Réseaux sociaux, newsletter et flux rss

Retraites et retraités : Vers une fin généralisée ?

Retraites Retraités

Retraites et retraités : Vers une fin généralisée ?

Auran Derien ♦
Universitaire.

Le professeur Jacques Bichot, spécialiste des retraites, nous a prévenus depuis la fin du siècle dernier du drame qui nous attend.

Le Japon vient d’inaugurer l’une des trois modalités de destruction des retraites – toutes choses étant égales par ailleurs bien entendu.La modalité japonaise est la plus honnête, en harmonie avec un pays où il existe encore un peuple et une culture que l’on n’a pas réussi à effacer complètement. Le  premier ministre Shinzō Abe, un excellent partisan du système occidental, a déplacé l’âge limite de travail des fonctionnaires à 80 ans. Il se trouve que l’espérance de vie de la population est en moyenne de 83,7 ans, mais pour les hommes elle se situe à 80,5 ans. L’intérêt d’inciter avec plus ou moins de fermeté à travailler jusqu’à 80 ans terminera, lentement mais sûrement, la question de la retraite. Selon Jacques Bichot, lorsque Bismarck inaugura l’ère de l’État-providence, la retraite devenait accessible à l’âge où l’on terminait sa vie, en moyenne. Le cycle historique de l’État-providence va donc prendre fin. Cependant au Japon, lorsque les générations nombreuses d’après guerre auront terminé leur parcours, les jeunes, en quantité limitée, hériteront d’un capital énorme et concentré sur moins de têtes. Une nouvelle ère commencera, avec un peuple et une culture qui auront su traverser le temps.

La seconde méthode pour éliminer les retraites est celle que suivent les hauts fonctionnaires de la BRI ( Banque des règlements internationaux) . Il s’agit d’organiser la ruine des épargnants, ce que font les financiers depuis 2008 avec obstination. Nous avons déjà signalé ici même que nombre de fonds de pension avaient déclaré qu’ils ne pourraient plus verser de retraites lors de la prochaine décennie. Entre une hausse lente mais peut-être significative des taux, une paupérisation régulière des classes moyennes qui débouche sur la chute de la consommation, la multiplicité de produits dérivés crapuleux, sans actifs productifs sous-jacents, une chute des valeurs financières et une absence de bons rendements ruinera une quantité significative de fonds, ce qui clôturera la question des retraites.

La troisième méthode, qui semble réservée à l’Europe, est déjà en marche en Grèce. Depuis 2010, l’État grec a laissé le directoire FMI, BCE, CE décider du sort du pays.Il a perdu 40% de son PIB, les biens saisis par le banques sont vendus systématiquement par enchères électroniques à des fonds qui ont prospéré grâce à l’argent gratuit émis par les banques centrales. Un processus de dépouillement, de déshellénisation est à l’œuvre, comme d’ailleurs toute l’Europe est victime d’une stratégie semblable de déseuropéisation. La classe moyenne est détruite : les salaire pratiqués ont été divisés par quatre par rapport à 2010 et les pensions ont chuté de 50%. Au cours du processus géré par le parti Syriza le pays perd tout : indépendance, biens, démocratie et richesse.

L’économiste Eric Toussaint, dans une série d’articles, veut croire qu’il s’agit de mauvais choix de la part de Varoufakis et Tsipras. Aujourd’hui, la guerre asymétrique leur a coupé toute ardeur. Ainsi va mourir l’Europe, à la suite de la Grèce.

 

 

  1. MONTENAY
    MONTENAY1 mars 2018

    Comme Jacques Bichot peut en témoigner, je me bats depuis toujours pour rappeler que la question des retraites est démographique et non financière : https://www.yvesmontenay.fr/2013/03/06/pourquoi-partir-plus-tard-est-la-seule-solution/
    ou, de manière imagée et non technique : https://www.yvesmontenay.fr/2013/08/21/la-fable-du-roi-et-des-retraites/

    Donc les fonds pension ne sont pas une solution, quels que soient par ailleurs leurs éventuels avantages :https://www.yvesmontenay.fr/2017/01/18/retraites-les-fonds-de-pension-ne-reglent-pas-la-question-demographique/

    Pour les mêmes raisons je suis réservé sur la fin de l’article qui mélange démographie et finance

Répondre