Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Afghanistan : quand Hamid Karzaï commence à balancer …

Hamid Karzai

Afghanistan : quand Hamid Karzaï commence à balancer …

MONDE EN BREF : Dans une interview sur la chaîne Al Jazeera fin 2017, l’ancien président de l’Afghanistan, Hamid Karzaï, accuse les États-Unis de collusion avec l’État islamique.

Or, qui pourrait être mieux renseigné que lui?

Formé en Europe et en Amérique, Karzaï a été l’homme fort, «infiltré» par Washington en 2001 pour instaurer la démocratie et combattre les Talibans.

Il lui aura donc fallu dix ans de présidence (2004-2014) sous haute protection yankee pour comprendre le double jeu des Américains, le temps tout de même de devenir multi-milliardaire. Il n’a donc plus peur de déclarer aujourd’hui que l’administration Trump a utilisé l’État islamique comme excuse pour larguer en avril dernier sur l’Afghanistan la plus grosse des bombes non nucléaires US, «la mère de toutes les bombes» en abrégé la MOAB. La bombe a tué au moins 36 combattants de Daesh et détruit le complexe de tunnels du groupe armé.

Karzaï ajoute :«Et le jour suivant, Daesh s’est emparé d’une nouvelle province de l’Afghanistan» comme si on pouvait se rendre maître de l’Afghanistan en jouant les gros bras. ML.

Illustration : Hamid Karzaï

Répondre