Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Tribunal médiatique contre Laurent Wauquiez. L’acharnement n’est pas de l’information

Laurent Wauquiez

Tribunal médiatique contre Laurent Wauquiez. L’acharnement n’est pas de l’information

Raoul Fougax ♦
Journaliste.

Le parti médiatique, après avoir contribué largement à la chute de François Fillon veut la peau de Laurent Wauquiez. Ils tendent  souvent des perches pour se faire battre et sont parfois les idiots utiles du gauchisme cathodique.

Le parti médiatique est cependant, objectivement, le porteur de valises de la gauche idéologique. Car il y a un parti médiatique avec des journalistes militants. Aucun candidat se déclarant de droite n’échappe à sa hargne, sa vigilance et son harcèlement.

Il faut considérer « Quotidien », BFM-TV and co, comme des appendices audiovisuels de « libé » pour faire simple. Leur ligne idéologique est de créer de l’info puis de l’exploiter contre ceux qui ne pensent pas comme eux. C’est cela être « transgressif », ne pas penser comme les petits journalistes militants, éditorialistes et donneurs de leçons.

Si Wauquiez avait un doute, il est maintenant levé. Il est sommé de s’expliquer devant le procureur en chef de BMF-TV, la déontologue Ruth Elkrief.
Cela étant, il a péché par naïveté. Il a été trahi par un étudiant. Il ne lui reste plus qu’à assumer et à désigner comme ennemi politique certains médias faisant de l’information une manipulation militante.

Car la vérité est la. Le principal ennemi des politiques classés à droite, ce ne sont pas les partis de gauche, ce sont les médias audiovisuels. Une fois cela compris, il faut faire avec et peut-être ne plus s’y exprimer ou alors en fixant les règles du jeu. Il faut affamer le monstre qui se nourrit du buzz orienté.

Il faut revendiquer une parole libérée de l’idéologie médiatique qui est là pour répercuter l’information si ses journalistes en ont la compétence, et pas pour s’en servir à des fins partisanes. Il est plus facile de dire qui est gentil et qui est méchant. Aucune culture ni connaissance n’est requise pour ces cartes de journalistes citoyens à gauche toute.

Ce qui a toujours existé et qui est un déni du respect, par l’audiovisuel, de la diversité des expressions et de la liberté d’opinions est devenue une arme de destruction massive avec apparition des télés d’infos en continu. Voila 3 jours qu’ils ne parlent que de Laurent Wauquiez pour des apartés frauduleusement rendues publiques sans grand intérêt, dans le seul but de le démolir. Comme par hasard au moment où il perçait dans les sondages, comme ça tombe bien.

Mais informer est-ce démolir en harcelant ceux qui ne pensent pas comme vous ? C’est le vrai problème avec la confirmation du cas Wauquiez dont on peut espérer qu’il sera plus prudent et assumera une stratégie de rupture médiatique. Il a un créneau. Si lui n’en est pas capable, d autres le seront.
C’est l’avenir à la Trump du parler vrai des partisans de la France d’abord.

La voie, grâce aux excès des médias,est royale. Reste à trouver le bon prétendant.

  1. gaudin
    gaudin30 mars 2018

    Laurent Wauquiez est, à mon avis, le seul homme politique qui peut regrouper les électeurs nationaux, dévoués à la France et en plus il a la troupe la plus nombreuse pour y arriver.

Répondre