait plus encore le discours de l’AfD. Le député Baumann a d’ailleurs ajouté qu’un tel subterfuge n’avait été utilisé qu’une seule fois dans l’histoire: c’était, il y a plus de 150 ans, quand Hermann Göring avait annulé une règle permettant à son adversaire politque Clara Zetkin de s’exprimer. Ainsi, c’est le député AfD qui s’est permis de rappeler aux députés du système la vraie démocratie !

En tout cas, le SPD tient Merkel pour responsable de l’entrée de l’AfD au Bundestag. Carsten Schneider, le patron de la fraction SPD déclare que le style politique de la Chancelière est le moteur principal du vote AfD. L’AfD est maintenant devenue en Allemagne le parti qui aiguillonne de manière générale toute la politique intérieure, obligeant souvent les autres partis à prendre des positions caricaturalement contraires mais qui les desservent chaque fois un peu plus. Pour en revenir au leader du SPD, il souhaite qu’Angela Merkel puisse être interrogée directement sur sa politique quatre fois par an. Ce qui est évidemment un moyen de la mettre sur le grill. Sans surprise, les députés des partis composant l’hypothétique coalition Jamaïque ont voté contre cette proposition. Fait à souligner, c’est Wolfgang Schäuble qui a été élu nouveau président du Bundestag en fin de séance. Comme à l’accoutumée, il avait été procédé au vote du futur président où celui-ci est généralement issu des rangs de la fraction la plus forte. En fait, la mécanique des alliances dans la Bundesrepublik est bien rôdée, le système est tout sauf bête.

Allemagne : sécurité intérieure

A Schwerin, dans le Land du Mecklembourg, a été appréhendé l’organisateur d’un futur attentat terroriste. Le jeune homme de 19 ans d’origine syrienne disposait de matière explosive et préparait activement un attentat ayant des motivations religieuses. Son appartement ainsi que celui de ses connaissances furent fouillés. Depuis déjà Juillet, Yamen A. c’est son nom, aurait prévu un attentat pouvant faire un grand nombre de blessés et de morts. C’est à partir de là que commence l’acquisition de matière chimique et la réalisation de procédés inflammatoires. Notons une fois de plus que ce jeune Syrien ne semble pas appartenir à une organisation mais agissait en loup solitaire. Depuis le début de la vague de réfugiés, il y a maintenant deux ans, le nombre d’attentats ou de projets d’attentats islamiques a fortement progressé en Allemagne et à la veille des fêtes de fin d’année, reste encore dans tous les esprits l’attentat de Décembre 2016 au marché de Noël de Berlin. Or, il faut bien reconnaître qu’il est plus difficile de lutter contre des individus solitaires et incontrôlables que contre des structures hiérarchiques qui peuvent être infiltrées.

L’Allemagne de la Défense

L’armée allemande ne disposera plus de sous-marin militaire jusqu’au milieu de l’année 2018, après que le U-35 ait connu un accident pendant une sortie test sur la côte norvégienne. Ce dernier est donc encore en réparation dans les ateliers de la Thyssen Krupp Marine Systems. D’après un porte-parole des commandos de Marine à Rostock, le sous marin aurait butté contre un rocher lors d’une plongée, ce qui aurait fortement endommagé les quatre safrans. Par ailleurs, le gouvernement a accepté de vendre trois U-Booten à Israël. Bien qu’il y ait eu au départ une réticence du côté allemand selon l’hebdomadaire Der Spiegel, pour que la vente se fasse, fut signé par la chancellerie, le Ministère de la Défense allemand et l’État d’Israël, un Memorandum of Understanding pour réduire tout risque de corruption. En effet, le reproche de conflit d’intérêts a plusieurs fois été formulé à l’encontre du premier ministre Benjamin Netanyahu ainsi que de ses conseillers et hommes de confiance. Aussi avant que les U-Boote allemands soient livrés, il sera procédé à des enquêtes et chaque motif de suspicion sera épluché. Le chantier naval de Kiel TKMS construit déjà à l’heure actuelle sept sous-marins pour Israël, l’Egypte et Singapour. La construction de quatre sous-marins pour la Norvège et deux pour la marine allemande sont actuellement en cours de négociation. Cette année deux sous marins devraient déjà pouvoir être livrés à l’Egypte. Avec ce contrat pour Israël, les chantiers navals de Kiel devraient tourner à plein régime pour les cinq ans à venir.

L’Allemagne des loyers chers et de la dette

Il existe en Allemagne une loi d’encadrement des loyers qui fixe pour chaque quartier, à la rue près, le loyer maximum pouvant être exigé. La CDU compte revenir sur cette loi. En effet, le secrétaire général du parti conservateur, Peter Tauber a confirmé vouloir en finir avec le Mietpreisbremse : « Nous avons déterminé que la loi d’encadrement des loyer ne fonctionnait pas. Nous n’avons pas un seul barème qui fonctionne » a-t-il déclaré à la radio RBB. Ainsi souhaite-t-il que la prochaine coalition, s’attèle à la tâche pour que la loi n’existe plus en 2020. Nonobstant, une fin précoce de la loi n’est pas envisageable car elle est seulement entrée en vigueur au cour de la législature actuelle pour éviter une hausse massive des loyers dans les grandes villes. Mais grâce à des règles d’exception et des chicanes juridiques, les prix ont continué de monter. Le politicien CDU rappelle en tout cas que pour la coalition , il doit avant tout être question d’idées et de projets politiques avant d’évoquer les postes à pourvoir. Pour traduire ces propos en langage clair, les membres du FDP (les libéraux) et les Grünen (les Verts) s’ils ne bronchent pas sur les mesures antisociales de la CDU auront les postes qu’ils convoitent et on leur donnera trois mesurettes ici et là. Rappelons que les promesses de campagne de cette coalition Jamaïque atteignent les 100 milliards d’euros alors que la marge de manœuvre du budget fédéral sur la mandature de quatre ans se monte à seulement 30 milliards d’euros selon le Die Welt am Sonntag. Selon les estimations, la retraite maternelle du projet de la CSU devrait coûter 28 milliards d’euros sur quatre ans. La fin de l’impôt de solidarité qui effectuait initialement un transfert financier de l’Allemagne de l’Ouest vers celle de l’Est est aussi une priorité du FDP et devrait coûter 41 milliards d’euros. Le budget famille des Grünen devrait lui coûter 48 milliards d’euros et le plan de réduction des impôts de la CDU/CSU 15 milliards d’euros.

  1. Plouvier Bernard
    Plouvier Bernard9 décembre 2017

    Je ne sais pas où vous avez pris vos renseignements, mais Clara Eissner, divorcée Zundel et concubine Zetkin, députée communiste et doyenne d’âge du Reichstag élu le 31 juillet 1932 a prononcé son discours d’ouverture, sous la présidence d’Hermann Goering, le 12 septembre 1932…
    si vous ne voulez pas consulter d’ouvrage “orienté”, vous pouvez vous référer aux Mémoires d’Heinrich Brüning.
    Elle a récidivé, dans les mêmes conditions, pour la séance d’ouverture du Reichstag élu le 5 novembre 1932.
    Pour le Reichstag élu en mars 1933, les députés communistes ont été invalidés par l’effet de l’ordonnance d’exception (par application de l’art. 48-2 de la Constitution du Reich dit de Weimar) signée le 28 mars 1933 par le Président du Reich Paul von Hindenburg, dans les suites de l’incendie du Reichstag par le pyromane communiste Martin van der Lubbe.
    Alors, si les Allemands veulent ré-écrire leur histoire, libre à eux, mais nous autres, Français, n’avons que faire d’erreurs historiques bien pensantes.

Répondre